L’intelligence émotionnelle positive est la clé du succès

· 31 mai 2017

« L’intelligence émotionnelle représente 80% du succès dans la vie. » C’est du moins ce qu’affirme Daniel Goleman. D’où le fait que l’intelligence émotionnelle positive puisse être clé pour trouver ce dont nous rêvons vraiment.


Le philosophe César Ojeda, en se basant sur les études de célébrités du champ de l’intelligence émotionnelle et de la psychologie positive comme Goleman, Fromm ou Rojas, a essayé d’expliquer en quoi consiste cette union qui pourrait tant apporter à notre vie.

Les émotions et le monde moderne

Selon Ojeda, les émotions continuent à être considérées comme irrationnelles lorsqu’on regarde les structures de pensée occidentales. C’est comme si nous devions nous comporter comme des êtres absolument rationnels. Cependant, cette vision quasi-technicisée de l’être humain, qui pourrait aussi bien se transformer en une machine, semble s’évanouir avec le passage du temps. Et même ainsi, la séparation de la raison et des émotions, quand ce n’est pas la confrontation entre les deux, persiste encore.

De fait, elle est encore tellement d’actualité que nous évoluons toujours dans un environnement industrialisé où tout va très vite. Dans cette situation, des termes tels qu’efficacité et efficience, sont synonymes de succès personnel, social et professionnel.

À cela, il faut ajouter l’arrivée des réseaux sociaux. Aujourd’hui, la vision du monde peut varier pour un individu dépendant de Facebook ou de Twitter. Cependant, tout cela laisse un peu de côté les questions comme l’amour, les sentiments, l’égalité et même l’unité.

Intelligence émotionnelle positive pour bien se connaître

Beaucoup ont étudié les conséquences que les nouvelles tendances ont sur la société contemporaine. Comme nous l’avons dit, Fromm et Goleman ont travaillé sur ce sujet. Mais il y a aussi la théorie de Frankl. Et tous deux arrivent à la même conclusion : il faut bien se connaître soi-même. On pourrait penser que c’est du bon sens et que c’est très simple.

Souvenez-vous que l’être humain est toujours le même. En réalité, ce qui change, ce sont les circonstances historiques et sociales. Mais nous, en tant qu’être physiques, nous sommes les mêmes.

C’est pour cela que l’intelligence émotionnelle positive est toujours aussi valide maintenant qu’il y a 2.000 ou 100 ans. Elle donne la capacité d’apprendre à percevoir, à comprendre et à gérer de manière sage et bonne ses propres émotions.

Les émotions sont intrinsèques à l’être humain

Tous ces penseurs et psychologues considèrent donc les émotions comme quelque chose d’intrinsèque et de propre à l’être humain. Elles s’intègrent dans l’environnement de la raison, et peuvent être orientées pour atteindre de grands bienfaits au niveau individuel et social. Ainsi, les émotions ne sont pas les ennemies de la raison, mais des outils idéaux pour faire ressortir tout le potentiel que chaque personne a en elle. Ainsi, on parvient à atteindre une vie plus saine, harmonieuse et comblée.

Une conjonction de sage raison et de large spectre émotionnel est l’association parfaite pour affronter n’importe quelle adversité qui surgit. Pour finir, savoir affronter des problèmes n’est-il pas une clé de base du succès ?

« Une personne intelligente peut rationaliser n’importe quoi, une personne sage n’essaie même pas. »

-Jen Knox-

L’intelligence émotionnelle positive est la clé

Si nous parvenons à trouver la voie de l’intelligence émotionnelle, avec son approche de sagesse pour affronter le monde, avec le positivisme de l’individu qui souhaite toujours s’améliorer, cela donne comme résultat un être humain plus heureux.

C’est pour cela qu’Ojeda, tout comme les psychologues sur lesquels il base ses études, propose d’oublier un peu l’aspiration contemporaine du professionnel sophistiqué et technicisé. Nous ne devons pas nous emboîter dans des modèles déjà préconçus mais rendre les modèles adaptés à l’humain.

« Les hommes d’affaire occidentaux ne se rendent pas souvent compte de l’importance des relations humaines ».

-Daniel Goleman-

C’est pour cela que l’intelligence émotionnelle positive est un outil idéal pour trouver la plénitude de la vie. Il faut oublier la chosification excessive de l’humain et la recherche d’un professionnalisme élevé. Selon les auteurs, la clé du succès pourrait vraiment résider dans l’association sage de la raison et des émotions.

Lisez aussi : Dans une bataille émotionnelle, c’est vous qui choisissez l’émotion qui gagne