L’humour comme thérapie pour libérer le stress

· 16 décembre 2018
L'humour est l'un des éléments nous aidant naturellement à libérer le stress. Avec lui, les problèmes conséquents perdent de leur importance et les personnes qui pourraient nous intimider semblent plus petites. iIl

L’humour pourrait égayer chaque soirée ou illuminer une journée au ciel brumeux. Il est un outil fondamental en tant que thérapie.

Bien qu’on l’associe au divertissement et au temps libre, la science a démontré que dans certaines situations, l’humour peut être un complément qui contribue à améliorer les résultats d’une intervention. C’est un ingrédient qui fait que dans la même situation, un moment déterminé peut être chargé de dynamisme. Dans le même temps, cette forme de communication peut générer ou favoriser la confiance entre un spécialiste et un patient.

Il est certain que lorsque nous rions, nous expérimentons les effets suivants :

  • Le circuit de récompense cérébrale est activé. Des endorphines et de la dopamine sont alors libérées ; des hormones liées au bien-être et au bonheur. 
  • Les niveaux de cortisol, hormone du stress, diminuent par l’action de la dopamine et des endorphines.
  • Les muscles se relaxent, notamment les muscles faciaux.
  • Les sensations de tranquillité et de sécurité augmentent. 
  • La sensation de plaisir et de relaxation nous éloigne des problèmes et des préoccupations.

De plus, le professeur Heidi L. Fritz de l’Université de Salisbury a dédié une grande partie de sa trajectoire professionnelle à l’étude de la relation entre humour et stress. Les résultats de son étude affirment que plus une personne a le sens de l’humour, plus les niveaux de stress qu’elle expérimentera seront faibles.

prendre la vie du bon côté et avoir de l'humour

Au-delà du rire, l’humour comme thérapie

Bien que la conséquence la plus visible de l’humour ne soit le rire, d’autres conséquences existent. Aussi, l’humour en tant que thérapie ne doit pas être confondu avec le manque de sérieux, et pas non plus avec l’ironie ou avec un état moral dans lequel l’euphorie prend le contrôle.

Sa véritable utilité repose dans le fait qu’elle nous apporte un point de vue différent. Elle agit comme un miroir qui déforme les images. Dans le même temps, il peut signaler la possibilité d’ajouter des changements dans les filtres que nous utilisons pour percevoir et traiter l’information.

Nous pouvons dire que l’humour transparaît le bonheur, même lorsque l’adversité nous entoure. Pendant un instant, il est capable de détenir le fluide des pensées négatives, une seconde qui est souvent suffisante pour briser le cercle dans lequel nous sommes immergés et qui nous alimente.

Le défi des professions les plus intenses émotionnellement

Les professionnels de la santé qui travaillent aux urgences, les agents de police ou les équipes de pompiers sont quotidiennement confrontés à des situations très compliquées où les pics de tension peuvent être très élevés. Cela suppose que leur travail se convertisse bien souvent en déclencheur de déséquilibres émotionnels. 

La dureté de ces situations repose principalement dans l’implication d’autres personnes et des adversités qu’elles expérimentent. Par exemple, un médecin qui travaille aux urgences doit prendre des décisions importantes en un laps de temps très cours. Souvent, il doit agir sans avoir toute l’information concernant le problème du blessé et doit donc assumer le risque d’empirer ses blessures. Déplacer ou non une personne à un moment donné peut lui causer une paralysie ou lui sauver la vie.

Dans ces cas, le recours à l’humour peut aider à diminuer les niveaux de stress une fois la décision prise et avant que le moment de tension suivant ne fasse sont apparition.

Le rôle crucial de l’humour en tant que thérapie en situation d’urgence

La grande utilité de l’humour en tant que thérapie dans ces contextes peut se diviser ainsi :

  • L’humour en tant qu’outil pour la santé et l’engagement à court et à long terme. Cela permet de passer au-dessus du manque d’esthétisme, de normaliser la dureté des situations et d’éviter le désespoir. Il aide à prendre le contrôle de la situation en atténuant son impact.
  • L’humour en tant qu’outil pour communiquer avec ses collègues. La complexité des situations de stress entre les membres d’une équipe de travail peut jouer un rôle spécialement important sur le rendement et la coopération. De plus, le climat de confiance qu’il génère facilite l’expression d’émotions à des moments postérieurs.
  • Puis, l’humour en tant qu’outil pour la relation avec les patients / personnes affectées. C’est le cas par exemple pour une personne qui se trouve dans une situation très stressante face à laquelle elle ne peut rien faire. C’est le cas par exemple lorsque nous appelons une ambulance et que nous attendons qu’elle arrive, l’humour peut agir comme une « bouée de sauvetage » émotionnelle.
les thérapies et l'humour

L’humour est utile lorsqu’il est adapté au contexte

Il est important d’employer l’humour dans des situations dans lesquelles il peut permettre de faire baisser la tension. En revanche, il est préférable de s’abstenir lorsque cela peut contribuer à augmenter la tension. Nous sommes uniques, tout comme les circonstances qui nous entourent à chaque instant. Cela suppose une observation et une adaptation constante dans un environnement très dynamique.

Ainsi, l’usage de l’humour en tant qu’élément peut générer tous les effets décrits, cela suppose de faire preuve d’intelligence. Il faut donner de l’importance aux moments basés sur l’empathie et le respect. Dans le cas contraire, cela peut être très contre-productif. D’autre part, en cas de doute nous pouvons avoir recours à l’humour de manière plus douce, en s’adaptant au feedback que les autres nous envoient.

L’humour, dans le champ de la thérapie et en dehors est un allié très puissant dès lors que nous l’employons avec intelligence. Cela signifie que nous l’utilisons de manière adaptée à la situation. Dans le fond, nous parlons d’un style de communication, d’un style de travail, d’un style de vie.