Lorsqu'une personne souffre et a besoin d'aide, tout n'aide pas toujours

Demander de l'aide psychologique n'est pas un processus facile. Avant qu'une personne ne se rende chez le psychologue, elle peut trouver d'autres personnes en cours de route qui veulent l'aider, mais qui ne sont pas qualifiées pour cela.
Lorsqu'une personne souffre et a besoin d'aide, tout n'aide pas toujours

Dernière mise à jour : 05 août, 2021

A travers le monde, nous pouvons trouver beaucoup de personnes ayant le désir et l’intention d’aider l’autre qui a besoin d’aide, mais qui ne peuvent pas offrir l’aide nécessaire à ce moment-là. Prenons un exemple…

Imaginez qu’un jour, vous vous réveilliez avec un visage enflé, des maux de bouche et de la fièvre. Il ne va pas vous paraître logique d’aller vous faire soigner par un physiothérapeute ou un urologue. Face à un problème de bouche, le spécialiste le plus qualifié serait le dentiste.

Ce qui est intuitif avec la douleur physique ne l’est pas avec la douleur mentale ou émotionnelle. Il n’est pas rare de constater que face à une souffrance de ce type, une personne qui a besoin d’aide consulte d’autres spécialistes à la recherche de réponses ou de médicaments pour soulager la douleur.

Au mieux, elles consultent le médecin de famille pour obtenir de l’aide. Dans le pire des cas, une personne non qualifiée essayera de traiter sa douleur.

Les différentes types d'aide.

Les obstacles à la recherche d’aide

Le processus de recherche d’aide psychologique est parfois plein d’obstacles. Jusqu’à ce qu’elle atteigne le professionnel de la santé mentale, la personne devra esquiver les tarotistes, les guérisseurs, les livres d’auto-assistance, les naturopathes et divers entraîneurs, entre autres.

L’intrusion professionnelle en matière de santé mentale est un danger pour le professionnel et le patient. Le risque est similaire à celui d’un prêtre qui vous traite pour un mal de dents. L’autre personne a l’intention d’alléger la souffrance, mais elle n’a pas les connaissances nécessaires pour le faire.

Laisser quelqu’un qui n’est pas spécialisé, au lieu d’un professionnel qualifié, tel qu’un psychologue ou un psychiatre, traiter des problèmes de santé mentale peut aggraver le problème. La personne n’a pas accès à d’autres solutions de rechange qui auraient sans doute mis fin à sa souffrance.

Les chevaliers blancs

Il existe un autre profil de personnes qui, bien qu’elles ne facturent pas l’aide fournie, ressentent le besoin d’aider les autres et d’alléger la souffrance. Bien que cette idée de quelqu’un qui est prêt à tout pour les autres puisse sembler très romantique et tentante, c’est un profil face auquel il faut faire preuve de prudence.

Les chevaliers blancs sont généralement des gens qui, sans en être conscients, “aident” les personnes en souffrance. Derrière ces chevaliers, il y a des personnes blessées par le passé qui, de manière symbolique, tentent généralement de restaurer leur propre malaise à travers l’autre.

Si vous avez de grandes souffrances émotionnelles et que vous rencontrez quelqu’un avec ce profil, son aide peut avoir le coût caché d’une dette émotionnelle. En effet, après avoir aidé l’autre, le chevalier blanc se sent généralement frustré parce qu’il n’a pas l’impression d’avoir reçu tout ce qu’il a donné.

Le besoin d'aide psychologique.

Quand ce dont vous avez besoin, c’est d’un professionnel de la psychologie

Lorsque votre bouche vous fait mal, vous allez chez le dentiste. Ainsi, lorsque vos émotions vous font mal ou que vous ressentez une grande souffrance émotionnelle, vous devez aller chez le psychologue. Cela semble simple, mais, comme vous l’avez vu, le chemin d’aide approprié est semé d’embûches.

Un psychologue est une personne formée depuis des années et dont l’instruction est basée sur des connaissances scientifiques. Il s’est spécialisé dans l’évaluation de ce qui arrive à la personne et dans la fourniture des outils nécessaires pour augmenter son niveau de bien-être.

Le traitement psychologique est un travail conjoint entre la personne qui souffre et celle qui la soutient dans cette souffrance. C’est un travail qui suit certaines règles, y compris celles du code de déontologie, qui assurent au patient qu’il est traité de manière éthique et professionnelle.

Lorsqu’une personne souffre et demande de l’aide ou que nous voulons l’aider, nous devons nous demander si nous avons les compétences pour l’aider. Si vous ne laissez pas un prêtre vous traiter un mal de dents, pourquoi allez-vous laisser quelqu’un qui n’est pas psychologue traiter votre souffrance émotionnelle ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi l’évitement augmente-t-il l’anxiété ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi l’évitement augmente-t-il l’anxiété ?

Savez-vous que l'évitement, à savoir fuir une situation, ne fait que renforcer l'anxiété ? C'est ce que nous vous invitons à découvrir ici.