Les mythes du sexting

29 juillet 2019
Le sexting est une pratique de plus en plus courante, favorisée par les nouvelles formes de communication. Les mythes du sexting contribuent au fait que cette pratique est considérée par beaucoup comme nuisible. Mais, si nous le faisons en prenant des mesures de précaution, nous pouvons la mettre en oeuvre sans prendre de risques.

Notre façon de communiquer a changé. Ce changement affecte notre vie quotidienne, ainsi que tous les domaines de notre existence. Et, bien sûr, notre sphère intime et érotique n’est pas épargnée par ces modifications. C’est dans ce contexte que des phénomènes tels que le sexting sont apparus.

De nouvelles formes de communication ont facilité une sorte d’interaction instantanée et sans obstacles. Comme nous le disions, dans ce cadre, le sexting englobe tout un ensemble d’éléments de communication par le biais des TIC. Allons un peu plus loin dans l’explication de ce concept et analysons les mythes qui entourent le sexting.

Qu’est-ce que le sexting ?

Le terme sexting résulte de la fusion des mots anglais sex et texting. Est comprise dans ce mot toute une série de pratiques qui consistent à envoyer des contenus érotiques par le biais d’appareils électroniques, tels que les smartphones, les tablettes ou les ordinateurs. Ces pratiques comprennent toutes sortes de formats : photographies, gifs, vidéos, textes, audios, etc.

mythes autour du sexting

Il existe donc d’innombrables façons de s’adonner à cette pratique. Cependant, il est important de préciser que le sexting est une activité qui se produit dans le cadre d’une relation entre deux personnes ou plus.

Par conséquent, tout ce qui est considéré comme sexting doit être consenti et doit être réalisé librement. Autrement dit, lorsqu’une personne choisit d’envoyer du contenu intime à une autre personne, elle ne devrait pas le faire parce qu’elle se sent sous pression, mais parce qu’elle veut le faire.

Lorsqu’on pense à ce type de pratiques, il est courant de les considérer comme dangereuses. Dans certains environnements, il est même souvent question de les prévenir ou de les interdire. Pour autant, le sexting n’est pas, en soi, quelque chose de mauvais ou de bon. Il s’agit simplement d’une façon de communiquer. Plutôt que de le catégoriser de manière aussi binaire, on peut dire qu’il a des inconvénients, mais aussi des avantages.

Les inconvénients du sexting

Cela peut paraître quelque peu étrange, mais le principal inconvénient du sexting est qu’il n’a pas de limites. En d’autres termes, les inconvénients ont plus à voir avec le comportement des utilisateurs qu’avec le sexting en lui-même. Nos appareils électroniques nous permettent d’envoyer toutes sortes de contenus et c’est à nous d’en fixer les frontières.

Quelles sont les conséquences de ne pas fixer de limites ou de ne pas bien utiliser le sexting ? Il peut y avoir des pressions ou du chantage pour envoyer du contenu érotique sans que la personne le veuille. Dans l’autre sens, la personne qui reçoit le contenu volontairement envoyé, peut le partager avec d’autres sans le consentement de l’expéditeur. Cette pratique, poussée à l’extrême, peut se produire lors d’une rupture. La personne délaissée cherche alors à se venger de son ancien partenaire. Ce comportement, appelé revenge porn, est pénalement répréhensible.

Les avantages du sexting

Aussi dangereux soient-ils, ces inconvénients alimentent de manière irrationnelle les mythes qui entourent le sexting. La conception que nous avons de ces pratiques peut alors être influencée de manière excessive. Le sexting, comme moyen de communication, a pourtant des avantages importants. Ils sont semblables à ceux de tous les nouveaux moyens de communication. A savoir, principalement, l’immédiateté, l’accessibilité et l’élimination des barrières géographiques. Si votre partenaire est à l’autre bout du monde, vous pouvez continuer à garder vivante la flamme de la passion grâce à ce jeu érotique.

Nous savons que ces types de relations ne remplaceront pas les relations physiques. Pour autant, ils contribueront à maintenir notre désir, ainsi que celui de notre partenaire, malgré la distance. Par conséquent, l’envoi de sextos couvre des besoins qui ne pouvaient pas être couverts auparavant. De plus, à partir de nos appareils mobiles, nous pouvons effectuer ce type d’interactions d’une manière qui nous rend plus à l’aise.

Les principaux mythes autour du sexting

Étant donné sa signification, ses avantages et ses inconvénients, nous sommes en mesure d’énumérer un certain nombre de mythes ou de croyances populaires sur le sexting :

  • Le sexting est dangereux. Il ne l’est pas par essence, mais peut toujours le devenir. Ce qui peut être dangereux, comme nous l’avons dit, c’est d’en faire un mauvais usage.
  • Le sexting est froid et impersonnel. L’envoi de contenu érotique par le biais de dispositifs électroniques ne doit pas remplacer les relations érotiques dans lesquelles il y a contact physique. Il a plutôt d’autres fonctions. En effet, le sexting est un type d’interaction bien particulier, incomparable à d’autres formes de communication. Par conséquent, il n’est pas nécessaire que les sextos soient froids ou impersonnels.
  • Le sexting est utilisé dans le cadre de l’infidélité. Ces pratiques sont utilisées par des personnes dans toutes sortes de situations. De plus, elles sont davantage l’apanage des couples conventionnels qui n’ont pas d’autre moyen d’exprimer et de satisfaire leurs besoins érotiques.
  • Le sexting finit toujours mal. Ce n’est absolument pas le cas, s’il est bien utilisé. De fait, de plus en plus de professionnels de la sexologie travaillent sur cet aspect avec des garçons et des filles, dans le cadre de cours d’éducation sexuelle.

dangers du sexting
Comment pratiquer le sexting en toute sécurité

Les mythes sur le sexting sont très répandus. Pour y mettre un terme, il est nécessaire d’offrir des alternatives à la pratique du sexting sans risque. Si vous voulez y parvenir, l’essentiel est de bien choisir la personne avec qui vous le pratiquez.

La confiance, comme dans les relations érotiques conventionnelles, détermine à quel point nous nous sentirons à l’aise et libres. De plus, si nous pratiquons le sexting avec une personne de confiance, nous ne courons que très peu de risques d’envoyer du contenu sous la contrainte. C’est un élément déterminant à l’heure de juger la dangerosité d’une relation de sexting.

Pour parler uniquement du contenu, nous pouvons minimiser le risque d’une manière très simple. Nous devons agir de telle sorte que si, pour quelque raison que ce soit, le contenu que nous envoyons tombe entre de mauvaises mains, nous ne puissions être identifiés ou reconnus. Voici un exemple très simple. Si nous souhaitons dévoiler tout ou une partie de notre corps à quelqu’un par sexto, nous pouvons rester méconnaissables. Il s’agit, dès lors, de masquer notre visage ou certaines parties identifiables de notre anatomie.

Si vous choisissez d’envoyer du contenu intime, assurez-vous de ne pas dévoiler de signes distinctifs que vous pourriez porter, comme des piercings, des tatouages ou des cicatrices, par exemple. Il est également recommandé que le contexte dans lequel vous envoyez ces photos soit neutre. C’est-à-dire qu’il n’y ait pas de photo de famille en arrière-plan, ou une affiche très caractéristique que les gens savent que vous avez, par exemple. N’oubliez pas d’effacer périodiquement les photos intimes qui ont été stockées sur votre appareil. En effet, vous ne savez jamais qui pourra y accéder.

Nous vivons dans une société hyper-connectée. Lorsque nous envoyons une photo par le biais de notre téléphone, nous perdons automatiquement le contrôle de celle-ci. Ce peut-être dû aux applications ou aux plateformes que nous utilisons, et qui s’approprient notre contenu en toute légalité. Ou c’est notre propre négligence, voire la malveillance des personnes avec qui nous sextons, qui nous mettent en danger.

Quant à l’interdire chez les adolescents, cela ne semble pas être la bonne option. Ils pourront toujours le faire derrière notre dos, sans pouvoir clairement évaluer les risques qu’ils encourent. Pour cette raison, il est préférable de donner la possibilité à quiconque le souhaite de pratiquer le sexting en toute sécurité.