Les 5 types de reconnaissance professionnelle

Comprendre comment récompenser vos employés peut être essentiel pour augmenter leur productivité et créer un environnement de travail positif.
Les 5 types de reconnaissance professionnelle

Dernière mise à jour : 07 septembre, 2022

La satisfaction au travail est un élément clé pour motiver les employés d’une entreprise. En ce sens, l’une des stratégies les plus utiles pour augmenter la motivation est celle des récompenses. Pour mieux comprendre leur fonctionnement, nous allons analyser les 5 types de reconnaissance professionnelle qui existent et leurs effets.

Rappelons-nous que toutes les personnes ne sont pas identiques, qu’elles ne travaillent pas avec la même échelle de priorités ou ne poursuivent pas les mêmes intérêts. Comprendre les différentes façons dont vous pouvez reconnaître le travail des personnes qui sont à votre charge et les mettre en pratique leur permettra d’avoir un rendement plus important et de se sentir mieux.

Importance de la reconnaissance professionnelle

La motivation est l’un des processus psychologiques les plus complexes et les plus intéressants. Après tout, il s’agit de ce qui meut ou mobilise notre comportement. La motivation pousse les gens à faire des efforts, à investir de l’énergie, à passer à l’action.

En suivant cette ligne, dans le domaine professionnel, l’intérêt pour la motivation des employés a augmenté au fil des ans. Ainsi, nous savons aujourd’hui que la motivation est positivement liée à la productivité. Autrement dit, plus la motivation d’un travailleur sera élevée, plus son rendement sera important. Ainsi, la reconnaissance est l’un des moyens les plus efficaces pour motiver les employés.

Danish et Usman (2010) ont publié une étude concernant l’impact de la récompense et de la reconnaissance sur la satisfaction professionnelle et la motivation. Les résultats ont montré que ceux qui entretenaient des relations agréables avec leurs collègues et avaient des patrons coopératifs, des salaires équitables et des possibilités de croissance étaient plus motivés.

Ainsi, on voit comment la reconnaissance d’un bon travail permet de maintenir voire d’augmenter sa qualité.

collègues au travail

Les 5 types de reconnaissance professionnelle

Pour toutes les raisons énumérées, et pour bien d’autres qui sont restées en suspens, il est important de reconnaître les 5 types de reconnaissance professionnelle qui existent.

Nous devons garder à l’esprit que toutes les personnes ne répondent pas aux stimuli de la même manière. Par conséquent, ce qui peut être un élément très motivant pour un employé peut ne pas l’être autant pour un autre.

Ainsi, si l’on veut établir une reconnaissance qui permette d’optimiser la performance d’un travailleur, on ferait bien de connaître – au moins un peu – son profil.

1. Reconnaissance monétaire

Dans les environnements de travail, c’est le type de récompense le plus connu et aussi l’un des plus appréciés. Les récompenses monétaires peuvent inclure des augmentations de salaire, des primes de productivité, d’assiduité, de ponctualité, des commissions sur les ventes, etc. Les cartes-cadeaux, les congés payés et les voyages professionnels sont également des récompenses monétaires indirectes qui peuvent garder quelqu’un motivé.

Cependant, il n’est pas souhaitable que ce soit le seul type de reconnaissance que les travailleurs reçoivent. D’après les études menées dans la branche plus comportementale, nous savons que les renforcements perdent leur pouvoir quand on les applique sans les associer à une attitude ou à un comportement. En effet, lorsqu’on le présente constamment, il cesse d’être intéressant pour la personne.

2. Reconnaissance verbale

La reconnaissance que certains travailleurs apprécient le plus est la reconnaissance verbale. Quelques mots d’encouragement, concrets et partagés au bon moment peuvent faire sentir au travailleur que sa présence a de la valeur pour l’entreprise.

Cependant, comme dans le cas précédent, cela ne devrait pas être le seul type de reconnaissance. Les mots doivent être accompagnés de faits ou d’éléments tangibles ; sinon, leur signification est floue. Par conséquent, le travailleur pourrait sentir que le discours d’encouragement n’est pas sincère.

3. Mobilité et promotions

Un bon plan de carrière peut aussi être une grande motivation. Les gens veulent toujours évoluer ; nous craignons les défis mais, en même temps, nous les désirons. Y accéder et les surmonter est ce qui nous donne l’impression d’avancer.

Un plan de carrière indique au travailleur que l’entreprise compte sur lui dans le présent, mais aussi pour l’avenir. De cette façon, il peut savoir comment ses conditions s’amélioreront au fur et à mesure que son expérience grandit.

4. Tenir compte des idées

Un autre des 5 types de reconnaissance professionnelle qui sont précieux pour les travailleurs est de tenir compte de leurs suggestions. Surtout dans les environnements créatifs : il est important que les collègues et les supérieurs prennent en compte leurs idées ou projets. Même s’ils ne sont pas développés dans le présent, il est bon de leur faire comprendre que leurs suggestions pourraient être utiles dans le futur.

reconnaissance professionnelle

5. Séparer l’effort du résultat

Les événements ne se déroulent pas toujours comme prévu, malgré la planification. Néanmoins, il est important que les efforts des employés soient récompensés, même lorsque les choses ne vont pas bien. Cela réduit l’impact que l’échec pourrait avoir sur leur motivation et les encourage à apprendre et à aller de l’avant. Ainsi, à l’avenir, la même erreur sera moins susceptible de se répéter.

Comment devrait-on utiliser la reconnaissance professionnelle ?

Les récompenses au travail sont censées être des renforcements positifs, avec tout ce que cela implique. Idéalement, chacune des formes de reconnaissance devrait être utilisée intelligemment en tenant compte des préoccupations du travailleur, des besoins de l’entreprise et de l’effet, in fine, que l’on souhaite obtenir.

Il n’est pas recommandé de se concentrer sur un seul type de reconnaissance ; si vous le faites, ce dernier peut perdre son effet. Par exemple, les mots perdent leur sens s’ils ne sont jamais accompagnés d’autres types de gestes pour les soutenir. D’autre part, la reconnaissance économique en elle-même peut, par exemple, ne pas transmettre au travailleur l’idée que l’entreprise compte sur lui ou qu’elle valorise vraiment son travail, et l’augmentation de salaire n’est pas seulement une conséquence « automatique » du fait d’accumuler des années dans l’entreprise.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le besoin de reconnaissance, le pilier de l’estime de soi
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le besoin de reconnaissance, le pilier de l’estime de soi

Dans cet article, nous allons nous plonger dans le concept de la reconnaissance et de l'estime de soi, deux piliers fondamentaux pour notre intégri...



  • Danish, R. Q., & Usman, A. (2010). Impact of reward and recognition on job satisfaction and motivation: An empirical study from Pakistan. International journal of business and management, 5(2), 159.