Ne restez pas aux cotés de quelqu'un qui ne vous aime pas vraiment

Les relations se renouvellent chaque jour. Au cours de cette constante évolution, il est toujours possible de mettre fin à la relation quand l'autre nous fait du mal.
Ne restez pas aux cotés de quelqu'un qui ne vous aime pas vraiment

Dernière mise à jour : 14 mars, 2021

Une personne qui ne nous aime pas vraiment mérite-t-elle notre temps ? Mérite-t-elle d’être en notre compagnie et de recevoir notre attention ? Parfois, nous faisons des choses que nous ne voulons pas faire parce que nous pensons qu’elles font partie de nos obligations.

Karen Horney nous parle de la tyrannie du “je dois”. Cela est généralement le résultat de l’éducation que nous avons reçue. Cependant, cela nous pousse à agir contre nos valeurs et souvent contre nos propres intérêts.

Se débarrasser de ces obligations n’est pas facile. Elles sont généralement profondément ancrées dans nos croyances. Ainsi, le simple fait d’envisager de ne pas suivre ces inclinations engendre bien souvent une dissonance cognitive. Il s’agit d’un état de malaise qui résulte de la tentative de faire tenir ensemble deux pièces qui ne sont pas vraiment compatibles.

Lorsque ces deux notions entrent en collision, un conflit interne apparaît. Ce dernier nous pousse à faire quelque chose pour y remédier. Il y a alors deux options qui s’offrent à nous. Continuer à faire ce que nous sommes censés faire ou bien remettre en question nos valeurs et changer de cap. Et ce, même si cela signifie aller à contre-courant.

Les relations interpersonnelles ne sont pas exemptes de ce constat et de nombreuses personnes en souffrent. Qu’il s’agisse de notre partenaire, d’un ami ou même de la famille, nous pensons que nous “devrions” nous comporter d’une certaine manière, quelles que soient les circonstances.

Une illustration d'une fille les yeux fermés.

Quand faut-il quitter quelqu’un qui ne vous aime pas vraiment ?

Affirmer que quelqu’un ne vous aime pas vraiment est une question difficile. Il est essentiel, tout d’abord, d’établir certaines limites. Non pas pour en tirer profit, mais parce que ces relations constituent un obstacle à notre bien-être.

Qu’entendons-nous par “ne pas aimer vraiment” ? La psychologue Silvia Congost nous conseille de nous boucher les oreilles et d’observer ce qui se passe autour de nous. Il est facile de dire à quelqu’un qu’on l’aime avec des mots. Il est aussi aisé de croire ces mots quand il nous sont adressés.

Mais, ressentons-nous vraiment l’amour que l’on prétend nous porter ? Les actions de la personne en question sont-elles en accord avec ce que signifie aimer ? En effet, si on écoute seulement des mots d’amour, sans aucun geste dans ce sens, il s’agit peut-être simplement d’une imposture.

Certaines limites sont non négociables. Une fois franchies, on devrait être en mesure de mettre fin à une relation.

En plus de ces limites, il y en a d’autres qui sont plus personnelles et propres à chacun d’entre nous en fonction de notre caractère. Ainsi, il revient à chacun de juger jusqu’où il nous semble acceptable de supporter quelqu’un qui nous fait du mal. Découvrez ci-après les limites qui ne devraient pas être dépassées.

Si l’autre vous maltraite, il ne vous aime pas vraiment

Et ce, qu’il s’agisse de maltraitance physique où psychologique. S’il y a des abus, il faut mettre un terme à la relation. Nous ne parlons pas ici seulement de la relation de couple, mais de tout type de relation interpersonnelle, y compris, les relations familiales.

Abuser de quelqu’un revient à faire en sorte que l’autre personne se sente inférieure. La personne qui commet l’abus pense qu’elle a vraiment le droit de faire du mal à l’autre. Cela sape progressivement l’estime de soi de la victime.

Si cette dernière ne se libère pas de cette relation, elle risque de se voir terriblement ébranlée. En effet, plus on reste longtemps dans une situation de violence, plus on pense qu’on doit y demeurer parce qu’on finit par se sentir inférieur et donc par penser qu’on ne mérite pas mieux.

Quand il vous ignore

Ignorer quelqu’un que vous êtes censé aimer est une autre forme d’abus. C’est tourner le dos à l’autre personne. Une fois de plus, c’est lui faire sentir à nouveau qu’elle est sous votre emprise.

Il est important que la victime ne se laisse pas envahir par certaines croyance. Par exemple, penser que “cette personnes est ainsi” ou encore “c’est sa manière de se comporter”. Ces réflexions de ce type l’enferment dans l’espoir d’un changement irréaliste et dans la banalisation de sa situation.

Quand quelqu’un nous ignore, il nous fait comprendre qu’il se fiche de ce que nous avons à lui dire. Il ignore nos sentiments et nos pensés. Il est clair que si une personne vous fait ressentir cela, elle ne vous aime pas vraiment. En effet, même si elle ne vous maltraite pas directement, elle ignore vos émotions : elle les considère sans valeur.

Si l’autre vous humilie, il ne vous aime pas vraiment

Il y a des gens qui se moquent des autres en public. Ils font par exemple des blagues sur l’apparence physique ou sur la façon de parler. Parfois, ces humiliations ne se font pas en public mais en privé. Quoi qu’il en soit, nous ne devrions pas permettre à quiconque de nous humilier. Il en va de notre estime de soi.

Rappelons que ni nos apparences ni notre comportement ne suffisent à nous définir en tant qu’individus. Cela doit être clair dans tous les esprits. Néanmoins, il est normal que nous nous sentions blessé lorsque quelqu’un fait des allusions négatives sur ces sujets. Pire encore, si ces remarques viennent d’une personne qui nous est chère.

Par conséquent, si votre partenaire, un ami ou un parent se moque de vous, il est peut être temps de songer à mettre fin à cette relation. Il peut s’agir de jugements à propos de votre tenue vestimentaire, de remarques sur un accent ou encore de critiques concernant une façon de faire quelque chose.

Quand l’autre vous prive de liberté

Non seulement la liberté est un droit, mais le sentiment de liberté en est également un. C’est pourquoi ceux qui vous aiment vraiment ne restreignent pas votre liberté outre mesure, mais ils veillent également à ce que vous ressentiez le sentiment de cette liberté.

Une telle personne vous fait ressentir de la responsabilité. Dans un sens comme dans l’autre. Vous êtes ainsi responsable de vos succès mais également de vos erreurs. Il vous incombe donc les réparer le cas échéant.

Prenons un exemple. Certains parents essaient de convaincre leurs enfants de décrocher un diplôme universitaire dans un domaine particulier. Ils le font “pour le propre bien de leur enfant”.

En réalité, ces parents n’aiment cependant pas leurs enfants de manière totalement altruiste, même s’ils ne l’envisagent pas de cette manière.On peut voir que cette manipulation est liée à de l’égocentrisme qu’un intérêt réel pour ce qui intéresse vraiment leur enfant.

Un dessin d'une femme le regard baissé.

La liberté est l’un des biens les plus précieuses. Nous devons nous sentir libres de décider de ce que nous pensons, de la manière de nous habiller, des amis que nous choisissons ou encore du lieu ou nous vivons. Permettre à quelqu’un d’autre de prendre ces décisions signifie renoncer à un pan du pouvoir  qui nous appartient véritablement.

Ce n’est pas une obligation

Finalement, n’oubliez pas qu’il n’y a pas d’obligation. Il n’est écrit nulle part que vous devez rester aux côtés de quelqu’un qui ne vous aime pas suffisamment toute votre vie. C’est même le contraire ! Brisez donc l’inertie qui vous empêche de mettre de la distance dans la relation.

Qui ne vous aime pas correctement, ne mérite pas votre présence. Celui qui se montre égoïste ne mérite pas votre générosité. Celui qui ne s’offre pas, ne mérite pas votre disponibilité. A présent que vous savez cela, le mettre en pratique reste de votre ressort. C’est là un exercice d’affirmation de soi auquel nous vous encourageons vivement.

It might interest you...
Amour et responsabilité : prendre soin de ceux qu’on aime
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Amour et responsabilité : prendre soin de ceux qu’on aime

L'amour implique de la responsabilité. Quand vous aimez quelqu'un, vous assumez la responsabilité de vos actes, paroles et comportements.



  • Riso, W. ¿Amar o depender? Cómo superar el apego afectivo y hacer del amor una experiencia plena y saludable. Editorial Planeta/Zenith