Mary Shelley, biographie d’un esprit créatif

2 octobre 2019
On dit que Mary Shelley retrouvait son mari, Percy Shelley, Lord Byron et d'autres amis pour parler tard dans la nuit d'histoires mystérieuses. Après l'une de ces rencontres, elle a rêvé de l'idée centrale de Frankenstein, une œuvre qui la consacrerait à jamais.

Tout le monde ne sait pas que le premier grand ouvrage de science-fiction de l’histoire fut le roman Frankenstein ou le Prométhée moderne. De même, nombreux sont ceux qui ignorent que cette œuvre célèbre, portée au cinéma, à la télévision et même dans les dessins animés, a été écrite par une femme nommée Mary Shelley. Elle l’a réalisé à une époque où le succès d’une créatrice féminine était peu probable.

La vie de Mary Shelley fut aussi fascinante que son œuvre. De grandes tragédies, un grand amour qu’elle a gardé dans son cœur jusqu’à la mort et une existence pleine d’audace et d’aventures la caractérisent. Ce qu’elle a vécu dans la vie réelle pourrait bien devenir un roman de plus.

Bien que Mary Shelley soit entrée dans la liste des grands écrivains de la littérature universelle par Frankenstein, ce ne fut pas sa seule oeuvre. Elle a écrit d’autres romans et pièces de théâtre qui, au cours des dernières décennies, ont attiré de plus en plus l’attention des experts. Dans la vie, le succès de ses travaux de science-fiction a été si grand qu’il a éclipsé toutes les autres créations.

Un livre ancien ouvert

Mary Shelley, une fille différente

Mary Shelley est née à Londres le 30 août 1797. Sa famille était purement progressiste. Son père, avec qui Mary a toujours eu des liens étroits, s’appelait William Godwin. Il était philosophe, journaliste et romancier. Sa mère, Mary Wollstonecraft, était une philosophe pionnière du mouvement féministe.

Malheureusement, la mère de Mary est morte en couches. Elle aurait été victime d’une infection et la fièvre incontrôlable l’a tuée. Cette femme avait eu une fille en étant célibataire. Le père de Mary l’a accueillie comme sa propre fille. Les deux filles ont été élevées comme des sœurs et ont eu une relation très étroite tout au long de leur vie.

Quand Mary avait 3 ans, son père s’est remarié avec une voisine, qui avait aussi deux filles. Il semblerait que Mary en est venue à détester sa belle-mère. Quoiqu’il en soit, elle a eu une enfance et une adolescence heureuses. Son père l’a élevée, elle et sa sœur Claire, d’une manière très libérale. Il leur a donné accès à une formation approfondie et a fait d’elles des femmes très instruites.

Un grand amour

Quand Mary Shelley avait 17 ans, elle a rencontré le poète et écrivain Percy Bysshe Shelley. Il avait 22 ans et était marié. Il fréquentait la maison de Mary Shelley, car il était un ami de son père. Les deux commencèrent à se rencontrer secrètement sur la tombe de la mère de Mary. C’était un endroit bien-aimé pour elle. Elle disait qu’elle avait appris à écrire en dessinant le nom de sa mère sur la pierre tombale avec son doigt.

Mary Shelley avait une vision libérale du mariage et de l’amour. Le père, et la société en général, étaient opposés à cette relation. Cependant, les amants s’enfuirent à Paris en compagnie de Claire, la demi-sœur de Mary. Le couple avait une relation basée sur un intérêt mutuel pour la littérature et le monde des idées. Cependant, Percy devait souvent partir pour éviter ses créanciers.

Ces séparations bouleversaient grandement Mary, qui tomba enceinte en 1814. Son compagnon, Percy, flirtait ouvertement avec sa demi-sœur. Il eut également un fils avec sa femme à cette même époque. Mary a donné naissance en février 1815, mais sa fille est morte en moins d’un mois. Cela l’a plongée dans une grave dépression.

Un livre ancien fermé

Une grande écrivaine

Peu après ces événements, l’épouse de Percy s’est suicidée. Ceci a provoqué qu’une grande partie de la société a rejeté sa relation avec Mary. C’est pourquoi ils ont décidé de partir, traqués par leurs dettes. Ils sont allés à Genève, où ils ont passé des soirées intéressantes avec Lord Byron, le grand poète, qui avait aussi eu un fils avec la demi-sœur de Mary. Ces soirées ont inspiré Mary, qui a rêvé de l’intrigue de Frankenstein et l’a ensuite écrite.

Avec Percy ils ont eu deux autres enfants. Plus tard, ils sont allés en Italie où ils ont mené une vie de nomades. Le fils aîné du couple mourut en 1818 et la fille cadette un an plus tard. Mary était déprimée et malade presque tout le temps. Cependant, en 1819, elle a eu un quatrième enfant, le seul qui ait survécu.

En 1822, Percy meurt noyé pendant le voyage de retour à bord d’un voilier de vacances. Mary a demandé à ce que son corps soit incinéré, mais elle a d’abord demandé qu’on lui retire le cœur. Puis elle et son fils Percy Florence, sont retournés en Angleterre. Dans les dernières années de sa vie, Mary a souffert de paralysie dans différentes parties de son corps. Elle est morte à l’âge de 54 ans, probablement victime d’une tumeur au cerveau.

Après sa mort, on a fouillé son bureau. Dans l’un des tiroirs, on a retrouvé le cœur de son mari, enveloppé dans du papier de soie contenant l’un de ses poèmes, ainsi que ses cendres. Elle avait également des mèches de cheveux de ses trois enfants enlevés par la mort.

 

Tirado, G. P. (2012). Vida artificial y literatura: mito, leyendas y ciencia en el Frankestein de Mary Shelley. Tonos digital: Revista electrónica de estudios filológicos, (23), 36.