Ma chambre, mon désordre, mon monde

19 juillet 2016 dans Psychologie 3 Partagés

Une chambre en désordre, un bureau rempli de livres, des post-its colorés, de vieilles photos, des fleurs séchées et une tasse de café n’est pas synonyme de vie chaotique.

Parfois le désordre d’un espace est l’harmonie d’un esprit créatif, c’est notre essence et la logique d’un chaos auquel nous nous identifions : c’est notre monde privé.

Tout au long de notre vie, on nous a inculqué le besoin d’être ordonné, car l’ordre, c’est le contrôle et un environnement ordonné donne une certaine sensation de sécurité.

Tout cela est vrai mais il ne faut pas non plus considérer le désordre comme une dimension systématiquement négative.

Le désordre est pour beaucoup l’essence de l’échec, de l’inactivité, du laxisme et de l’abandon

Un bureau désordonné ou une maison mal rangée n’est pas synonyme de vie chaotique, tout comme cela ne symbolise pas un esprit vide. Mon espace désordonné n’est rien de plus que la rumeur de mon esprit, actif, libre et créatif…

Que nous le croyons ou non, il existe une authentique psychologie du désordre. Il s’agit d’une tendance scientifique spécialisée dans l’analyse de ce comportement.

L’Université du Minnesota, par exemple, a conclu qu’un espace désordonné stimule la créativité de ses locataires.

Cependant, cette donnée comporte de nombreuses nuances que nous allons vous révéler.

Chambre-desordre-1

La psychologie derrière le désordre

Nous commencerons avec une donnée vraiment étonnante. Tracey Emin est une artiste britannique qui, en 1999, a présenté une œuvre aussi exceptionnelle qu’innovante au monde.

Il s’agissait d’un lit en désordre, tout simplement. Il y avait dessus des vêtements, des cigarettes, des mouchoirs, des bouteilles de vodka…

Loin d’être esthétique et attirant, l’ensemble représentait un drame personnel, cette période où une personne souffre alors que sa vie affective part à la dérive.

Pour cette œuvre intitulée “My Bed” (« Mon Lit »), elle a été finaliste du prix Turner, mais en 2014, la maison Christie’s de Londres a vendu son œuvre aux enchères pour 2,5 millions de livres.

L’art moderne est un défi mais ce que l’artiste a déclaré plus tard, après le bruit qu’a causé la vente aux enchères, c’est qu’elle-même travaillait généralement dans ce type d’environnement, car le désordre est pour elle le germe de la créativité.

Un autre travail publié dans le “The New York Times” est arrivé à la même conclusion : il a démontré que parfois, un environnement légèrement désordonné libère l’esprit des conventions et permet de se diriger dans toutes les directions pour créer de nouvelles réponses, et de nouvelles idées.

Nous ne pouvons pas non plus oublier que dans les phases de créativité, se trouve cette tempête d’idées d’où surgit la décision et en conséquence, l’innovation.

explosion-de-couleur

Les espaces personnels et la liberté de pensée

Le désordre que l’on provoque, que l’on comprend et qui nous est familier ne générera jamais aucun problème et sera profitable dès lors que l’on garde le contrôle dessus.

La psychologue Kathleen Vohs, spécialiste de cette tendance sur l’ordre et le désordre, nous explique que dans un environnement de travail, par exemple, il doit toujours exister une efficacité organisatrice adaptée.

Cependant, le fait de créer un espace visuel où habite un certain chaos d’objets et de couleurs, génère une stimulation grâce à laquelle notre cerveau peut se détendre et affiner son ingéniosité.

À présent, il faut savoir que toutes les personnalités ne tolèrent pas ce type de déséquilibres.

Il existe de nombreuses différences individuelles et beaucoup de personnes ont besoin d’un ordre soigné et absolu pour être productives.

Chambre-desordre-2

Quoi qu’il en soit, nous devons comprendre qu’une chambre désordonnée n’est pas le reflet d’une personne à la vie chaotique et irresponsable.

Quelqu’un qui s’inquiète du contrôle et de l’ordre dans son espace privé ne souffre pas de trouble mental, et n’est pas le reflet d’une personnalité anankastique (personnalité obsessionnelle-compulsive).

Chacun d’entre nous vivons dans des espaces privés, que nous créons nous-même en toute liberté.

Chaque recoin est le reflet de nos habitude, et personne ne doit le critiquer ou le juger. On dit souvent, par exemple, que les personnes désordonnées manquent d’objectifs, qu’elles ont des conflits intérieurs non gérés et qu’elles ne réussissent pas à jeter car elles sont enfermées dans les souvenirs du passé.

Ces « dictons populaires » ne sont pas toujours vrais et si aujourd’hui, vous ne faites pas votre lit et vous ne rangez pas votre maison, c’est peut-être parce que vous avez d’autres priorités à ce moment précis.

Cela ne signifie rien en particulier. Le désordre que l’on choisit, que l’on contrôle et qui ne nous trouble pas, loin de faire du bruit, calme un esprit qui s’y identifie.

Car l’ordre est sans aucun doute le plaisir de la raison, mais le désordre, pour certains, celui de l’imagination…
Partager

Chambre-desordre-3

A découvrir aussi