Quand nous tombons malade car nous ne parlons pas

28 octobre 2016 dans Emotions 0 Partagés

La maladie peut être un message du corps qui parfois est produite par un blocage émotionnel qui nous avertit que nous n’allons pas dans la bonne direction.

Pour vivre pleinement, il est toujours bon d’apprendre à écouter ce que nous disons de notre corps et de nos émotions. 

Nous donnons forme à nos expériences à travers le filtre de nos pensées.

D’elles, naissent beaucoup de nos émotions : généralement positives lorsque nous analysons l’information justement et négatives lorsque nous formons ces pensées de manière erronée.

Expérimenter la seconde option produit des blocages émotionnels qui se traduisent en mal être psychique et physique.

La véritable révolution commence à l’intérieur de nous-même.

Dis-moi que tu as mal et je te dirai ce que tu as besoin de dire

Notre corps est sage et il parle. C’est pour cela qu’il faut apprendre à écouter ce qu’il veut nous dire pour creuser la situation qui provoque en nous du mal être et l’assainir.

À chaque partie du corps où se présente un symptôme, correspond une explication émotionnelle.

Des études médicales ont confirmé que nous pouvons prévenir ou guérir si nous identifions la situation et les sentiments qui nous bloquent d’un point de vue émotionnel.

femme-chemise-ouverte

La douleur de cou représente ce que nous n’osons pas dire, la douleur des chevilles la résistance que nous montrons vis à vis d’une réalité difficile à accepter.

Les problèmes d’estomac parlent de la cohabitation et de l’habileté à digérer les situations.

Une autre partie du corps qui reçoit nombre de nos émotions est le dos.

Selon les experts, les gênes au niveau de la partie basse du dos reflètent des préoccupations économiques ou la sensation de manque de soutien, alors que la partie haute du dos nous informe que nous chargeons sur nos épaules des choses qui ne nous correspondent pas.

Les problèmes de cuisse sont liés à ce que les autres attendent de nous. Dans le cas des genoux, cela est lié à l’orgueil.

Si c’est le front qui fait mal, c’est que notre manière d’affronter le monde n’est pas la bonne. Les problèmes de cœur, eux, sont liés aux problèmes émotionnels basiques, d’affection primaire.

Les mots que nous ne disons pas se transforment en frustration.

Le ressentiment et les maladies physiques

Notre vie n’est rien d’autre qu’un reflet de notre état mental. S’il y a de la paix, de l’harmonie et de l’équilibre en nous, notre vie sera harmonieuse, pacifique et équilibrée.

À l’inverse, si ce sont les pensées négatives, vengeresses et désarticulées qui prédominent, notre vie sera déséquilibrée et les maladies physiques apparaîtront.

Le ressentiment est un sentiment qui, enkysté et aggravé, peut finir par produire de la rancœur. Ces sentiments peuvent causer une légère gêne temporaire mais également un profond mal être qui peut rendre difficiles voire impossibles les relations avec la personne qui nous a offensé.

Sentir du ressentiment altère notre système immunologique au niveau physique, ce qui nous rend bien plus vulnérables à des maladies courantes, comme une grippe ou un herpès.

femme-penchee-se-regardant-les-mains

La colère ou le ressentiment sont considérés comme un facteur de risque de la cardiopathie.

Carsten Wrosch, de l’Université de Concordia (Canada), a analysé le lien entre le ressentiment et la qualité de vie.

Quand cette émotion est enfouie pendant trop longtemps, cela prédit des modèles de dérégulation biologique, un empêchement physiologique qui affecte le métabolisme, les réponses immunitaires et les fonctions des organes, ainsi que des maladies physiques.

Quand nous pensons quelque chose et que nous disons autre chose, quand nous ressentons quelque chose et que nous faisons autre chose, nous ne sommes pas cohérent avec nous-même, par peur de l’échec, de l’abandon, de la critique ou du jugement.

Et c’est ainsi que se produisent les déséquilibres émotionnels qui nous mènent à la maladie.

Ce que nous ne disons pas se transforme en session de rattrapage dans notre corps.

A découvrir aussi