Les 5 caractéristiques d’une famille dysfonctionnelle

5 mai 2019
Habituellement, une personne issue d'une famille dysfonctionnelle reproduit ses caractéristiques lorsqu'elle fonde sa propre famille. Si elle n'est pas traitée de manière professionnelle, cette chaîne continue et s'aggrave pour les générations suivantes.

Bien des problèmes dans le monde commencent dans une famille dysfonctionnelle. Cet environnement primaire, qui nous enseigne tant de choses en si peu de temps, laisse souvent en nous l’empreinte la plus profonde. Elle peut conditionner dans une large mesure la personnalité de quelqu’un et sa manière d’être au monde.

Certaines personnes forment un couple et ont des enfants selon un schéma qui se répète ou devant lequel elles ont été réactives, mais qui, au fond, n’a jamais été remis en question. Elles peuvent vouloir donner un sens à une vie qu’ils perçoivent sans but. Parfois, elles viennent aussi de familles dysfonctionnelles dont elles veulent s’échapper, sans s’acquitter du prix élevé de l’autonomie.

Quoi qu’il en soit, la vérité est que parfois ceux qui forment un ménage ne sont ni physiquement, mentalement ou émotionnellement préparés à le faire. C’est alors qu’une famille dysfonctionnelle se forme. Les conséquences pour chacun de ses membres sont imprévisibles, mais génèrent presque toujours des difficultés ou l’impossibilité de mener une vie bien remplie. Qu’est-ce qui rend une famille dysfonctionnelle ? Voici quelques-unes des caractéristiques de ces familles.

1. La violence est présente dans la famille dysfonctionnelle

Il existe de nombreux types et degrés de dysfonctionnement dans une famille. Cependant, nous traiterons ici de la famille dysfonctionnelle qui cause de graves dommages à ceux qui la composent. Avec cette mise en garde, nous pouvons dire que la première grande caractéristique de ce type de famille est la prédominance de relations qui, loin de favoriser le développement, lui nuisent.

Nous entendons par abus tout acte visant à nuire à une autre personne qui se trouve dans une situation de désavantage ou de vulnérabilité. Il peut également se définir comme un excès de pouvoir. C’est-à-dire, comme l’exercice de l’autorité sans logique et sans modération. La violence peut être physique, psychologique et/ou sexuelle. Dans tous les cas, elle entraîne des conséquences graves.

caractéristiques d'une famille dysfonctionnelle

2. Chaque membre de la famille se sent indigne

Il est très courant que chaque membre de la famille dysfonctionnelle soit confronté à des défis que le groupe lui-même rend plus difficiles. De plus, dans une famille avec ce climat, il est très difficile de trouver quelqu’un qui soit capable de comprendre ou de valider les sentiments des autres. En fait, il leur arrive souvent de faire exactement le contraire : les mépriser ou les nier.

Il est également courant que tout le monde soit intolérant à l’égard des fautes ou des erreurs des autres. Qu’ils se critiquent les uns les autres, parfois très cruellement. Les sentiments destructeurs prévalent, et c’est pourquoi chaque individu estime qu’il ou elle a très peu de valeur.

3. Les membres sont témoins de violence familiale

Il est assez courant dans une famille dysfonctionnelle qu’un parent ou les deux parents soient dépendants. Ou que l’un d’eux ou les deux souffrent d’un trouble émotionnel ou mental. Cela conduit à des situations très étranges et incompréhensibles pour les enfants.

Plus précisément, tout cet amalgame de problèmes mène souvent à des épisodes de violence qui terrorisent les enfants et ajoutent à un conflit chronique pour les parents. Le fait d’être témoin des cris et/ou des coups ou d’en être victime marque et définit les ressorts qui façonnent le dialogue interne de chaque personne. De plus, une peur imprécise demeure à l’intérieur de ceux qui la vivent.

4. L’imprévisible, le chaotique et l’insécurité dominent

S’il y a une chose dont un enfant a besoin pour grandir en bonne santé, c’est la sécurité et la stabilité. Dans une famille dysfonctionnelle, c’est le contraire qui est vrai. Aujourd’hui, il n’y a peut-être pas de sérieuses difficultés, mais demain, nous n’en savons rien. Le coup d’aujourd’hui n’a peut-être pas causé beaucoup de dégâts, mais qu’en est-il du prochain ?

Cette incertitude, ce chaos et cette insécurité nuisent émotionnellement aux gens. Surtout aux enfants. Il est très probable qu’ils présentent de fortes caractéristiques de stress au quotidien et de stress post-traumatique, à moyen et long terme. Ils deviendront nerveux, sensibles, timides. Ils auront peur du monde et même d’eux-mêmes.

maltraitance dans la famille dysfonctionnelle

5. Vous ne pouvez pas parler, vous confier ou ressentir

Ces trois mandats se retrouvent le plus souvent dans les familles dysfonctionnelles. La première est de ne pas parler, en particulier, de ce qui se passe dans votre famille. Vous ne pouvez pas parler de ce que vous ressentez non plus, parce que tout le monde préfère que vous ne le fassiez pas. Vous ne pouvez pas parler de ce qui se passe parce que, dans le fond, qui êtes-vous pour questionner ce qui se passe au sein de la famille ?

De même, on vous apprend à ne pas faire confiance. La famille dysfonctionnelle devient souvent hermétique, façonnant un monde fermé et corrosif qui est gouverné par une logique qui est un pur poison. Tout ce qui est étranger à cette bulle est souvent considéré avec méfiance. Ainsi, si vous ne faites pas confiance à ce qui se trouve dans cet écosystème ou à l’extérieur, les gens vivent dans un état de tension constante.

Une famille dysfonctionnelle nécessite une intervention thérapeutique professionnelle. L’effet qu’elle a sur chaque membre n’est pas le même. Dans certains cas, cette empreinte peut être dévastatrice. Dans d’autres cas, elle condamne à une vie ennuyeuse où la peur prévaut. La vérité est que si la chaîne n’est pas interrompue, par l’attention professionnelle, il est habituel que, en raison de l’inertie, les problèmes continuent à se répéter et à augmenter de génération en génération.