Les 7 types de rire

Le rire transmet bien-être et plaisir, mais parfois il est aussi utilisé pour se cacher, faire partie d'un groupe ou se connecter.
Les 7 types de rire
Gema Sánchez Cuevas

Rédigé et vérifié par Psychologue Gema Sánchez Cuevas.

Dernière mise à jour : 23 juillet, 2022

Le rire est l’une des manifestations les plus énigmatiques que l’être humain développe. Le problème pour sa compréhension réside dans le fait que nous l’exprimons dans différents contextes : lorsque nous sommes heureux, tristes, seuls, en compagnie, dans des situations amusantes et aussi dans des situations désagréables.

De plus, il a une forte composante sociale. Les experts disent qu’il s’agit d’un mécanisme évolutif pour se connecter émotionnellement et socialement avec nos parents au cours de nos premiers mois de vie et qu’il est affiné à mesure que nous grandissons pour développer différents types de rire.

D’autre part, les chercheurs ont découvert que différents types de rires sont liés à différentes connexions cérébrales. À leur tour, et comme l’indiquent les preuves, leur perception et leur traitement cérébral en sont également conditionnés.

Nous expliquons ici quels sont les types de rires les plus courants et leurs caractéristiques.

1. Rire contagieux

Comme pour le bâillement, il peut aussi être contagieux. En fait, il est très probable que vous ayez un épisode presque incontrôlable à un moment donné de votre vie, que vous sachiez ou non quel est le contexte qui l’a motivé.

Par exemple, si vous entrez dans une pièce où plusieurs amis ou membres de la famille rient, vous développerez très probablement immédiatement un rire involontaire (ou au moins un sourire).

Comme curiosité, nous ne pouvons manquer de mentionner l’épidémie de rire au Tanganyika qui s’est produite en 1962. C’est un cas bien documenté dans lequel des milliers de personnes ont été touchées pendant des mois. Les experts associent cet épisode à une variante motrice d’une maladie psychogène massive.

Collègues rire
Le rire contagieux est considéré comme l’un des plus authentiques, car il met en jeu de nombreuses structures neuronales.

2. Rire nerveux

Le rire nerveux est ce que nous développons dans des contextes qui ne sont pas amusants. Il est considéré comme une réaction involontaire au stress, à la tension et à l’anxiété pour minimiser une situation désagréable ou embarrassante. Par exemple, lorsque vous riez au milieu d’un épisode de pleurs sans raison apparente.

Paradoxalement, le rire nerveux ne cherche pas à détendre la personne, mais produit plutôt l’effet inverse : il la stresse encore plus. Les personnes très timides ou introverties peuvent le manifester lorsqu’elles sont au centre de l’attention, du moins plus que les extravertis.

3. Rire silencieux

Normalement, nous associons le rire à une expression sonore. Aussi avec des mouvements du visage et du corps qui le dénotent ou le trahissent. Cependant, parmi les différents types, nous trouvons celui qui se manifeste en silence. C’est-à-dire qu’il ne génère pas d’expression sonore et ne s’accompagne pas de mouvements du visage, du torse ou des bras au-delà d’une légère grimace.

Nous pouvons tous développer ce type, même s’il est plus courant dans certains contextes. Par exemple, les personnes introverties ont tendance à y aller, en partie parce que c’est une excellente méthode pour passer inaperçu. Il est également utilisé dans des situations amusantes qui peuvent être socialement désapprouvées : une blague d’humour noir. Certains le manifestent dans des contextes suggestifs ou des insinuations érotiques.

4. Rire moqueur

Le rire moqueur est appelé rire dont l’intention explicite est de se moquer d’une personne. Comme on le sait, le ridicule est l’un des moyens utilisés pour ridiculiser une personne pour son apparence, ce qu’elle dit ou ce qu’elle fait. Celui qui fait appel au rire moqueur cherche à humilier, ridiculiser et mépriser quelqu’un.

Compte tenu de ses caractéristiques, ce type de rire est généralement très explicite. Il s’accompagne d’un son puissant et de gestes corporels qui cherchent à accuser à qui on s’adresse. Lorsqu’il est réciproque ou bidirectionnel, il cesse d’être un acte de cruauté ou d’humiliation pour devenir l’une des nombreuses manifestations anodines de l’humour.

5. Rire de chatouillement

Le rire de chatouillement se développe chez certaines personnes lorsqu’elles sont chatouillées. D’une manière générale, on distingue deux types de chatouillement : la knismesis et la gargalesis. Le premier ne produit pas de réaction sonore, mais une légère démangeaison. Le second le fait et il est généralement incontrôlable et peut même anticiper le contact avec la zone sensible.

Selon les chercheurs, ce type se manifeste par l’intervention de l’hypothalamus. La fonction biologique de cette réaction n’est pas bien comprise, mais on sait qu’elle est plus puissante lorsqu’elle est produite par des personnes intimes. Par exemple, vous êtes plus susceptible de développer un rire de chatouillement d’un ami que d’un étranger.

6. Rire social

Tous les types de rires ont une composante sociale, même si dans ce cas nous utilisons ce nom pour désigner le type que nous forçons pour éviter d’être exclu d’un groupe. Par exemple, si vous êtes dans un groupe et qu’une personne raconte une blague qui fait rire tout le monde, vous aussi serez obligé de rire même si vous n’avez pas trouvé la blague drôle ou ne l’avez pas comprise.

Nous pouvons manifester le rire social pour faire partie d’un groupe, pour éviter de faire mal aux autres ou simplement pour éviter un moment inconfortable. Nous avons tendance à l’utiliser envers les personnes que nous estimons davantage, tandis que nous le rejetons envers ceux que nous n’estimons pas.

En effet, vous utiliserez toujours ce type face aux commentaires hilarants de votre patron, mais pas face à un collègue que vous ne tolérez pas dans votre travail.

Rire de l'homme et rire de la femme
Le rire social n’est généralement pas authentique, mais il a un but communicatif clair.

7. Rire amical

Le dernier des types que vous devriez connaître est le rire amical. C’est celui que vous ne développez que par un léger mouvement des lèvres ou par un sourire explicite. Nous l’utilisons comme un signe de gratitude, d’empathie, pour flirter ou pour entrer en contact avec une personne que nous estimons. Il n’est pas accompagné d’une expression sonore et est généralement très subtil.

Bien que nous puissions bien sûr mentionner d’autres types, ce sont les plus courants et les plus utilisés de nos jours. Déterminer le contexte dans lequel on peut utiliser l’un ou l’autre est essentiel, puisque le degré d’acceptation sociale en dépend. Par exemple, il est tout aussi mal vu de rire au travail que de ne pas rire socialement des blagues de votre patron.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le rire est le meilleur moteur du bonheur
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le rire est le meilleur moteur du bonheur

Le rire est l'un des outils les plus sincères dont nous disposons pour communiquer ou atteindre d'autres personnes et créer du bonheur.



  • Addyman, C., & Addyman, I. The science of baby laughter. Comedy Studies. 2013; 4(2): 143-153.
  • Alter, K., & Wildgruber, D. Laughing out loud! Investigations on different types of laughter. The Oxford Handbook of Voice Perception. 2018.
  • Berger, A. A. Why we laugh and what makes us laugh: The enigma of humor. Europe’s Journal of Psychology. 2013; 9(2).
  • Hempelmann, C. F. The laughter of the 1962 Tanganyika ‘laughter epidemic’. 2007.
  • Wattendorf E, Westermann B, Fiedler K, Kaza E, Lotze M, Celio MR. Exploration of the neural correlates of ticklish laughter by functional magnetic resonance imaging. Cereb Cortex. 2013 Jun;23(6):1280-9.
  • Wildgruber, D., Szameitat, D. P., Ethofer, T., Brück, C., Alter, K., Grodd, W., & Kreifelts, B. Different types of laughter modulate connectivity within distinct parts of the laughter perception network. PloS one. 2013; 8(5): e63441.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.