Les symptômes de l’anxiété : 5 catégories que nous devrions connaître

· 7 février 2019
Les symptômes de l'anxiété varient habituellement d'une personne à l'autre, selon l'état psychologique de chaque patient. Cependant, il y a toujours quelques éléments en commun : l'épuisement physique et psychologique.

Chez chaque personne, l’anxiété se manifeste par un profil. C’est comme s’il s’agissait d’un liquide qui conserve sa couleur, mais qui s’adapte à la forme du contenant qui le contient. Quant à la couleur, on peut dire que l’anxiété provoque un état psychologique d’accumulation, dans lequel tout problème semble peser le double et tout échec engendre l’apparition de ce monstre à qui nous avons tous déjà donné la vie, qui n’a pour seule objectif que de détruire notre confiance en nous.

À ce jour, le nombre de diagnostics qui s’inscrive dans le cadre de cette vaste catégorie (les troubles anxieux) est semblable à celui de la dépression. Tant et si bien que la tentation de voir les deux phénomènes comme les faces d’une même pièce est grande. Nous savons aussi que les diagnostics augmentent chaque année et qu’ils sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes.

Toutefois, les professionnels estiment qu’une partie de cette différence tient au fait que moins d’hommes demandent de l’aide. D’où le soupçon que la différence n’existe pas ou qu’elle est nettement inférieure aux données qui ont été analysées jusqu’alors.

Cependant, une chose que les études nous suggèrent – comme celle réalisée par le Royal College of Psychiatry au Royaume-Uni – est qu’il n’est pas facile de faire un diagnostic précis de l’anxiété. Ainsi, dans ce travail effectué par différents professionnels de différents domaines (médecine d’urgence, psychiatrie, soins infirmiers, psychologie, physiothérapeutes, etc.), on nous dit qu’il est très facile de confondre les symptômes de l’anxiété avec d’autres conditions cliniques.

Ainsi, un mal d’estomac n’a pas toujours une mauvaise digestion comme racine. De la même manière, un mal de dos n’est pas forcément le résultat d’une mauvaise posture. Pour autant, nous sommes quasiment certains que les troubles anxieux peuvent être à l’origine de plusieurs de ces problèmes.

« L’intensité de l’angoisse est proportionnelle à la signification que la situation a pour la personne affectée, même si elle ignore essentiellement les raisons de son anxiété. »

-Karen Horney-

symptômes de l'anxiété chez l'homme

Les cinq catégories des symptômes de l’anxiété

Les symptômes de l’anxiété peuvent être regroupés en cinq catégories. Ainsi, il est plus courant d’éprouver différents signes de chacune d’entre elles. Par exemple, une personne souffrant d’anxiété sociale peut souffrir de tremblements classiques, de picotements et d’étourdissements, mais également de symptômes cognitifs où elle peut se dire qu’elle est jugée par les autres.

Examinons donc les caractéristiques de chaque catégorie.

Les symptômes de l’anxiété physique

Parmi les symptômes de l’anxiété les plus récurrents et les plus fréquents, on trouve surtout ceux qui ont trait à la catégorie physiologique. Il s’agit de ce qui suit :

  • Tachycardie
  • Essoufflement
  • Pression dans la poitrine
  • Étourdissements
  • Transpiration
  • Tension musculaire
  • Douleurs à l’estomac
  • Epuisement
  • Maux de tête

De même, si cette symptomatologie est intense et qu’elle se maintient dans le temps, elle peut conduire à des états plus graves, tels que l’insomnie, des problèmes d’alimentation, l’absence de désir sexuel, l’affaiblissement du système immunitaire, etc.

D’autre part, il est très fréquent que ces symptômes d’anxiété fassent croire à la personne qu’elle souffre d’une maladie physique quelconque. Il est donc très nécessaire qu’au niveau des soins primaires, nous soyons suivi par des psychologues pour identifier la réalité qui peut être derrière cette symptomatologie.

catégories des symptômes de l'anxiété

Les symptômes cognitifs

Les symptômes cognitifs sont liés aux pensées que l’anxiété génère habituellement en nous. Les plus courantes sont les suivantes :

  • Inquiétude constante
  • Pensées catastrophistes
  • Problèmes de mémoire
  • Donner une importance excessive à des faits sans importance
  • Sensation d’étouffement
  • Problèmes de concentration
  • Difficultés à prendre des décisions
  • Pensées obsessionnelles
  • Sensation de vide
  • Sensation d’étrangeté devant ce qui nous entoure
  • Incertitude
  • Peur de perdre le contrôle
  • Idées suicidaires

Les symptômes émotionnels

L’anxiété affective ou émotionnelle est une autre réalité dont il faut tenir compte, surtout si ces états deviennent constants :

  • Parmi les symptômes les plus fréquents de l’anxiété sur le plan émotionnel, on retrouve sans aucun doute l’apathie et le sentiment d’angoisse
  • Les sautes d’humeur, l’irritabilité, les hauts et les bas sont d’autres points à considérer
  • Les pleurs, les rires nerveux ou cette émotivité fluctuante sont aussi des éléments à prendre en compte

Les symptômes comportementaux

L’un des symptômes les plus récurrents de l’anxiété est l’évitement. Il est très courant pour les patients atteints de ce type de condition d’éviter certaines situations et actions : ils sentent qu’ils peuvent souffrir d’une crise d’angoisse qu’ils ne pourront contrôler, à tout moment. De l’extérieur, leur insécurité peut nous donner l’impression qu’ils marchent comme si le sol sous leurs pieds était miné.

De cette façon, il est très fréquent d’éprouver ce qui suit :

  • Sensation de blocage ou d’impulsivité
  • Changements dans l’expressivité du corps : il peut y avoir une lenteur ou une hyperactivité excessive

Les symptômes sociaux

Enfin, dans ces cinq catégories qui définissent habituellement la symptomatologie de l’anxiété, on retrouve l’aspect social. Chaque personne peut expérimenter plusieurs de ces comportements ou même ne pas en montrer (pour le moment) :

  • Difficultés à maintenir une conversation
  • D’autres, par contre, peuvent faire preuve d’un verbiage excessif
  • Désintérêt pour ces passe-temps qui autrefois étaient vus comme passionnants
  • Besoin de solitude et d’isolement
  • Comportements d’évitement constants au point d’arrêter de travailler, d’interagir avec des amis, etc

Pour conclure, comme nous pouvons le constater, les symptômes de l’anxiété sont aussi variés qu’ils sont débilitants, surtout si ces situations se prolongent dans le temps. N’hésitez donc pas à faire part de ces situations avec des professionnels spécialisés.

Souvent, nous trouvons des gens qui consultent régulièrement leur médecin de famille sans qu’ils ne se rendent compte de ce qui se cache derrière cette insomnie, cet épuisement ou ce mal de tête persistant. Consultez un psychologue, votre bien-être mental, physique et émotionnel pourra s’en trouver totalement transformé.

 

  • Ellis, Albert (2013) Cómo controlar la ansiedad antes de que le controle a usted. Ediciones Paidós
  • Mulholland, C. (2017). Anxiety disorders. In Psychiatry by Ten Teachers, Second Edition (pp. 78–91). CRC Press. https://doi.org/10.1201/9781315380612