Modèle PERMA : une théorie sur le bien-être

04 février, 2021
Pensez-vous qu'il est possible d'augmenter votre niveau de bien-être en prenant soin de cinq facteurs ? C'est ce que propose le modèle PERMA. Nous vous disons tout ici sur ce modèle afin que vous puissiez le mettre en pratique.

Dans d’autres articles, nous vous avons parlé de l’importance d’accepter les émotions, qu’elles soient positives ou négatives, afin de mettre fin à l’obligation d’être heureux. Cependant, nous pensons qu’il est également important de faire connaître les outils pouvant nous aider à accroître notre bien-être. L’un d’eux est le modèle PERMA, de Martin Seligman.

Que pensez-vous si l’on vous dit qu’en augmentant la qualité et la quantité de 5 facteurs spécifiques, votre niveau de bien-être peut changer radicalement ? Cela semble incroyable, mais Seligman a développé ce modèle dans ce but.

Découvrez ici en quoi il consiste et comment il peut être mis en pratique. Vérifiez ensuite par vous-même s’il remplit sa mission !

Une femme qui semble heureuse.

À la découverte du modèle PERMA

Le modèle PERMA, également appelé théorie du bien-être, est une théorie du choix non forcé qui a été développée par Martin Seligman, considéré comme le père de la psychologie positive. Il consiste en une description de ce que les gens choisissent librement pour être plus heureux.

Ce modèle est une extension du modèle à trois voies du bonheur. Seligman considère qu’il y a trois voies à partir desquelles commencer le chemin du bonheur. Comme nous le verrons, elles sont assez proches des facteurs du modèle PERMA.

  • L’agréable. Ce facteur vise à augmenter les émotions positives du présent, du passé et du futur.
  • L’engagement. Il s’agit de mettre notre potentiel à contribution pour réaliser des expériences de flux.
  • L’important. Ce facteur fait référence au sens de la vie et au développement d’objectifs .

PERMA est l’acronyme des cinq facteurs sur lesquels se fonde cette théorie et que nous allons maintenant voir plus en détail. Travailler et développer chacun d’entre eux aidera à augmenter les niveaux d’optimisme, de motivation et de satisfaction. Cependant, ces éléments ou facteurs doivent remplir les conditions suivantes :

  • Ils doivent contribuer au bien-être.
  • Ils doivent être choisis pour le bien de la personne, et non comme une méthode pour atteindre l’une des autres variables.
  • Ils doivent être mesurés et définis indépendamment du reste des variables du modèle.

Comme le dit Seligman, ils ne devraient pas tous fonctionner de la même manière et leur développement ne devrait jamais être une obligation. Nous devons travailler notamment sur ceux avec lesquels nous nous identifions le plus. Il explique que ce modèle est une simple description de ce que font les gens heureux, mais jamais une prescription.

“Le bonheur n’est pas une chose toute faite. Cela vient de vos propres actions.”

-Dalaï Lama-

P de PERMA- Positive emotions (émotions positives)

Cela consiste à augmenter les émotions positives. Non pas à camoufler les émotions négatives, mais à les utiliser comme des outils pour les surmonter.

Les émotions positives favorisent la satisfaction, et d’être en mesure de rester positifs malgré les circonstances défavorables. Quelques exemples peuvent être : l’amour, la tranquillité, la plénitude, le plaisir

“Non seulement les gens heureux supportent mieux la douleur et prennent de meilleures décisions en matière de santé et de sécurité lorsqu’ils sont menacés. Mais les émotions positives peuvent annuler les émotions négatives.”

-Martin Seligman-

E- Engagement

C’est un pacte que nous devons faire avec nous-mêmes, avec notre puissance et nos forces. Et ce, afin d‘entrer dans un état de flux ou un état d’activation optimal qui favorise l’harmonie.

Cet état de flux ou sensation de fluidité est ce que nous obtenons généralement lorsque nous nous impliquons dans des activités. Quand nous nous concentrons sur elles et vivons vraiment une sorte de “temps d’arrêt”. Par conséquent, il est question de rechercher nous des activités qui nous conduisent à des états de flux.

“Le débit est difficile à obtenir sans effort. Le débit n’est pas une perte de temps.”

-Mihály Csíkszentmihály-

R- Relationships (relations)

En tant qu’êtres sociaux, l’une des sources irremplaçables de bien-être et de satisfaction sont les relations sociales. L’être constitue une source de soutien et de protection.

Avoir des relations satisfaisantes est nécessaire pour un bon développement. Nous devons donc prendre soin des relations avec la famille, les amis, les collègues… Au sein de ce facteur, qui implique l’amélioration des relations sociales, nous devons également inclure l’amélioration de nos compétences et les outils sociaux.

M- Meaning and purpose (sens et but)

Il s’agit de trouver un sens à la vie qui va au-delà de nos propres objectifs individuels. Un sens qui va au-delà de nous-mêmes. Il faut se poser la question suivante : “Que puis-je donner au monde ?” Tous nos objectifs et réalisations auront ainsi un fond beaucoup plus transcendantal qui leur donnera une grande valeur sociale et morale.

“Tout comme la bonne vie est quelque chose qui va au-delà de la vie agréable, la vie significative va au-delà de la bonne vie.”

-Martin Seligman-

A- Accomplishment (Succès et sentiment d’accomplissement)

Il s’agit de fixer des objectifs qui, au fur et à mesure qu’ils sont atteints, augmentent notre sentiment de compétence. Si notre sentiment de compétence augmente, notre niveau d’autonomie augment aussi.

“Le flux dans la vie se produit lorsque nos capacités les plus élevées correspondent exactement aux défis que nous relevons.”

-Martin Seligman-

Un homme heureux en train de travailler.

Le modèle PERMA en pratique

Pour travailler sur le module des émotions positives, nous pouvons faire un exercice d’imagination. Cet exercice consisterait à imaginer une situation capable de générer ces émotions positives.

Dans le cas de l’engagement, le plus efficace est de faire une liste des activités qui nous font habituellement entrer dans un état de flux. Après cela nous nous engageons à réaliser hebdomadairement, mensuellement ou annuellement (selon nos possibilités) ces activités qui nous permettent de faire circuler le flux.

Pour bien améliorer les relations sociales, la première chose à faire est de les analyser. Explorer la quantité et la qualité de nos relations devrait nous donner des indices sur ce qui nécessite plus d’attention et de travail.

Un bon moyen de trouver un sens à nos vies est de se poser et de répondre chaque jour à des questions simples telles que : quel est mon rôle dans le monde ? Puis-je améliorer ma façon d’être dans le monde ? Ces questions sont également susceptibles d’éveiller notre désir de nous impliquer dans des activités significatives.

Être conscient de nos réalisations, aussi petites soient-elles, est un excellent moyen de se sentir épanoui et motivé. Cela nous encourage à continuer à nous fixer des objectifs et à nous efforcer de les atteindre.

Comme vous pouvez le voir, c’est un modèle facile à suivre et dont les bénéfices semblent nombreux et importants. Maintenant, c’est à vous de le mettre en pratique et de découvrir les bienfaits par vous-même. Et rappelez-vous…

“Le vrai bonheur est de hausser la barre pour vous-même, pas de vous comparer aux autres.”

-Martin Seligman-