Lors des pires moments, j’ai été seul

7 octobre 2015 dans Emotions 7 Partagés

“Je me sens seul quand je cherche une main et que je ne trouve que des poings ».
Tom Wolfe

Lors de mes pires moments, j’ai été seul. J’ai ressenti que tout le monde m’a tourné le dos, tout au moins les personnes de mon entourage.

Lors des bons moments, il est très facile de trouver de la compagnie, mais lors des mauvais moments, personne ne veut nous voir.

Afin de calmer ma tristesse, j’ai reçu des critiques, du mépris et une froideur qui gelait mon corps. Je me suis senti triste, très triste.

J’ai arrêté de croire en l’être humain, je me suis caché, comme un petit escargot dans sa coquille, en attendant que le soleil apparaisse.

Je ne voulais parler à personne, je ne voulais pas prendre le téléphone, toutes les conversations me paraissaient vides et inhumaines. Malgré tout, j’ai fait l’effort d’apprendre à voir les choses d’une autre manière.

J’ai utilisé ma petite intelligence émotionnelle. J’ai pensé que je pouvais être un peu plus « grand » et j’ai commencé à mettre de côté toutes les personnes, et toutes les grandes réunions qui me rendaient triste et seul.

Il n’y a rien de plus triste que de se trouver dans ce qui est un paradis pour les autres et ce qui est le plus désert des déserts pour nous.

Alors, j’ai commencé à élargir mes horizons, je me suis appuyé sur les personnes qui, avec leurs petits gestes me faisaient du bien : un mot gentil, un câlin, un regard sincère et pur.

C’est alors que j’ai commencé à voir les choses d’une autre manière. Peut-être que l’escargot commençait à entrevoir la lumière dans sa petite coquille.

Cancer48-420x272

Peut-être que la réalité est que nous sommes tous seuls dans la vie et que c’est ainsi que nous devons l’accueillir.

Personne ne peut nous protéger en permanence. Chacun d’entre nous a ses propres problèmes et ses obligations. Cependant, n’importe quel geste peut énormément nous aider lors d’un mauvais moment à passer.

Heureusement, nous rencontrons toujours des personnes qui ont une grande habileté à consoler.

Quand vous vous y attendez le moins, elles apparaissent comme des sauveuses, et vous remontent le moral avec seulement quelques mots.

Cancer49-420x245

Le plus triste qui puisse nous arriver est de perdre notre humanité, quelque chose de très simple à oublier dans une société dans laquelle les valeurs qui prédominent ne sont pas la bonté, l’altruisme ni le respect.

Une société dans laquelle règnent le « Et moi », « Moi et moi » ou « Je ne te souris pas car je suis occupé à autre chose ».

Le manque d’humanité ne nous conduit nulle part et la maxime “Ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse » est un grand enseignement que nous oublions très souvent.

C’est pour cela que nous devrions tous nous regarder de temps en temps et penser “Nous avons tous besoin de tout le monde ».

Pourquoi ne pas commencer par s’offrir à soi-même des mots chargés de fleurs et non pas des poings qui cognent directement l’âme et le coeur ?

Pourquoi nous n’ajoutons pas chacun notre petit grain de sable pour former une magnifique montagne ?

“Nous sommes seuls, nous vivons seuls et nous mourons seuls. Seulement à travers de l’amour et de l’amitié, nous pouvons avoir l’illusion, à un moment donné, que nous ne sommes pas seuls ».

Orson Welles

Cet article est dédié à toutes les personnes qui se sentent envahies par le désespoir d’un monde qui tend à se déshumaniser.

A découvrir aussi