L’expérience de la poupée Bobo et l’agressivité

· 8 décembre 2018
Entre les années 1961 et 1963, le psychologue canadien Albert Bandura a réalisé une expérience pour analyser le comportement des enfants au moment où ils voyaient des adultes se montrer agressifs face à une poupée. En fait,

L’expérience de la poupée Bobo est la démonstration empirique d’une de ses théories les plus connues, la théorie de l’apprentissage social.

Cette théorie avance qu’une bonne partie de l’apprentissage humain se fait grâce au contact avec le milieu social. En observant les autres, on acquiert certaines connaissances, habiletés, stratégies, croyances et attitudes. Chaque individu apprend sur l’utilité, la convenance et les conséquences de divers comportements en prêtant attention à différents modèles. Il agit ensuite en fonction de ce qu’il pense recevoir en résultat de ses actes.

« L’apprentissage est bidirectionnel: nous apprenons de l’environnement et l’environnement apprend et se modifie grâce à nos actions. »

-Albert Bandura-

Les recherches de Bandura

On considère Albert Bandura comme l’une des plus grandes figures qui soient dans le champ de l’apprentissage social. Il a reçu le titre de Docteur Honoris Causa dans plusieurs universités de différents pays grâce à ses contributions dans le domaine de la psychologie. Une recherche réalisée en 2002 place Bandura à la quatrième place des psychologues de référence les plus cités de tous les temps. Il est juste derrière Skinner, Freud et Piaget.

Bandura n’était pas d’accord avec le point de vue des comportementalistes. Il considérait que ceux-ci sous-estimaient la dimension sociale du comportement humain. C’est pour cela qu’il a focalisé son étude sur l’interaction entre l’apprenti et l’environnement pour expliquer les processus d’apprentissage.

expérience de la poupée bobo

 

En 1961, ce chercheur a commencé à analyser différentes méthodes pour traiter des enfants excessivement agressifs. Il identifiait l’origine de la violence dans les comportements qu’ils présentaient. Pour cela, il a mis en place sa célèbre (et mondialement connue) expérience: l’expérience de la poupée Bobo. Voyons de quoi il s’agit.

L’expérience de la poupée Bobo

Albert Bandura a développé cette expérience dans le but de fournir une base empirique à sa théorie. Les résultats obtenus ont changé le cours de la psychologie de l’époque. L’expérience de la poupée Bobo était une expérience pionnière en ce qui concerne le comportement agressif des enfants.

La base sur laquelle s’appuyait le processus expérimental consistait à démontrer que les plus petits apprenaient certains comportements à partir de l’imitation d’actions de modèles adultes. 36 petits garçons et 36 petites filles entre 3 et 5 ans ont participé à l’étude. Tous étaient des élèves de la garderie de l’Université de Stanford.

Le déroulement

On a organisé les enfants en 3 groupes. 24 ont été exposés au modèle agressif, 24 au modèle non agressif et les restes dans le groupe contrôle. On a ensuite divisé les groupes par sexe. Les chercheurs ont veillé à ce que la moitié des enfants soient exposés aux actions d’adultes de même sexe.  L’autre moitié, elle, était exposée à des adultes du sexe opposé.

De façon individuelle, aussi bien dans le groupe agressif que dans le groupe non agressif, chaque enfant observait le comportement d’un adulte vis-à-vis de la poupée Bobo (une poupée gonflable en plastique d’1,50m).

Dans le scénario du modèle agressif, l’adulte commençait à jouer avec les jouets de la salle pendant environ une minute. Après ce court laps de temps, le modèle commençait à avoir un comportement agressif envers la poupée. Il la frappait ou utilisait un marteau en plastique pour la frapper au visage.

Dans le modèle non agressif, l’adulte ne faisait que jouer avec la poupée. Enfin, dans le groupe contrôle, il n’y avait pas d’interaction.

Un peu plus tard, les enfants allaient un par un dans la salle avec les jouets et la poupée Bobo. Des caméras les filmaient alors. Cela permettait d’étudier leur comportement après avoir contemplé les façons d’agir des modèles adultes.

expérience de la poupée Bobo

Conclusions

Bandura a déterminé que les enfants exposés au modèle agressif avaient plus tendance à agir avec des agressions physiques que ceux qui n’avait pas été exposés à ce modèle.

Quant aux résultats liés aux différences de genre, ceux-ci ont fermement validé la prédiction de Bandura. Celui-ci affirmait que les modèles du même sexe que les enfants les influençaient davantage. 

Par ailleurs, parmi les enfants présents dans le scénario du modèle agressif, le nombre d’attaques physiques exhibées était plus élevé chez les petits garçons que chez les petites filles. En d’autres termes, les enfants se montraient plus agressifs quand on les exposait à des modèles masculins agressifs.

Il faut aussi savoir qu’une chose similaire à l’expérience de la poupée Bobo a été réalisée en 1965. Elle visait à établir les effets de la récompense ou de la punition du comportement erroné et violent. Les conclusions obtenues ont validé la théorie de l’apprentissage par observation. Lorsque l’on récompense les adultes pour leurs comportements violents, les enfants ont plus tendance à continuer à frapper la poupée. Cependant, quand on les réprimande, les enfants cessent de donner des coups dans la poupée Bobo.

« Dans toute société et toute collectivité, il existe ou doit exister un canal, une porte de sortie à travers laquelle les énergies accumulées sous forme d’agressivité puissent se libérer. »

-Frantz Fanon-

Comme nous le voyons, les enfants ont tendance à imiter ce qu’ils voient chez leurs modèles ou figures de référence. C’est pour cela qu’il est très important de faire attention aux comportements et aux attitudes que nous adoptons. Ceci est valable aussi bien dans le domaine familial que dans le domaine éducatif.