Le drame de la pauvreté énergétique

15 juillet 2019
On entend très souvent parler de la pauvreté énergétique. Mais à quoi correspond-elle réellement et comment nous affecte-t-elle ?

Selon Reddy, cité par Gonzales (2014), la pauvreté énergétique peut se définir comme le « manque d’alternatives suffisantes pour accéder à des services énergétiques adéquats, économiques, fiables, non dangereux et environnementaux durables afin de permettre de soutenir le développement économique et humain ».

Cette définition n’est pas la seule qui existe. Selon l’Association des Sciences Environnementales, la pauvreté énergétique correspond à la situation dans laquelle un foyer se trouve incapable de payer une quantité énergétique suffisante pour satisfaire ses besoins domestiques. C’est le cas lorsque des individus se voient contraints de destiner une proportion excessive de leurs revenus au paiement de la facture énergétique associée à leur foyer.

femme s'éclairant à la bougie en raison de la pauvreté énergétique

Il est important de comprendre que ce phénomène inclut des dépenses en climatisation, en lumière, en cuisine, en consommation d’eau chaude, etc. C’est donc un concept de pauvreté très concret qui se démarque de l’exclusion sociale ou de la vulnérabilité sociale pouvant être les conséquences d’un autre type de pauvreté.

Certains foyers peuvent se trouver en situation de pauvreté énergétique sans pour autant risquer l’exclusion. Cependant, la pauvreté énergétique peut être le point de départ d’une situation plus grave se rapprochant de l’exclusion sociale.

Ainsi, bien que des indicateurs et des formules existent afin de nous donner un ordre de grandeur, le concept est loin d’être facilement mesurable. Nous nous trouvons en fait face à quelque chose de subjectif. C’est un type de pauvreté qui dépendra des revenus des membres du foyers, des ressources souhaitées dans chaque famille pour satisfaire ses besoins, de la climatologie ponctuelle, etc.

« Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. »

– Jean-Paul Sartre –

Personnes vulnérables

Bien que la pauvreté énergétique affecte quasiment tous les collectifs, certains sont plus sujets à en être victimes :

  • Jeunes
  • Personnes âgées
  • Personnes en situation de dépendance
  • Patients souffrant de maladies chroniques

Causes et conséquences

Maintenant que le concept a été clairement exposé, il est temps d’énoncer les causes et les conséquences de la pauvreté énergétique :

  • Faibles revenus au sein du foyer
  • Qualité insuffisante du logement
  • Prix élevés de l’énergie
  • Augmentation des prix des autres ressources : vêtements, alimentation, etc

Gonzalez (2014) et Bruel y Gende (2018) nous ont présenté les conséquences et les effets de la pauvreté énergétique :

  • Plus grande prévalence de certaines maladies physiques (surtout cardiaques, immunologiques, respiratoires et présence de rhumatismes), et de certaines maladies mentales
  • Augmentation du taux de mortalité, notamment au cours de l’hiver
  • Usage de systèmes de chauffage économiques mais déficients ce qui provoque des effets dégradants au sein des logements. Il faut savoir que l’utilisation de méthodes de chauffage peu sûres peut donner lieu à des combustions dangereuses
  • Les foyers qui au contraire choisissent de dépenser plus d’argent dans le paiement de systèmes de chauffage non dangereux voient leur capacité économique pour s’alimenter réduite
  • Chez les mineurs et/ou les personnes qui étudient, cela peut supposer un rendement académique plus faible
  • La pauvreté énergétique a un impact sur les secteurs économiques tels que l’agriculture, l’élevage, les travaux qui se développent avec des machines, etc

souffrir de pauvreté énergétique

Conclusions

Bien que la pauvreté ait un caractère multidimensionnel, la pauvreté énergétique est quelque chose qui affecte de plus en plus de familles. Il est important de comprendre que ce type de pauvreté, tout comme d’autres types de pauvreté qui existent, affecte les familles qui possèdent le moins de ressources et qui sont les moins solvables.

Il faut ainsi penser à prendre des mesures d’urgences afin de traiter le problème à la racine. Rien ne sert de cacher la situation, il faut doter les personnes de ressources afin qu’elles puissent vivre dignement.

 

  • Carreras, A. B., & Feely, S. G. (2017). Experiencias. Vulnerabilidad social y pobreza energética. Revista Icade. Revista de las Facultades de Derecho y Ciencias Económicas y Empresariales, (102).
  • Duaigües, X. V. Pobreza energética. La cuestión conceptual. Pobreza, precariedad o vulnerabilidad energética. La medición del fenómeno. Sinhogarismo y exclusión social. De la asistencia a la prevención, 42.
  • González-Eguino, M. (2014). La pobreza energética y sus implicaciones.
  • Pérez, G., Rodríguez-Sanz, M., Domínguez-Berjón, F., Cabeza, E., & Borrell, C. (2014). Indicadores para monitorizar la evolución de la crisis económica y sus efectos en la salud y en las desigualdades en salud. Informe SESPAS 2014. Gaceta Sanitaria28, 124-131.
  • Ríos, I. G. (2013). La protección del consumidor eléctrico y la lucha contra » la pobreza energética »: previsiones comunitarias e insuficiente regulación interna española. Revista de Derecho Comunitario Europeo17(45), 577-605.