Les relations toxiques

Les relations toxiques sont basées sur la peur de la solitude, le besoin de dépendre de quelqu'un ou de manipuler une personne. Apprenez-en plus sur elles.
Les relations toxiques

Dernière mise à jour : 09 septembre, 2021

Qu’est-ce qu’une décision ? Qu’est-ce que la tristesse ? Et qu’est-ce que l’amour ? Voici des questions qu’une grande amie m’a posées et qui m’ont invité à réfléchir sur les relations, la façon dont elles se produisent et à quel point elles peuvent être toxiques. Il y a beaucoup plus de relations toxiques qu’on ne le pense.

Nous ne sommes pas conscients que des croyances telles que « l’amour, c’est pour la vie » ou « l’amour implique de se battre » nous affectent au moment où nous décidons d’établir un lien avec quelqu’un. Inconsciemment, nous nous attachons, nous avons peur, nous possédons et on nous possède, et nous devenons esclaves d’un sentiment précieux.

Les relations toxiques sont basées sur la peur de la solitude, le besoin de dépendre ou de manipuler quelqu’un.

Les relations toxiques : quand tomber amoureux de manière toxique sape l’estime de soi

Je me souviens à peine comment c’était. Il s’appelait Jean et il était tombé amoureux de façon toxique. La maladie l’a accompagné pour le restant de ses jours. Le sarcasme, la moquerie et la manipulation ont miné son estime de soi et sa capacité à décider. Évidemment, on entre dans une relation toxique par amour ou, du moins, c’est ce qu’on pense.

Femme avec une faible estime de soi en raison de sa relation toxique

Peu de temps après, une faible estime de soi, le fait de se croire le sauveur de l’autre, assumer le rôle de victime, le désir d’être accompagné à tout prix, de remplir un rôle social et la peur d’avancer dans la vie ont fini par profondément l’épuiser.

Mais il prenait tout ce qui lui faisait autant de mal comme une justification de la relation toxique qu’il entretenait et qui, de son point de vue, semblait indissoluble. Les problèmes étaient évidents. Non seulement il souffrait, mais sa partenaire aussi. Ce n’était pas une relation saine. C’était une relation qui empoisonnait.

« Nous acceptons l’amour que nous croyons mériter ».

-Le Monde de Charlie (film)-

Jean n’a jamais réalisé que sa vision de l’amour était fausse et il s’est plongé dans une relation après l’autre, se causant de grands dommages et les causant également. Réaliser que l’amour doit être autre chose, quelque chose de tranquille, n’impliquant pas de lutte ou de stress constants, peut être une opportunité d’avancer et de demander de l’aide pour changer votre point de vue sur les relations et ce beau sentiment.

L’amour libre, l’amour qui n’est pas synonyme de combat

Combien de fois avons-nous entendu « tu es à moi et je suis à toi » ? Nous avons encore un long chemin à parcourir pour sortir de cette croyance selon laquelle aimer signifie posséder l’autre personne. Pour beaucoup, l’amour libre implique que les deux membres du couple puissent avoir d’autres types de relations ou d’approches avec des personnes tierces. La réalité est toute autre.

Nous ne devons jamais à nous attacher à personne, car l’amour n’étouffe pas ; les relations toxiques le font. Au fil du temps, vous remarquerez à quel point l’anxiété devient présente dans votre vie et vous ne saurez pas pourquoi, jusqu’à ce que vous preniez du recul et que vous voyiez le lien que vous entretenez avec l’autre personne sous un autre angle.

Nous devons avoir notre espace, nous ne pouvons pas nous attacher à l’autre comme s’il était la seule raison de notre existence. La liberté n’implique pas la possibilité qu’ils nous trahissent, qu’ils nous trompent. Il s’agit d’une peur et si nous commençons une relation avec peur, nous ne posons pas de bases saines pour qu’elle puisse couler naturellement.

Couple triste de leur relation toxique

Quand mon amie m’a posé ces 3 questions, ma réponse a été : « La décision d’être libre revient à chacun ».

Enfin, je voudrais partager cette critique d’un fragment très significatif de Onze Minutes de Paulo Coelho, sur l’amour et les relations toxiques :

« Tout au long de ma vie, j’ai compris l’amour comme une sorte d’esclavage consensuel. Mais ce n’est pas le cas : la liberté n’existe que lorsque l’amour existe. Celui qui se donne totalement, qui se sent libre, aime à fond. Et qui aime à fond, se sent libre. Mais dans l’amour, chacun de nous est responsable de ce qu’il ressent et ne peut blâmer l’autre pour cela. Personne ne perd personne parce que personne ne possède personne. Et c’est la véritable expérience de la liberté : avoir la chose la plus importante au monde sans la posséder. »

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi tombons-nous amoureux des mauvaises personnes ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi tombons-nous amoureux des mauvaises personnes ?

Pourquoi tombons-nous amoureux des mauvaises personnes ? Beaucoup de personnes se posent constamment cette question après une mauvaise relation.