Qu’est-ce que l’amour ?

· 21 mai 2017

Qu’est-ce que l’amour ? Nous savons tou-te-s plus ou moins qu’il s’agit d’un sentiment ou d’une émotion que l’on peut expérimenter à un moment au cours de notre vie. Cependant, au-delà de cela, nous avons tou-te-s certaines conceptions qui nous sont propres au sujet de l’amour.

Cependant, l’amour n’est ni un concept unitaire, ni une définition fermée. Vous devez vous sentir libre d’aimer celleux qui sèment le trouble dans vos schémas de pensée et qui tirent le meilleur de vous-même. Pour autant, pour diverses raisons, souvent, on ne le fait pas.

Qu’est-ce que l’amour ?

Nombreuses sont les chansons qui nous expliquent ce qu’est l’amour ou quel reflet laisse ce sentiment en nous. Les mots que l’on doit dire ou non si on est amoureux-ses et ce que l’on est supposé-e ressentir lorsque l’autre ne nous correspond pas.


« Car l’amour, c’est un enfant fou, qui aujourd’hui est revenu. »


Si vous avez déjà été ou êtes amoureux-se, vous savez bien ce que l’on ressent dans cette situation même si vous ne pouvez pas l’exprimer en une définition qui sémantiquement embrasse toutes les nuances. Et c’est précisément l’énigme et la magie de l’amour, que l’on ne peut pas mesurer ni choisir.

La plupart du temps, l’amour nous choisit avant même qu’on ne le sache. Le problème se pose lorsque cet amour authentique et pur nous choisit, mais que la personne pour laquelle on le ressent n’est pas faite pour nous. Que faire alors ?

Quand l’amour nous envahit : comment tombons-nous amoureux-ses ?

Nous sommes conscient-e-s que l’amour n’est pas quelque chose de simplement romantique lorsque l’on dit qu’il y a une certaine « alchimie » entre les deux membres d’un couple, ou encore que « ça colle » entre eux. Ces affirmations montrent bien que l’amour dispose d’un composant biologique ou physiologique, mais elles cachent également des notions portant sur la manière dont notre culture ou notre influence sociale intervient dans notre manière d’aimer.

L’amour du point de vue de la psychologie

D’un point de vue purement psychologique, l’amour surgit d’un besoin affectif et sexuel. Même si c’est le plan social, la culture et l’époque au cours de laquelle nous vivons qui jouent un rôle fondamental dans notre manière de tomber amoureux-ses et de qui. Oui, effectivement, si vous étiez né-e ou aviez grandi ailleurs, probablement votre « modèle de couple » serait autre.

La manière dont la société module et définit ce qu’est l’amour, quels sont les différents rôles à jouer dans une relation amoureuse par chacune des parties et quel est le meilleur parti pour « procréer et perpétuer votre code génétique » fait que les idées que vous avez sur l’amour changent.

« Nous pêchons les poissons qui nous sont familiers », cependant, nous passons donc à côté d’une multitude de poissons délicieux par peur de les pêcher car nous ne les connaissons pas. Car oui, nous avons peur de l’inconnu ; nous ne pouvons pas nous reposer sur une expérience de référence que l’on aurait précédemment vécue qui puisse nous servir de guide à suivre au moment de considérer cette personne comme notre compagnon/compagne. D’autre part, nous craignons aussi le jugement des autres auquel nous supposerions être soumis-es si ces dernier-ère-s savaient de qui nous sommes amoureux-ses.

Les préjugés tuent l’amour

Que se passe-t-il si vous avez déjà quarante ans et que vous êtes toujours enthousiasmé-e par l’idéal de l’amour pur ? Absolument rien. Sûrement que les gens se moquent de vous, qu’ils vous diront que vous devriez être plus réaliste. Pour un moment : c’est votre réalité. C’est une grosse erreur que de nier ce que vous êtes ou ce que vous ressentez sous prétexte que les autres vous jugent.

Historiquement, on a dû cataloguer catégoriquement la manière dont nous devrions nous lier avec le sexe opposé. Oui, le sexe opposé, puisque le collectif LGBT, malheureusement, reste omis ou traité comme un tabou lorsqu’il s’agit d’amour.

Que cela implique-t-il ? Cataloguer les personnes plus âgées comme des êtres candides et sans défense, de même que cela arrive avec les personnes handicapées, le collectif LGBT comme « déviant », etc, tout cela implique que l’on nie les besoins affectifs et sexuels de ces personnes et, par conséquent, qu’on ne les considère pas non plus comme un objet de désir réalisable.

Une personne qui est psychologiquement ouverte, tolérante et décidée à partager sa vie avec un compagnon/une compagne « non prototypique » a beaucoup plus de chances de trouver cet amour véritable. Puisqu’en s’aimant soi-même sans tabous et en aimant son/sa prochain-e tel-le qu’iel est, sans préjugés ni réserves, cela augmente son estime de lui/elle-même, son espoir et son bien-être.

Le vrai sens de l’amour

Cela nous arrive à tou-te-s. Dans la société au sein de laquelle nous vivons, le « couple parfait » n’est jamais représenté par deux femmes lesbiennes, un homme blanc et une femme noire, un éboueur et une avocate ou encore une jeune écrivaine et un homme plus âgé.


Aimer, c’est le plus grand acte de courage.


Il y a peu, on a pu voir dans les médias qu’un homme atteint de sclérose en plaques est devenu papa. Cela nous ébranle tou-te-s, nous touche tou-te-s. Rares sont celleux qui auraient le cran nécessaire pour lutter à ses côtés au quotidien.


Nous vivons au sein de la culture du moindre effort et des apparences. Nous sommes de grand-e-s égoïstes.


L’amour suppose un grand dévouement, sans pour autant en arriver à une perte d’identité. Aimer, c’est partager, apprendre, découvrir… Généralement, on dit à quelqu’un qui sort d’une relation de couple qu’il y a de nombreux poissons dans la mer. Mais plus encore, il y a aussi de nombreuses mers avec des poissons. L’amour ne comprend pas les langues, les couleurs, les idéologies, l’âge ou le sexe.

Ainsi, si vous n’avez pas encore trouvé votre âme soeur et que vous vous dîtes que personne ne vous comprend ou bien que les hommes/les femmes sont trop compliqué-e-s, peut-être votre point de vue est-il erroné. Ouvrez votre esprit et vivez, car l’amour peut se nicher là où on s’attend le moins à le trouver.


Vous ne connaîtrez le vrai sens de l’amour que lorsque, sans préjugés ni guides, ce sera lui qui vous l’apprendra.


 

Ces images d’une exquise délicatesse sont de Luiso Garcia (initialement en espagnol et traduites en français)

Image principale de Archv