La technique May 8 pour augmenter la productivité

16 octobre 2019
La technique May 8 est basée sur le fonctionnement des rythmes ultradiens. Cette méthode consiste à organiser les tâches de façon à tirer au maximum parti des capacités de notre cerveau en le protégeant des surcharges et de la fatigue, favorisant ainsi une meilleure productivité. 

La technique May 8 est basée sur les deux prémisses concernant le fonctionnement du cerveau. La première nous dit que le cerveau, comme toutes les choses du monde naturel, travaille de façon cyclique et non linéaire. La deuxième prémisse établit que l’attention et la concentration sont des ressources limitées. Notre cerveau est, en réalité, velléitaire : il n’est pas préparé à travailler à plein rendement à tout moment.

Les processus naturels sont cycliques : ces processus impliquent une série de phases. En somme, un cycle se termine pour laisser la place à un nouveau cycle. C’est comme le jour et la nuit, les saisons, le cycle menstruel, entre autres. La concentration a également un cycle qui est lié aux rythmes ultradiens. L’analyse de ces rythmes constitue la base sur laquelle s’est construite la technique May 8.

Les limitations de l’attention sont, elles, liées à l’équilibre entre les informations qui parviennent au cerveau et la capacité du cerveau à traiter ces informations. Nous ne sommes pas toujours prêts à recevoir et à traiter pleinement les stimuli intellectuels. La technique May 8 prend en compte cette réalité.

Il est important de préciser que, bien que la technique May 8 soit basée sur des prémisses scientifiques, l’existence de cette méthode n’est pas le fruit de la science. Il s’agit plutôt d’un schéma empirique qui a été appliqué petit à petit et qui s’est avéré très efficace à l’heure de développer des tâches intellectuelles. Cette méthode est particulièrement adaptée à ceux qui utilisent beaucoup leur intellect. Voyons cela ensemble dans la suite de cet article.

« Pour réduire l’infini au fini, l’inaccessible à l’humainement réel, il n’y a qu’un chemin : la concentration. »

-Théophile Gautier-

Les avantages de la technique May 8 pour le cerveau

La technique May 8 et les rythmes ultradiens

Les rythmes ultradiens sont des processus cycliques qui durent moins de vingt heures. Après analyse de ces rythmes en lien avec la concentration et l’attention, il a été établit que le cerveau humain parvenait à maintenir une ligne d’attention d’une durée de 18 minutes. La distraction apparaît ensuite.

Néanmoins, le cycle de l’activité intellectuelle durable avant le besoin de repos absolu dure entre 90 minutes et 120 minutes. Cela veut que dire nous pouvons accomplir une tâche de manière efficace au cours de ce laps de temps. Après ce laps de temps, les fonctions intellectuelles diminuent considérablement, raison pour laquelle il faut se reposer.

Par ailleurs, la technique May 8 est également parvenue à établir que les premières 220 minutes de travail sont les plus productives de toutes. C’est à ce moment-là qu’il faut alors réaliser les activités les plus complexes. Après ces 220 minutes, notre rendement intellectuel décroît progressivement. Comment appliquer cela au quotidien de sorte à optimiser notre rendement ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans la suite de cet article.

 

Le début de la journée est crucial

Nous disposons de 220 minutes en or au début de la journée. Il est très important d’avoir conscience de cela afin de ne pas les gâcher.

Nombreux sont ceux qui commencent leur journée de travail en regardant les infos du jour, en répondant à des emails ou en interagissant sur les réseaux sociaux. Lorsque nous faisons cela, nous gâchons le meilleur moment de la journée en matière de rendement potentiel en réalisant des activités pour lesquelles une concentration optimale est inutile.

L’idéal est de commencer sa journée en accomplissant les tâches les plus complexes et qui exigent une plus grande créativité. Nous bénéficions d’environ trois heures et demi pour tirer au maximum parti de notre concentration. L’idéal serait de suivre le planning suivant :

  1. Échauffement cérébral : le cerveau a également besoin d’un échauffement rapide avant de se mettre en marche. La première chose à faire est donc de consacrer dix minutes de son temps à échauffer le cerveau. L’idéal est d’avoir planifié la veille sa journée et de revoir ce programme au cours des premières minutes de la nouvelle journée de travail
  2. Tâche complexe : au cours de cette phase qui dure 60 minutes, vous devez accomplir l’une des tâches les plus complexes de votre to do list, à savoir une tâche qui requiert beaucoup de concentration et/ou beaucoup de créativité
  3. Pause : faites maintenant une pause d’une dizaine de minutes. Levez-vous, étirez-vous les jambes et faites une activité qui n’a rien à voir avec ce que vous étiez en train de faire
  4. Phase d’or : il s’agit à nouveau d’une phase de travail d’une durée de 60 minutes. Cette phase est la plus productive de toute la journée. Elle sert à compléter la tâche commencée au cours de la première phase ou bien à accomplir une nouvelle tâche complexe
  5. Tâches paisibles : au cours des dernières dix minutes de ce cycle, vous devez réaliser des tâches simples, à savoir des tâches qui ne requièrent pas une grande attention
Une femme qui travaille sur son ordinateur

Le reste de la journée selon la technique May 8

L’idéal serait de se reposer après les premières 220 minutes de la journée de travail. La plupart du temps, cela n’est pas possible. Néanmoins, après cette première phase de grande productivité, l’approche de travail devra être différente.

Après une dizaine minutes de repos, vous devez commencer un nouveau cycle de 210 minutes. Au cours de cette étape, il est inutile d’échauffer le cerveau ; il faut se concentrer sur les tâches mécaniques et celles qui comportent une composante physique pouvant nous aider à sauver cette activation qui s’ébranle petit à petit. L’idée est d’accomplir des tâches pendant quarante minutes, puis de se reposer pendant dix minutes.

Il est évident que nous ne pouvons pas tous appliquer la technique May 8 à la lettre. L’idéal est alors d’adapter cette méthode à notre situation particulière. Ce qui est certain, c’est que la mise en pratique de cette technique donne des résultats étonnants. Alors, essayez ! Nous sommes certains que vous ne le regretterez pas.

Avant de vous laisser, nous tenions à insister sur le fait que cette technique n’est pas une technique pouvant servir à tout le monde telle qu’elle est formulée à cause de nos différences individuelles. L’idée est de retenir le principe de base et de l’ajuster à sa situation en prenant en considération le moment de la journée au cours duquel nous sommes le plus actif.

 

  • Schwarz, T., Gomes, J., & McCarthy, C. (2013). Anti-productividad, La: Asi como estamos funcionando no está funcionando. Ediciones Granica.