Mon partenaire ne veut pas avoir d'enfants : que puis-je faire ?

Si votre partenaire ne veut pas d'enfants alors que vous le souhaitez, vous faites alors face à un dilemme que vous devez résoudre ensemble. Voici quelques conseils pour en faire un processus sain et respectueux.
Mon partenaire ne veut pas avoir d'enfants : que puis-je faire ?

Dernière mise à jour : 15 septembre, 2021

Les relations affectives stables reposent sur de nombreux piliers. Chez certains couples, l’un des plus marquants est celui de la progéniture. Par conséquent, lorsque l’un des membres ne souhaite pas avoir d’enfants, des conflits peuvent survenir et affecter sérieusement la relation.

De nos jours, vouloir des enfants par choix et non par obligation peut s’avérer, pour de nombreuses personnes, plus difficile que lorsqu’il s’agissait simplement « de la chose à faire ». Une autre difficulté à prendre en compte ici peut aussi être le fait de regretter d’être parent.

À ce stade, vous vous demandez peut-être quoi faire si vous voulez avoir des enfants et que votre partenaire refuse. Vous trouverez donc ci-après quelques pistes d’action générales pour en mettre en place un processus sain et respectueux pour vous deux.

Pourquoi mon partenaire ne veut-il pas avoir d’enfants ?

Les raisons qui peuvent amener une personne à ne pas vouloir d’enfant ou à changer d’avis, si elle le souhaitait auparavant, sont variées et multiples. Par exemple, la peur que les enfants héritent d’une maladie, les raisons économiques, du fait de repenser les désirs et aspirations vitales, entre autres.

Certains facteurs personnels ont également une influence ici, puisqu’il existe des personnes qui n’ont pas beaucoup d’instinct parental ou qui auraient des difficultés à transmettre adéquatement les enseignements nécessaires à l’enfant pour l’éduquer.

Ainsi, lorsque cette question se pose dans la relation, il est important de l’aborder avec honnêteté et respect. La décision d’avoir des enfants doit être authentique et mutuelle afin que le couple ne souffre pas et épargne le déplaisir à leurs enfants potentiels.

 ne veut pas avoir d'enfants

Que faire si mon partenaire ne veut pas avoir d’enfants ?

Bien qu’il s’agisse d’un enjeu qui peut être un tournant dans la relation, voire la rompre, l’objectif sera toujours de trouver un accord que les deux parties peuvent accepter et qui soit le plus sain possible. Voici donc quelques conseils pour y parvenir.

Traiter le problème dès que possible

Ce n’est pas une situation qui se résoudra d’elle-même. En fait, le mal-être et la tension sont plus susceptibles d’augmenter si le problème devient problématique et ne cesse de grandir. Pour votre propre bien-être et celui de votre partenaire, le plus important est d’en parler avec honnêteté et respect.

Ceci, en plus de résoudre la tension dans la relation, vous aidera tous les deux dans le processus ultérieur de la relation à parvenir à une coexistence saine. Si la décision finale est de mettre fin à la relation d’un commun accord et sans culpabiliser l’un ou l’autre, vous ferez face à un deuil bien plus supportable pour de vous.

Passez en revue vos propres idées, souhaits et aspirations

La première étape dans la communication du désir d’avoir des enfants doit se baser sur une réflexion approfondie sur les motivations personnelles. Un enfant ne doit jamais être le résultat d’une décision impulsive. Une évaluation des ressources disponibles pour leur éducation est nécessaire : argent, temps, santé mentale, etc.

Vous devez également considérer comment vous allez gérer la décision de votre partenaire de ne pas vouloir d’enfants. Si vous décidez d’abandonner votre désir d’avoir des enfants, il conviendra de réfléchir à la possibilité de continuer avec votre partenaire sans rancune, de voir si vous disposez d’un autre chemin de vie qui n’inclut pas l’éducation des enfants, ou pour quelle raison vous aviez besoin d’avoir des enfants dans votre vie. Outre le faite de vous demander comment vous souhaitez que soit votre avenir à long terme.

 ne veut pas avoir d'enfants

Ne forcez pas sa décision

Bien sûr, l’axe central de la résolution des conflits sera toujours qu’aucun d’entre vous ne sente que ses droits sont violés. Vous n’avez pas à renoncer à votre désir d’avoir des enfants. Votre partenaire ne devrait pas non plus y accéder sous la contrainte.

Vous devez éviter de créer de fausses attentes à ce sujet, des ambiguïtés ou de prolonger le problème si la décision de votre partenaire est définitive.

Si, après discussion, il est devenu clair que les souhaits sont incompatibles, il est peut-être temps de se demander s’il est préférable de se séparer. En revanche, si la décision finale est affirmative, vous aurez l’assurance complète qu’il s’agit d’une décision mutuelle et saine.

En fin de compte, la résolution de conflits de cette nature a toujours un facteur fondamental, peut-être le plus important : une bonne communication. Une relation de couple qui dispose d’une communication assertive vous évitera probablement bien des mésententes et offrira une base de compréhension et d’honnêteté qui facilitera la résolution de vos conflits ou disputes.

Cet article pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
5 livres pour éduquer des enfants croyant en eux-mêmes
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
5 livres pour éduquer des enfants croyant en eux-mêmes

Nous allons aujourd'hui présenter une série de livres pour éduquer les enfants de sorte qu'ils croient en eux-mêmes.



  • Angeles, L. (2010). Children and life satisfaction. Journal of happiness Studies11(4), 523-538.
  • Neal, A. G., Groat, H. T., & Wicks, J. W. (1989). Attitudes about having children: A study of 600 couples in the early years of marriage. Journal of Marriage and the Family, 313-327.