Vous ne vous fatiguez jamais de faire semblant que tout va bien?

19 octobre 2015 dans Curiosités 21 Partagés

Je ne supporte plus certaines choses, non pas parce que je suis devenue arrogante, mais simplement parce que je suis arrivée à un point dans ma vie où je ne veux pas perdre plus de temps avec ce qui me déplaît ou ce qui me fait mal.

Je n’ai pas de patience pour le cynisme, les critiques excessives et les exigences de toute nature. J’ai perdu la volonté de plaire à celui à qui je ne plais pas, d’aimer celui qui ne m’aime pas et de sourire à ceux qui ne veulent pas me sourire.

Je ne consacrerai même plus une minute à celui qui me ment ou à celui qui veut me manipuler. J’ai décidé de ne plus vivre plus avec la prétention, l’hypocrisie, la malhonnêteté et les fausses louanges. Je ne tolère pas l’érudition sélective et l’orgueil académique.

Je ne me mélangerai plus avec la foule ou la racaille. Je ne supporte pas les conflits et les comparaisons. Je crois en un monde de la diversité et c’est pour cela que j’évite les personnes avec des caractères rigides et inflexibles.

En amitié, je déteste le manque de loyauté et la trahison. Je ne m’entends pas avec ceux qui ne savent pas faire l’éloge de quelqu’un ou qui ne savent pas encourager quelqu’un. Les exagérations m’ennuient et j’ai des difficultés à accepter ceux qui n’aiment pas les animaux. Et surtout, je n’ai plus aucune patience pour ceux qui ne la méritent pas

Meryl Streep, texte adapté par genial.guru

A certains moments de notre vie, le fait de faire semblant d’être accepté socialement commence à perdre tout son sens.

Sourire quand nous n’en avons pas envie, et essayer d’être aimé par tout le monde et d’être parfait, résulte assez fatigant et désespérant.

Il semble que nous soyons obligés à être des personnes joyeuses, heureuses et tolérantes de toute chose et à tout moment. Feindre que tout va bien est quelque chose de douloureux, et il est temps que nous nous en rendions compte.

Cancer27-420x320

Ne feignez plus de sourires

Nous feignons souvent que tout va bien, même si nous n’allons pas vraiment bien et que nous n’avons aucune raison d’être toujours heureux.

Il y a des circonstances difficiles qui nécessitent des émotions négatives comme la tristesse ou la colère.

Le fait qu’elles soient négatives ne signifie pas qu’elles ne sont pas saines. Autrement dit, n’est-il pas normal de ressentir de la tristesse quand on vous a brisé le cœur ou quand un membre de votre famille tombe malade?

Il n’y a rien de plus douloureux que d’essayer de faire semblant d’être bien quand quelque chose nous fait mal à l’intérieur.

Cela finit par se retourner contre nous, car nous entrons dans une spirale qui nous absorbe et qui comprime notre âme.

Saviez-vous que huit personnes sur dix qui sont tristes font semblant d’être bien?

Cncer46-420x269

Nos émotions finissent par s’éloigner de notre centre d’attention, et donc par être ridées et pleines de préjugés.

Nous ne nous rendons pas compte qu’elles sont en train de nous empoisonner, parce que non seulement nous “trompons” les autres, mais nous prétendons également être bien en nous regardant devant le miroir.

Pour cette raison, il est nécessaire que nous nous débarrassions de l’obligation d’être toujours parfaits et que nous commencions à nous montrer tels que nous sommes.

Même s’il est possible de tromper les autres, vous ne pouvez pas tromper votre conscience.


Faire semblant d’être ce que nous ne sommes pas, finit par nous causer un mal- être et même des maladies comme la dépression, l’anxiété, la fatigue, de la lenteur, du désespoir, de la fatigue, de l’insomnie, une irritabilité …


Nous devons tâcher d’être authentiques et nous montrer tel que nous sommes en tout temps. De même, il est important que nous nous permettions de faire des erreurs et de ne pas avoir honte de notre passé.

Si nous affrontons tout cela, nous allons réussir à mieux prendre soin de nous et nous pourrons réinventer notre vie.

Pour pouvoir atteindre le bonheur, nous devons accepter nos lumières et nos ombres.

La leçon la plus importante de notre vie est d’arriver à nous connaître, à nous accepter et à nous aimer, même si cela signifie que nous devons nous défaire des croyances et des manipulations qui nous ont soumis pendant tant d’années …

Ouvrez vos yeux et osez regarder votre vie sans anesthésie …

A découvrir aussi