Quand l’inquiétude s’empare de nous

4 avril 2017 dans Emotions 26 Partagés

L’inquiétude est un état mental dans lequel nous nous installons lorsque nous anticipons des faits ou des conséquences désagréables voire même imprévisibles. Par exemple, un voyage futur qui nous paralyse dans le présent car il séquestre une partie de nos ressources mentales, cherchant une solution à ce qui n’est bien souvent qu’une possibilité.

Il est très fréquent que les préoccupations s’emparent de nous et que nous nous retrouvions à tourner et à retourner un sujet de milliers de fois dans notre tête, sans repos.
Partager

Parfois, cela provoque des symptômes au niveau physique, comme des nausées, des migraines, la chute des cheveux, des problèmes de peau etc. Le corps nous parle et nous ordonne presque d’arrêter, que ça suffit de ruminer comme les vaches et qu’il est temps de mettre cartes sur table et d’affronter le véritable problème. Il faut en finir avec les scénarios hypothétiques et angoissants que nous nous construisons dans notre esprit.

Même si c’est facile à dire, se libérer de l’inquiétude devient une tâche ardue car elle est terriblement intrusive, s’empare de nous, nous vole notre capacité à penser clairement et nous gâche le présent.

La bonne nouvelle, c’est que nous possédons une arme puissante appelée force de volonté, grâce à laquelle nous pouvons décider comment nous nous sentons et comment nous allons agir.
Partager

Grâce à la capacité que nous avons à diriger nos pensées, nous pouvons éloigner l’inquiétude de notre esprit. C’est une arme difficile car nous la pratiquons peu mais si nous voulons combattre cet adversaire puissante, nous n’avons pas le choix d’apprendre à l’utiliser consciemment, à la « dompter » pour qu’elle se mette à notre service.

L’inquiétude nous ment

Parfois, l’inquiétude peut nous sembler bénéfique mais c’est un mensonge. On nous a appris que s’inquiéter est une chose de personnes responsables et que grâce à elle, nous pouvons résoudre les problèmes plus efficacement.

En réalité, ce n’est pas vrai car la seule chose qui peut résoudre nos problèmes, c’est, à nouveau, le contrôle que nous avons sur nos pensées, que nous pouvons justement utiliser pour nous en occuper. Si elles sont solubles, il nous aidera à trouver une solution et sinon, à les accepter et à nous adapter.

inquietude

Se préoccuper de manière anticipée sur ce qui peut survenir n’empêche non seulement pas que cela arrive, mais cela nous ancre plus profondément dans le problème et notre esprit est envahi par le futur, ce qui l’empêche de profiter de l’ici et maintenant.
Partager

Il est n’est pas rare que la préoccupation soit renforcée extérieurement de manière positive. De fait, beaucoup pensent que quelque chose qui ne nous inquiète pas ne nous intéresse pas, alors que ce n’est pas vrai du tout. Souvent, c’est que nous avons déjà trouvé la solution à ce problème, à ce qui, selon les autres, devrait nous inquiéter. Ou que nous avons tout simplement réussi à l’accepter et à tracer un projet de vie grâce auquel nous acceptons que nous devons vivre avec.

Comment contrôler son inquiétude ?

S’il y a quelque chose que nous pouvons contrôler, c’est bien notre propre esprit et l’inquiétude en fait partie. Oubliez la préoccupation pour essayer d’empêcher des faits futurs désagréables. S’ils doivent arriver, ils arriveront et mieux vaudra vous en occuper au moment opportun.

Voici certains conseils que vous pouvez suivre pour vous libérer des préoccupations :

Vivre au présent

Souvent, nous nous ancrons dans le passé à cause de quelque chose qui s’est passé et que nous ne pouvons plus changer, et nous nous sentons coupables. D’autres fois, nous nous inquiétons de la possibilité que quelque chose nous arrive à nous ou à nos proches. Et nous nous sentons anxieux-ses.

Dans tous les cas, nous ôtons du temps au présent et c’est la seule chose de réelle. Efforcez-vous, avec votre force de volonté, à rester dans le présent, à écouter une conversation, à observer ce qui vous entoure, à vous concentrer sur ce que vous faites. Nous ne pouvons pas penser à deux choses en même temps, alors s’efforcer de penser à ce que vous avez ici et maintenant vous libère de l’inquiétude d’un futur incertain.

Accepter que le pire peut arriver

Parfois, il peut arriver des choses très désagréables dans la vie, des choses qui marquent un véritable tournant. Mais même ainsi, sachez que vous irez de l’avant et que vous serez capable de le supporter. Ce que vous pensez qui pourrait arriver est en réalité très peu probable mais la possibilité est là, et il faut donc l’accepter et savoir que malgré cela, vous survivrez.

Si nous acceptons que le pire peut arriver, nous n’aurons plus rien à perdre et cela donnera la paix à notre âme.
Partager

femme-fleurs-sur-le-visage

Analyser méthodiquement les solutions à chaque problème

Comme nous l’avons commenté, ce qui est véritablement productif, c’est de s’occuper du problème une fois qu’il est arrivé et pour cela, il faut analyser les solutions, s’il y en a. Écrivez sur un papier toutes les solutions qui vous passent par la tête en ensuite, faites un ordre des plus et des moins plausibles.

Une fois que vous avez fait cela, choisissez une solution et allez-y à fond, sans regarder en arrière. Si le problème se résout ainsi, c’est parfait. Sinon, vous n’avez plus qu’à essayer une autre solution jusqu’à ce que vous obteniez le résultat attendu.
Partager

Occuper son temps

L’activité est une bonne méthode pour libérer son esprit des fantômes qui le poursuivent parfois. Si vous voulez moins vous inquiéter, choisissez une activité qui vous absorbe ou même plusieurs et garde votre esprit occupé. Ainsi, vous aurez moins de tentations de vous faire distraire par le problème.

livre-et-fleurs

Utiliser correctement les probabilités

Comme ce que vous craignez est hautement improbable, vous devez apprendre à gérer les probabilités. Ne confondez pas possible avec probable car ils sont loin d’être synonymes. Pensez plutôt aux nombres de vols d’avion qu’il y a chaque jour et aux accidents : que votre avion se crashe est possible, mais c’est très peu probable.

A découvrir aussi