Les miracles existent-ils ?

18 mars 2017 dans Curiosités 112 Partagés

Depuis des temps immémoriaux, l’être humain a tissé des histoires qui proviennent de faits réels, mais extraordinaires en même temps et auxquelles il n’existe aucune explication. Il s’agit de récits qui sont généralement diffusés par les différentes religions. Ils racontent des situations invraisemblables, qui sont quasiment toujours en lien avec des miracles de guérison.

Toutes les religions, dont les plus réfléchies comme le Bouddhisme, ont dans leurs fondements des récits de cette nature. En plus des histoires de guérisons miraculeuses, on trouve aussi des histoires de télé-transportation, d’apparitions, de disparitions, de messages prophétiques, d’annonces apocalyptiques etc, etc.

Pour les croyant-e-s, tous ces « miracles » acquièrent la valeur de preuves de l’existence d’une divinité. Malgré le fait que la religion soit une question de foi et que cette foi consiste précisément à croire en ce qui n’a aucune preuve, ce type de récits qui racontent des prodiges et que les adeptes des relations invoquent comme un fondement de leurs croyances est très largement répandu.

Les philosophes et les scientifiques sont sceptiques face à ce type de de manifestations. Leur principale critique consiste à dire que les croyant-e-s refusent systématiquement de pratiquer de véritable méthodes de vérification de ces phénomènes. Les personnes qui les certifient sont toujours les mêmes religieux-ses et croyant-e-s, et iels le font avec des méthodes qui ne sont absolument pas scientifiques au sens le plus strict.

Les miracles et les apparitions mariales

Dans les récits de miracles qui sont diffusés à travers plusieurs moyens, on distingue les fameuses « apparitions mariales », qui sont fréquemment rapportées. Indépendamment de la valeur sacrée de la Vierge Marie pour les croyants-e-, ces dernier-ère-s accordent une grande attention à la nature et aux messages diffusés lors de ces apparitions.

homme-papillon

Il y a des modèles communs dans les apparitions mariales. Elles se produisent quasiment toujours face à des personnes humbles, ayant peu d’instruction : jamais devant des autorités ecclésiastiques ou scientifiques. Les croyant-e-s diront que la Vierge choisit les plus simples car ils sont plus vertueux. Pourtant, c’est une donnée qui, pour un-e observateur-trice objectif-ve ne passe pas inaperçue.

D’autre part, si l’on tient compte des messages de ces apparitions, il faut admettre que la Vierge a un talent clairement politique. Nous parlons donc d’une Vierge politisée, qui a donné une position très claire en 1917 contre l’Union Soviétique (La Vierge de Fatima), ou en faveur de la paix en Bosnie-Herzégovine (Notre-Dame de Medjugorje). Les mexicanistes ont également affirmé que l’apparition de la Vierge de Guadeloupe coïncide avec un grand effort de catéchisation des colonisateurs espagnols au Mexique.

La Vierge Marie fait aussi des apparitions uniquement en Amérique et en Europe, et jamais en Afrique, en Asie ou en Océanie. Les messages mariaux sont d’ailleurs souvent des menaces : ils annoncent des faits terribles pour le monde et exhorte de les faire cesser grâce à la conversion religieuse et la prière. Il y a également des sacerdoces qui questionnent la validité de ces phénomènes et qui les qualifient de situations plus proches du paganisme que de la religion en elle-même.

mirada-cosmica

Les miracles et le désir de croire

Les croyances religieuses sont un sujet intime qui mérite le plus grand respect et qui fait partie de la liberté de conscience que tout humain a. Les maladies guéries grâce à ces croyances se comptent par centaines.

Les religieux-ses diront que ce sont des miracles, qui attestent de l’intervention de Dieu. Les non croyant-e-s argumenteront en affirmant que c’est l’aspect psychosomatique qui guérit les maladies, en influant directement sur le système nerveux. En d’autres termes, ce qui améliore un état, c’est l’auto-suggestion.

La plupart des personnes qui reportent ces « miracles » ne mentent pas. Elles expérimentent réellement ce qu’elles disent expérimenter. Pourtant, il y a des raisons de penser que tout cela arrive dans leur esprit, plus que dans la réalité. Il y a, par exemple, des cécités hystériques qui peuvent être guéries de la même manière qu’elles sont survenues : via une forte expérience psychologique.

livre-et-fleurs

Il existe également des cas où l’escroquerie est évidente et où le désir de croire va au-delà des preuves. Les moments où la religion a dû reconnaître une erreur que la science souligne sont très nombreux. Par exemple, elle a du admettre que les théories de Copernic, Galilée ou Darwin étaient vraies. À l’inverse, la science n’a jamais dû se rétracter en faveur des croyances religieuses. 

Chacun-e peut être croyant-e ou athée, selon ce que lui dicte sa conscience. Cependant, la vraie foi n’a pas besoin de miracles pour être avérée. Et elle requiert encore moins de peur pour se maintenir. C’est la même chose pour les athées, qui peuvent l’être par crainte de croire.

Peut-être que nous devons comprendre qu’il existe des miracles quotidiens, bien plus forts et incroyables que les faits extraordinaires. Vivre, respirer, aimer, rire, souffrir et être capable d’aller de l’avant sont de grands miracles que nous devrions tou-te-s célébrer chaque jour.

Images de Vladimir Kush

A découvrir aussi