Lisa Simpson, la malédiction d’être intelligent

25 juillet 2018 dans Cinéma 0 Partagés
Lisa Simpson

Les Simpson est peut-être la série d’animation la plus populaire de ces dernières décennies. Presque tout le monde a vu au moins un épisode de cette série. Mais que nous disent Les Simpson au-delà des blagues ? Dans la suite de cet article, nous allons vous proposer une réflexion sur la façon dont le programme, à travers Lisa Simpson, dénonce de sérieux préjugés sociaux.

Les Simpson est une comédie animée créée par Matt Groening pour Fox Entertainment. Le dessin animé est sorti en 1989 et continue d’être diffusée depuis lors. Il s’agit, sans aucun doute, d’une des séries les plus emblématiques de la télévision américaine.

La série tourne autour de la famille Simpson, une parodie de la famille de Groening. La famille Simpson est composée de Homer, Marge, Bart, Lisa et la petite Maggie. Ils vivent dans la ville fictive de Springfield, qui symbolise les petites villes éloignées des États-Unis.

Les Simpson sont avant tout une parodie de la culture, de la société et des coutumes américaines. Mais Les Simpson sont aussi la représentation satirique de la condition humaine. Certains fanatiques prétendent même que Les Simpson sont une nouvelle façon de présenter la philosophie, ainsi que des débats éthiques et moraux.

Le personnage d’Homer, par exemple, représente un homme blanc de la classe ouvrière. Sans complications majeures, Homer vit sa vie sans avoir de souci de nourriture et en ayant un accès peut-être trop large à la télévision. Sa femme, Marge, est une femme au foyer qui s’occupe des enfants et de la maison. Le fils aîné, Bart, est une petite réplique de son père. N’ayant pas d’aspirations académiques ou professionnelles, Bart est un personnage simple. Et puis il y a Lisa, 9 ans, une fille précoce et extrêmement intelligente. Enfin, nous avons Maggie, un bébé.

Lisa Simpson et l'intelligence

Après l’âge d’or

En 2018, Les Simpson ont terminé leur vingt-neuvième saison. Malgré le fait d’être sur la grille de télévision depuis si longtemps, Les Simpson ne sont plus ce qu’ils étaient autrefois. Beaucoup de mordus de la série expliquent que Les Simpson ont connu un « âge d’or » depuis longtemps révolu. Il s’agissait des 13 premières saisons environ. Pendant cette période dorée, l’ambiance est plus absurde et le ton du programme est beaucoup plus léger.

Pour ce groupe d’adeptes, après l’âge d’or, Les Simpson est devenu un spectacle qui privilégie l’histoire linéaire et le développement des personnages. Cela signifie que nous pouvons comprendre un peu mieux la psychologie de chacun des personnages : que l’humour léger et absurde est sacrifié au profit de l’intrigue.

Lisa Simpson, la brebis galeuse de la famille

Fait intéressant, après la douzième saison, le personnage de Lisa Simpson change. Ce changement est subtil, mais il ne fait qu’augmenter avec le temps. Lisa Simpson devient le personnage le plus puni par les créateurs du programme. Et ces punitions sont souvent complètement injustes et inutiles pour Lisa en tant que personnage.

Les autres personnages de la famille centrale, en général, sont récompensés après de petites punitions. Ces récompenses vont de la croissance personnelle, de l’amour et de l’affection à l’approbation de la communauté. Cependant, nous voyons constamment comment la douleur et la souffrance de Lisa n’est jamais récompensée.

Lisa Simpson reste un personnage solitaire. Avec des signes de comportement dépressif, Lisa trouve rarement du réconfort. En raison de son intelligence, de son intérêt pour l’apprentissage, Lisa est ridiculisée en tant que « je-sais-tout ».

Vivre dans une société qui punit l’intelligence

Lisa Simpson est un personnage clairement différent des autres membres de sa famille. Elle a des connaissances avancées en musique et en littérature ainsi qu’en sciences. Elle est rusée et veut en apprendre davantage sur le monde. Elle ne se contente pas de la simple vie que lui offre sa ville de province.

L’intelligence de Lisa, qui la rend différente, semble être la raison pour laquelle elle ne peut jamais trouver le bonheur. Dans les épisodes qui suivent l’âge d’or, Les Simpson soulignent l’idée que Lisa ne peut jamais avoir de vrais amis. Il y a peu d’épisodes où Lisa trouve des gens avec qui elle peut s’entendre. Malheureusement, ces amis disparaissent toujours d’une manière ou d’une autre.

Les Simpson, satire de la vie quotidienne, semblent identifier et mettre en valeur une idée : les gens d’exception ne peuvent pas être heureux. C’est comme si l’intelligence était en contradiction avec les satisfactions quotidiennes. Dans ce cas, ce qui est montré dans Les Simpson n’est qu’une représentation d’un préjugé social.

Il n’y a aucune raison réelle pour qu’une personne érudite et intelligente ne puisse pas être heureuse. Il y a une sorte de mythe qui indique que l’ignorance est une bénédiction. Ne pas comprendre ou ne pas savoir n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Cependant, il n’est pas mal non plus de savoir et de comprendre. Pouvoir comprendre le monde est une vertu qui doit être protégée. C’est de là que viennent les sciences, les arts et tout ce génie qui dure dans le temps.

Lisa Simpson et la résistance

L’importance de la résistance

La société occidentale ridiculise souvent ceux qui cultivent leur esprit. Malgré cela, il est important de se rappeler que le bonheur est une décision. Il peut être difficile de résister aux attaques directes et indirectes contre les personnes érudites. Cependant, il y aura toujours d’autres personnes ayant les mêmes goûts et les mêmes intérêts. Si vous vous sentez identifié à Lisa, vous n’avez qu’à continuer à chercher jusqu’à ce que vous trouviez un groupe d’amis avec qui partager vos connaissances.

A découvrir aussi