Ne me coupe pas les ailes (croissance personnelle)

· 4 septembre 2015

Il vous est probablement déjà arrivé plus d’une fois au cours de votre vie, d’avoir la sensation que vous ne pouviez pas avancer, qu’on vous empêchait d’obtenir ce que vous vouliez, comme si on vous « coupait les ailes ».

Vous avez l’impression que l’on vous met des bâtons dans les roues afin que vous ne puissiez pas sortir d’une zone de contrôle bien précise.

Qui dit croissance personnelle dit opportunités, confiance, courage et volonté.

Quand il est question de ce concept, on a souvent tendance à penser en premier lieu aux parents ou aux éducateurs, ces figures de pouvoir qui, généralement, nous « coupent les ailes ».

Ils nous prodiguent des modèles éducatifs qui « castrent » la curiosité naturelle des enfants, afin de les orienter vers des paramètres établis où ni la spontanéité, ni la créativité n’ont leur place.

Finalement, on éduque des élèves égaux et standardisés à la mentalité rigide, qui ne parviennent pas à s’adapter au monde dans lequel on vit et à toute sa complexité.

Cependant, les parents et les éducateurs ne sont pas les seuls à limiter la croissance personnelle des plus petits.

Parfois, cette limitation s’opère au sein même de notre couple, une relation dans laquelle on s’interdit bon nombre de libertés et de désirs, plutôt que de « mûrir », d’avancer et de grandir en tant que personne.

La croissance personnelle est un sujet important qu’il vaut la peine d’aborder.

Les barrières de la croissance personnelle

De quelle façon pourrait-on définir la croissance personnelle ? On se sent parfois envahi par cette inquiétude, se traduisant par un vide et/ou une illusion.

Cette société nous pousse à nous fixer une multitude de buts, à avoir toute une série de projets et de désirs afin que l’on se lance un défi à nous-même et que l’on se sente capable, utile, et courageux.

Il ne s’agit pas toujours de grands projets. Parfois, on veut juste se sentir bien, être indépendant, courageux et sûr de soi.

Mais, quand on veut atteindre ces buts aussi basiques qu’élémentaires, le regard que porte notre entourage sur nos actes compte beaucoup.

Quelles sont les principales barrières de la croissance personnelle ? De quelle façon peut-on les vaincre ?

1. La méfiance : Il s’agit de la méfiance envers les autres, mais aussi envers nous-même et nos capacités. C’est une sorte de cercle vicieux.

On pense par exemple à ces parents surprotecteurs qui mettent des barrières à leur enfant afin qu’il perpétue l’unité familiale.

Ladrona17-420x315

Ils feront tout pour qu’il reste dépendant, pouvant même lui mettre des bâtons dans les roues et l’empêcher de se mettre en couple.

Ils lui couperont plusieurs fois les ailes, le menant ainsi à se considérer comme une personne incapable de se débrouiller toute seule. C’est donc un comportement très risqué et lourd de conséquences.

2. Le manque d’assurance : parfois, curieusement, les gens mènent une vie intense et indépendante, et à partir du moment où ils se mettent en couple, ils changent de personnalité.

Qui dit contrôle dit dépendance, et qui dit dépendance, dit peur et manque d’assurance. Une telle relation est toxique et dénuée de toute croissance personnelle.

3. La perte de contrôle : si on a conscience que l’autre nous coupe les ailes et qu’on lui permet de le faire, alors on perd tout contrôle de la situation.

Pourquoi donc laisse-t-on les autres nous mettre des barrières ? Pourquoi nous opposons-nous à notre croissance personnelle ?

Parfois, on agit comme tel par peur, par tendresse, ou parce qu’on entretient une relation de couple toxique à laquelle on est dépendant et que l’on n’ose pas rompre.

Mais, on peut aussi expliquer un tel comportement par une force mentale trop faible, nous menant à nous complaire dans cette zone de confort où tout est sûr et prévisible. Tous ces facteurs sont très certainement à prendre en compte.

Ne laissez personne diriger votre vie ou décider pour vous. Vos sentiments profonds doivent vous faire réagir.

Pour que la croissance personnelle s’établisse, on doit faire preuve de courage et trouver ce vent qui fera naviguer notre bateau.

Trouvez votre océan, trouvez votre voie et ne faîtes pas attention à ceux qui veulent vous couper les ailes.

Souvenez-vous d’une chose : celui qui essaiera de le faire, tentera de justifier son acte en vous disant qu’il vous aime, qu’il fait ce qu’il y a de mieux pour vous…mais rien ne vous le prouve.

Quelqu’un qui vous aime vraiment ne vous impose rien et ne viole pas vos principes. Au contraire, il vous ouvre le chemin et vous permet d’avancer dans la confiance.