L’ordre et le désordre

· 12 mai 2015

Nombreux sont ceux qui aiment que leur intérieur soit soumis à un rangement logique, c’est-à-dire que les choses doivent être classées par taille ou par couleur, chaque objet doit avoir sa place, et si quelque chose n’est pas rangé où il faut, cela peut alors provoquer un mal-être émotionnel ou physique (dans les cas les plus extrêmes).

À l’autre extrême, on trouve les personnes désordonnées, celles pour qui le rangement et l’ordre ne sont pas jugés utiles. Pour autant, cela ne veut pas dire que ces gens-là vivent dans la saleté, même si c’est souvent implicite. 

Ces personnes ne rangent pas parce qu’elles n’en ont pas le temps ou pas l’envie, ou tout simplement parce qu’elles considèrent qu’il y a mieux à faire que de ranger méthodiquement ses affaires (ce qui est souvent le cas des artistes et des gens bohèmes).

En revanche, il n’existe pas que ces deux réalités, puisque certains concepts intermédiaires sont à expliciter, ayant généré des problèmes et autres confusions tout au long de la vie humaine moderne.

Qu’est-ce que l’ordre?

La notion d’ordre ne suit pas un schéma bien particulier, et il n’existe aucune formule qui permettrait de dire si une chambre est réellement bien rangée ou pas.

L’ordre, c’est quelque chose qui a un fonctionnement bien établi, et qui implique que chaque chose ait une place, déterminée par un individu intelligent.

On peut donc supposer que, si sur une étagère des livres ne sont pas rangés par ordre alphabétique mais par ordre de préférence de leur possesseur, lesdits livres ne sont pas en désordre, mais rangés différemment dans les deux cas.

Combien de personnes se disent désordonnés, mais parviennent tout de même à s’y retrouver dans leur désordre ?

Au contraire, combien de personnes se disent ordonnées et méticuleusement organisées, mais ne parviennent pourtant pas à mettre la main sur certains choses chez elles ?

En fait, il existe une variante du désordre appelée « désordre orthodoxe » ou « désordre ordonné » : il y a du désordre, mais malgré ça, on trouve ses affaires rapidement, et sans trop de difficultés. Si une tierce personne « range tout », on ne s’y retrouve plus.

La notion d’ordre varie selon les personnes et ce n’est pas parce que les choses ne sont pas classées par couleur ou si les livres ne sont pas rangés dans la bibliothèque que l’on peut parler de désordre; c’est simplement un ordre différent.

De la même façon, ce n’est pas parce que chaque chose est soumise à un système de rangement bien précis qu’on peut parler d’ordre.

On est tous différents, et nos priorités ainsi que nos façons de voir la vie ne sont pas forcément les mêmes que celles des autres.

De ce fait, si un mode de fonctionnement nous convient, cela ne veut pas dire que ce même mode de fonctionnement conviendra à d’autres. On se doit de tolérer et de respecter ceux qui ont une manière différente de « s’organiser ».