J’aime ma façon d’être : je n’ai pas besoin de plaire à tout le monde

18 mars 2016 dans Emotions 3482 Partagés

Ma façon d’être est authentique et je n’ai pas besoin de faire semblant d’être quelqu’un que je ne suis pas pour plaire à tout le monde.

Je pratique cette valeur de la dignité personnelle depuis longtemps, je ne suis esclave de rien et je n’ai pas besoin de l’approbation des autres pour être heureuse.

Il est vital de parvenir à cette conclusion le plus rapidement possible dans notre cycle de vie. Il s’agit d’un aspect que tout adolescent devrait assumer et que toute personne devrait pratiquer pour atteindre un équilibre intérieur adéquat et un bien-être émotionnel.

Je ne suis pas comme tu voudrais que je le sois, accepte ce qui me définit, ma façon d’être, ma façon de te rendre heureux : construisons un monde dans lequel ni toi, ni moi, ne sommes obligés de ne plus être « toi et moi ».
Partager

Nous savons bien qu’il n’est pas toujours facile d’agir de la sorte. À l’intérieur, nous avons le sentiment que si tout le monde ne nous aime pas, nous ne serons pas acceptés.

Cependant, la vie ne construit pas avec le besoin de devoir plaire : il suffit de savoir se respecter soi-même.

Nous ressentons le besoin de plaire à la famille de notre conjoint, de bien s’entendre avec ses amis, de parler avec tous nos collègues de travail et avec les personnes qui font partie de notre cercle social.

Cependant, la première chose que chaque personne devrait avoir à l’esprit, c’est qu’il est impossible de plaire à tout le monde. Chaque personne est unique, nous avons tous une façon d’être différente, de voir le monde, de vivre sa vie.

Si je ne te plais pas, alors accepte-moi au moins et respecte-moi. Il est fort probable qu’il existe une partie de moi qui nous unisse et que malgré nos différences, nous pourrions nous enrichir d’une façon ou d’une autre.

Et si cela ne se produit pas, ce n’est pas grave non plus. L’essentiel, c’est de s’accepter soi-même : l’amour propre est une relation qui doit durer toute la vie.

Je suis ce que je suis et j’accepte ma façon d’être

femme sur son velo avec son chien

Vous êtes un cadeau pour vous-même et personne ne peut dire le contraire. Vous êtes le seul à avoir vécu, à avoir surmonté, votre façon d’être est la fenêtre qui vous permet de voir le monde dans toute son intensité, avec liberté et intégrité.

Je suis ce que je suis, je ne prétends pas être une version de quelqu’un ou une marionnette guidée par des fils étrangers : j’ai une voix, un coeur, et je sais ce que je mérite dans cette vie pour être heureux.
Partager

Notre façon d’être ne se définit pas seulement par le fait de dire que nous sommes extravertis, timides ou introvertis.

Il s’agit en réalité d’un mélange de nuances dans lequel s’inscrivent les expériences, les pensées et les apprentissages vitaux. Des échecs, des blessures mais aussi des triomphes et des sentiers parcourus avec bonheur.

Les choses difficiles nous font apprendre et les belles choses nous guident.

Chaque expérience bâtit notre façon d’être, à laquelle s’ajoutent les styles d’éducation, des valeurs que nous assumons ou des choses auxquelles nous renonçons : l’essence de chaque personne qui font un passage dans notre vie.

  • Votre façon d’être est l’énergie qui vous pousse et qui doit mettre des barrières aux choses que vous ne voulez pas dans votre vie, à ce qui ne vous définit pas.
  • Les personnes qui tentent de plaire à tout le monde ont avant tout besoin d’approbation. C’est ainsi qu’elles se sentent intégrées. Cependant, si nous nous limitons à la quête d’approbation au quotidien, nous cesserons d’être nous-mêmes.
  • Selon le psychologue et écrivain Wayne Dyer, 50% des personnes que nous croisons chaque jour seraient possiblement contre nos opinions. Si vous rencontrez une personne qui n’aime pas ce que vous dîtes ou ce que vous faîtes, ne vous inquiétez pas : les 50% restants vous soutiendront.
  • Lorsque nous sommes enfants, on nous enseigne la nécessité de plaire à tout le monde : souris, donne la main, assieds-toi comme il faut, ne fais pas ça… Nous passons une grande partie de notre vie à « chercher l’approbation », jusqu’à ce qu’un jour, soudainement, nous nous rendions compte que plaire à tout le monde est impossible.

femme echarpe rouge et blanche

Tenter de plaire à tout le monde vous rendra malheureux

Le bouddhisme l’affirmait déjà durant l’Antiquité : si vous vous entêtez à vouloir plaire à tout le monde, la seule chose que vous obtiendrez, c’est la souffrance et le malheur.

Ça n’en vaut pas la peine, il n’est pas nécessaire de plaire à une personne dont le coeur est égoïste, qui ne vous reconnaît pas, qui manque de noblesse et qui, tout simplement, ne coincide pas avec votre façon de voir le monde.

Je suis une partie de tout ce que j’ai pu rencontrer sur mon chemin, ma façon d’être est mon essence et mon identité. Il m’a été difficile d’arriver où je suis aujourd’hui et je ne peux pas me permettre de prétendre être une personne que je ne suis pas pour te rendre heureux.
Partager

Si nous y réfléchissons bien, rien ne pourrait nous procurer plus de stress et de souffrance émotionnelle que de tenter de plaire à tout le monde.

Cependant, nous savons également que « ne pas plaire » peut générer plus d’une critique et d’un reproche.

  • Comprenez que les caractéristiques que l’on vous donne sont plus en lien avec les personnes qui les formulent qu’avec celles qui les reçoivent. Elles ne vous définissent pas. Parfois, elles ne sont que le reflet de la frustration de la personne qui vous critique.
  • Ce n’est pas sain de vivre dans l’attente de l’opinion des autres, ni sous le joug d’obtenir leur approbation : vous deviendrez un esclave du monde au lieu d’être le maître de votre coeur.

La vie est diversité et les personnes sont toutes tellement différentes que cela vaut la peine d’être uniques, authentiques et de toujours garder une dignité adéquate.

Aimez-vous pour ce que vous êtes, aimez la personne que vous êtes.

homme promenant son chien sur la plage

Images publiées avec l’aimable autorisation de Jo Parry et Pascal Campion.

A découvrir aussi