Les plus beaux proverbes persans sur l’amour

· 29 septembre 2018

Certains proverbes persans furent énoncés il y a plus de 1000 ans. Cela ne doit pas nous surprendre si l’on prend en compte le fait que cette culture était située dans une zone où convergèrent de nombreux peuples. Chacun d’eux apporta sa propre sagesse et leur compilation généra une société lucide et intéressante.

Bien que les proverbes persans soient de nature très populaire, ils sont dotés d’un esprit philosophe inégalable. Ce peuple fut un grand empire qui vécut un essor magnifique et une chute tonitruante. Tout cela motiva sans aucun doute des réflexions profondes.

Les proverbes persans dédiés au thème de l’amour ne sont pas nombreux. Bien que cette culture soit davantage centrée sur des sujets associés à l’existence d’un point de vue général, il existe également de merveilleuses affirmations concernant le sujet plus complexe de l’affect. Nous vous présenterons ci-dessous cinq exemples de cela.

« Ce que tu manges devient pauvre. Ce que tu donnes se convertit en rose. »

-Proverbe persan-

Un des proverbes persans sur l’amour

L’un des proverbes persans sur l’amour les plus connus dit : « La soif du cœur ne s’éteint pas avec une goutte d’eau ». Cela signifie que lorsque quelqu’un aspire à aimer ou à être aimé, une simple preuve d’affection ou une expérience passagère ne lui suffiront pas. Il a besoin de plus pour sentir son besoin satisfait.

Ceux qui continuent de ressentir un manque d’affection aiment d’une manière particulière. Habituellement, ils aiment de manière possessive : leur vide est très grand et il les pousse à surdimensionner leur propre sentiment. Un cœur solitaire, « assoiffé », a besoin de plus qu’une goutte d’eau mais il doit aussi contrôler les quantités qu’il ingère pour ne pas souffrir.

proverbes persans et soif du coeur

Un guide dans chaque navire

Un autre des proverbes persans nous alerte sur un fait qui se produit dans les relations à deux. Il est possible que dans une tentative démocratique, nous prétendions que les deux partenaires guident le gouvernail du navire qui les conduit dans la vie. Cependant, cela peut ne pas être le cas.

Le proverbe dit : « Deux capitaines font couler le bateau« . Deux guides agissant simultanément pourraient en fait mener au désastre. Au lieu de partager le gouvernail à tout moment, il serait préférable de le partager en alternant sa prise de possession. On ne ferait alors pas face à deux personnes tentant d’imposer un rythme en même temps, mais bien à une division dans le temps et l’espace que chacun pourrait diriger.

Les souvenirs et les espérances

Ce merveilleux proverbe persan affirme « Ne laisse pas tes souvenirs prendre plus de poids que tes espérances« . Le thème du passé est quelque chose de très présent en amour aussi bien positivement que négativement. Parfois, on ne parvient pas à oublier nos histoires d’amour achevées et il nous est difficile d’oublier certaines erreurs ou offenses.

Le plus sage, aussi bien en amour que dans la vie, est de ne pas rester ancrés dans le passé. Les réalités doivent s’écouler, tout comme les affects. Elles doivent prendre leur chemin. Et pour qu’elles puissent suivre leur chemin, il est important de ne pas les accrocher à un moment déjà passé.

proverbes persans et passage du temps

L’amour et l’amabilité

Le mot amabilité se détache du mot amour. Aimable est celui qui est digne d’être aimé. Cet adjectif s’applique à ceux qui sont bienveillants, proches et respectueux envers les autres. Cela représente l’essence de l’amabilité.

Un des proverbes persans signale « Avec des mots agréables et un peu d’amabilité, on peut traîner un éléphant d’un cheveu« . Cela signifie que les bonnes manières ont plus de pouvoir et de force que l’agressivité ou la brutalité. Toute personne qui aime doit se rappeler de cela.

 

La rareté des perles

Nous traversons quasiment tous des moments au cours desquels chaque réalité paraît fleurir, même l’amour. La majorité d’entre nous a également traversé des étapes au cours desquelles tout le contraire se produit. Rien ne croît, rien ne fonctionne, rien ne fleurit. Parfois, cela nous pousse à perdre espoir et à changer notre manière d’appréhender la vie. 

Un des proverbes persans nous alerte sur l’importance d’empêcher cela. Il dit « Si l’on plonge dans la mer et que l’on ne trouve pas de perles, ne pensons pas qu’il n’y a pas de perles dans la mer« . Comme le chercheur de perles dans la mer, nous ne trouvons parfois pas les trésors seuls car nous ne cherchons pas au bon endroit.

Tous ces beaux proverbes persans nous rappellent que l’amour est un sentiment aussi simple en apparence que complexe en profondeur. Selon la manière que nous avons de l’aborder, il nous conduira à l’amour ou à la souffrance. Nous devons savoir trouver la meilleure manière de l’expérimenter, de le cultiver et de parvenir à le convertir en une force positive de notre vie.