Même avec le cœur brisé, j’essayerai de tirer une leçon de cette expérience

· 7 juillet 2017

Même avec le cœur brisé, je vais chercher un sens à cette expérienceJe vais continuer d’avancer. Je me plaindrai quand j’en aurai besoin. Je pleurerai toutes les larmes de mon corps. Je le partagerai avec des personnes qui peuvent comprendre comment je me sens et pas avec des personnes qui ne veulent pas m’écouter. Qui ne veulent pas m’aider.

Je me respecterai suffisamment pour partager ma douleur avec les gens qui m’apprécient et me font du bien. Je serai assez fort-e pour pouvoir faire cette distinction. Parce que cette expérience dans laquelle je suis plongé-e m’appartient et m’est si intime que je ne veux pas rajouter de douleur insensée. Mais je veux trouver un sens à ce passage de ma vie.

Vous vous identifiez peut-être en lisant ces mots. On vous a peut-être brisé le cœur pour la première fois, ou une fois de plus dans une liste de plusieurs fois. Ou votre cœur ne se rompt peut-être qu’avec les personnes qui sont très importantes pour vous. Peu importe l’endroit où vous vous trouviez.

Cherchez ce qu’il y a derrière ce cœur brisé pour mieux le comprendre

Les personnes gèrent les déceptions amoureuses de différentes manières. Elles le font en fonction des attentes qu’elles avaient dans cette relation, de la place qu’elles avaient accordé à cette personne dans leur vie, de l’image qu’elles s’étaient faites de cette dernière et de la profondeur de la relation. Une infinité de nuances qui donne ou enlève un sens à la douleur qui nous broie de l’intérieur.

Quand nous réussissons à voir les mécanismes qui se sont mis en marche dans nos relations, notre vision devient plus nette. Moins floue. Par exemple, vous faites peut-être partie des gens qui idéalisent immédiatement la personne qu’ils commencent tout juste à connaître. Ils la « remplissent » ou la gonflent, comme s’il s’agissait d’une coquille vide, en la complétant d’accessoires ayant des caractéristiques ou des vertus ne lui correspondant pas, ne lui appartenant pas.

Très souvent, nous mettons en l’autre ce que nous voulons voir en lui. Et si nous ne le voyons pas immédiatement, nous chercherons des indices pour nous confirmer que cette personne est vraiment merveilleuse et spéciale. Nous devenons des expert-e-s dans l’art du maquillage. Nous rajoutons et enlevons des pièces comme si l’on avait affaire à un jouet.

L’aveuglement nous fait revivre les mêmes expériences

En fait, même si nous avons souvent l’occasion de voir que la réalité est toute autre, c’est finalement la dépendance envers cette personne qui prend les commandes de la relation. Et cela nous mène à la dérive. Peu importe qu’iel ne soit pas la personne que j’imaginais. « Je ne peux pas vivre sans lui/elle ». Et la peur de la solitude revient hanter nos jours. Jusqu’à ce que nous voulions et puissions ouvrir les yeux pour sortir du labyrinthe dans lequel nous sommes entré-e-s.

Il est donc important de voir clairement et sans illusions tous ces mécanismes qui nous ont fait foncer vers des personnes que nous ne méritions pas ou retomber encore et encore avec le même type de personnes et de relations. Quand nous comprendrons notre manière de fonctionner dans une relation, nous pourrons trouver un sens à cette expérience douloureuse. Nous pourrons mieux comprendre comment s’est fendu peu à peu ce cœur brisé.


Identifier les forces qui ont brisé notre cœur, même s’il s’agit d’un exercice douloureux, va nous donner la possibilité de les faire disparaître dans de futures relations et d’éviter de souffrir une nouvelle fois.


La période qui commence quand une relation de couple se termine (ou un coup de foudre fugace qui n’était pas réciproque) est très fertile pour apprendre de nous-mêmes, sans bandeaux et sans mirages. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons assumer et comprendre nos erreurs, en donnant forme à leurs causes et à leurs désastreuses conséquences. Nous ne pouvons pas passer notre vie à rendre l’autre personne responsable : il s’agit là d’un exercice aussi facile qu’improductif. 

Soyez honnête et explorez votre responsabilité

Nous avons tou-te-s notre part de responsabilité dans une relation. L’essentiel est de l’assumer. Si nous piétinons notre amour-propre pour concorder avec l’autre personne, nous n’aurons pas de relation saine. Quand éviter que l’autre ne parte devient la priorité de notre existence, nous nous trouvons face à un signal extrêmement puissant et fiable. Nous devons passer à l’action.

Soyez donc honnête avec vous-même et essayez toujours de trouver un sens à ces expériences douloureuses. À ce cœur brisé. Cherchez un sens qui vous aide à mieux vous comprendre et à ne pas répéter d’erreurs. Une fois que vous aurez acquis ce savoir, vous serez un peu plus sage, un peu plus fort-e, et l’espoir d’une relation qui fonctionne enfin sera plus grande.