Les meurtres de Valhalla : le thriller islandais qui parle de la maltraitance des enfants

La série les Meurtres de Valhalla est un excellent thriller scandinave. Les personnages principaux sont engageants et complexes, ce qui permet d'exploiter des "mini-histoires" en plus de l'intrigue principale qui nous tient en haleine jusqu'à la fin.
Les meurtres de Valhalla : le thriller islandais qui parle de la maltraitance des enfants

Dernière mise à jour : 28 avril, 2021

Créé à l’origine par RUV, le service national de radiodiffusion islandais, Les Meurtres du Valhalla a été diffusé en Islande en 2019 et est maintenant arrivé dans notre pays via Netflix. La série, composée de huit épisodes, se déroule dans la capitale islandaise Reykjavik.

L’un des principaux est une détective de police, Kata, chargé d’enquêter sur un meurtre qui devient rapidement un cas de tueur en série clair. Elle aura pour partenaire Arnar, un détective qui travaille normalement à Oslo.

Grâce à leur travail, ils découvrent non seulement l’auteur, mais aussi les motifs des meurtres. Leur enquête les conduit à un réseau de corruption à des niveaux politiques très élevés.

Le rythme des meurtres de Valhalla garde le spectateur attentif au rythme d’une enquête incroyable qui semble liée au centre pour mineurs Valhalla fermé 30 ans plus tôt. Une série aux multiples rebondissements dans une Islande inconnue.

Que nous offre Les Meurtres de Valhalla ?

La série nous offre exactement ce que nous attendons. Elle parvient à être intéressante malgré sa lenteur. Il n’y a jamais un moment d’ennui. Les familles brisées et la maltraitance des enfants sont les thèmes centraux de la série.

D’un côté, Arnar doit se battre avec son propre passé, tandis que Kata doit se battre pour reprendre confiance en son fils. La série analyse l’ampleur des abus sexuels sur enfants et adolescents.

Plus qu’une série de détectives

Avec son désir sincère d’être plus qu’une simple série de détectives, la série Les Meurtres de Valhalla prend son temps et développe patiemment son intrigue… Comme en témoigne le premier épisode dédié exclusivement au personnage de Kata.

Cette ambitieuse inspectrice, dont les efforts ne sont pas reconnus dans son poste, est contrainte de travailler avec un enquêteur envoyé d’Oslo, nommé Arnar (Björn Thors). Les détectives devront apprendre à collaborer pour découvrir ce qui s’est passé à Valhalla il y a plusieurs années et ainsi attraper le tueur en série.

Malgré la pose d’un scénario assez simple, la série comporte des scènes qui permettent une meilleure compréhension des motivations des deux personnages principaux. Leur complémentarité se ressent particulièrement grâce aux performances remarquables de Nína Dögg Filippusdóttir et Björn Thors, déjà connus pour leurs talents en Islande.

Des rebondissements inattendus

Si certaines révélations sont prévisibles, la plupart d’entre elles redistribuent les cartes de manière surprenante. Elles parviennent à créer une tension qui augmente jusqu’au dernier épisode.

La série ne peut s’empêcher de se perdre dans des intrigues secondaires, abandonnées en cours de route… Comme l’apparition d’une vidéo sombre sur le téléphone du fils de Kata ou la relation entre Arnar et sa sœur.

Quant aux pistes, elles sont intéressantes. Elles auraient pu servir à complexifier les personnages, mais elles semblent finalement destinées à servir le but de la série : montrer que les apparences sont trompeuses.

Les meurtres de Valhalla : l'histoire.

Les meurtres de Valhalla : les apparences sont trompeuses

Derrière une apparente tranquillité, se cachent les atrocités que tout le monde a préféré enfouir profondément et oublier. Du côté du détective Arnar, il y a sa relation avec sa famille religieuse extrémiste.

D’un autre côté, la relation brisée entre Kata et son fils. L’élément central est le souvenir de l’horreur des enfants Valhalla, victimes d’un système atroce, auteur et complice d’un réseau pédophile.

Il n’est pas anodin que les meurtres de Valhalla aient lieu en Islande, l’un des pays ayant l’un des taux de criminalité les plus bas du monde. La pureté des paysages immaculés contraste avec l’horreur des crimes que Kata et Asnar découvrent lors de leur enquête.

La série sait profiter de ce cadre. La photographie grise et froide, presque glaciale semble emprunter aux films néo-noirs et magnifie les décors extérieurs, donnant à la série une apparence encore plus sombre, intensifiée par la bande originale de Pétur Ben.

Une trame difficile sans curiosité malsaine ajoutée

Les meurtres de Valhalla abordent des sujets difficiles comme la maltraitance, la négligence ou la pédophilie. Mais ils le font de manière responsable, montrant comment les victimes tentent de survivre après avoir vécu de tels événements, apportant plus de profondeur à l’histoire et aux personnages.

Cette enquête révélera de lourds secrets. Elle bouleversera également tous ceux qui tentent de reconstruire leur vie après ce qui s’est passé.

Ne la râtez pas !

La série est la première coproduction de Netflix avec l’Islande et est bien produite, avec un script solide. Toutefois, elle n’a pas la magie de Trapped. Le créateur Thordur Palsson a trouvé un bon équilibre dans ce qui a été sa première série.

Il n’ajoute rien de nouveau au genre nordique-noir : tueurs , neige, détectives excentriques… Mais son thriller est bien conçu. Il est composé de huit épisodes qui contiennent les éléments d’un mystérieux cas d’assassinat sur fond d’un grand drame.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 séries psychologiques que vous ne pouvez pas manquer
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
5 séries psychologiques que vous ne pouvez pas manquer

Si vous aimez l'intrigue et que vous appréciez le monde de la psychologie, voici 5 séries psychologiques que vous ne pouvez pas manquer.