Quand vos sentiments vous font mal : l’importance de l’expression émotionnelle

· 25 avril 2019
Quand on est blessé, on a deux choix. Le premier est de tourner la tête et de cacher la douleur, en faisant semblant d'être fort jour après jour. La deuxième option, et la plus saine, consiste à vous défendre, à générer une expression émotionnelle adéquate pour protéger votre estime de vous-même.

Si vos sentiments vous blessent fréquemment ou intensément, et que vous ne réagissez pas, vous vous briserez un peu plus chaque jour. Parce que celui qui résiste le plus, qui est le plus silencieux et qui contient ce qu’il ressent n’est pas le plus fort. Fort est celui qui se donne la permission d’exprimer ses émotions et ses besoins en se fixant des limites. Toutefois, nous savons que ce n’est pas facile, mais protéger nos sentiments est un exercice d’hygiène mentale et de santé.

On entend souvent dire qu’il n’y a rien de plus difficile que d’être un adulte. Nous arrivons à cette étape de la vie où, soudainement, des aspects comme le travail, l’économie, la famille et l’épanouissement personnel ne forment plus qu’un chaos dans lequel nous essayons de nous maintenir à flot. Cependant, nous oublions qu’en réalité, le cycle de vie le plus pertinent de l’être humain est son enfance et son adolescence.

C’est au cours de ces premières étapes que nous recevons les enseignements les plus précieux. L’un des plus importants est sans aucun doute celui qui a trait à nos compétences émotionnelles. Réfléchissons-y un instant : dans notre enfance, est-ce que quelqu’un nous a appris à différencier une émotion d’un sentiment ? Nous a-t-on enseigné à nous affirmer, à reconnaître nos besoins émotionnels et à savoir comment les communiquer efficacement ?

La réalité, c’est que ces apprentissages ne s’établissent pas toujours efficacement. Ainsi, nous atteignons l’âge adulte moyen, vulnérable et très sensible à la dynamique d’un environnement qui n’est pas toujours facile. Parfois, même les personnes les plus significatives pour nous peuvent à tout moment nous blesser… Que faire dans ces cas-là ?

« Une émotion ne provoque pas de douleur. La résistance ou la suppression d’une émotion est ce qui cause réellement la douleur et la souffrance. »

-Frederick Dodson-

quand vos sentiments font mal

 

Quand vos sentiments vous font mal : les clés de l’affirmation de soi

Lorsque vos sentiments vous blessent, vous réagissez habituellement de deux façons : en restant silencieux ou en répondant sur le vif porté par la colère, les griefs et l’indignation. Pour autant, tout devient un peu plus compliqué lorsque ceux qui franchissent cette ligne de respect invisible sont des proches : notre partenaire, un parent, un ami et même notre patron.

Dans ces situations, les réticences sont multiples. Comment oser ? Comment lui dire qu’elle m’a blessé sans perdre mon calme, sans me montrer agressif, tout en délivrant un message clair et sans équivoque ?  La communication émotionnelle est sans aucun doute une chose que nous avons laissé en suspens et nous devons y travailler. Voici des clés qui pourraient nous y aider.

Déchiffrer l’émotion ressentie pour pouvoir se défendre avec assurance

Dans une étude publiée dans la revue Nature, le célèbre neurophysiologiste Antonio Damasio nous rappelle l’importance de savoir différencier une émotion d’un sentiment. Tout d’abord, une émotion est un ensemble de réponses chimiques et neuronales que l’on ressent en présence d’un stimulus. Notre corps est le premier à ressentir l’impact de quelque chose qui altère notre homéostasie, notre équilibre interne.

  • Deuxièmement, c’est l’esprit qui traduit cette émotion en un sentiment. Lorsque nous sommes capables de traduire ce que nous ressentons en pensées, le sentiment apparaît. Quelle est l’implication de ce processus quand quelqu’un nous rend vulnérable, nous critique ou nous offense ?
  • Nous avons l’obligation de déchiffrer cette émotion. Ainsi, lorsque vous ressentez ce nœud dans votre estomac, ce cœur qui s’emballe ou qui brûle dans votre poitrine, arrêtez-vous et traduisez. Ne le faites pas taire, ne vous dites pas que ce n’est rien. Faites l’effort de nommer ce que vous ressentez, d’identifier et de clarifier vos sentiments.
quand vos sentiments font mal

 

« Je me sens… », le courage de déclarer ses sentiments par une communication assertive

Une fois que nous aurons donné un nom à ces sentiments en nous (humiliation, indignation, douleur, déception, tristesse, sensation de déception…) la prochaine étape sera de passer à la communication. Pour ce faire, nous devons garder à l’esprit le pronom personnel « je ».

Dans notre routine, il nous est peut-être difficile de commencer nos phrases par ce pronom. Cependant, dans l’affirmation de soi et la communication émotionnelle, il est hautement nécessaire. Alors, si vous vous sentez blessé, n’hésitez pas à suivre la pratique suivante :

  • « Je me suis senti humilié quand vous avez fait ce commentaire. Vous l’avez peut-être fait à votre insu, mais je vous demande de garder cela à l’esprit et de ne pas le répéter.« 
  • « Je ressens que la décision que vous avez prise m’a déçue. Vous ne m’avez pas pris en compte, vous ne m’avez rien demandé.« 

 

Quand vos sentiments vous blessent, cela favorise la responsabilité émotionnelle

Si vos sentiments vous blessent, vous devez avoir une idée en tête : vous défendre, clarifier et jeter les bases émotionnelles nécessaires pour que cela ne se reproduise plus. Pour ce faire, nous devons inviter l’autre personne à exercer sa responsabilité émotionnelle avec nous. Qu’est-ce que cela signifie ? Voici quelques clés pour mieux comprendre ce processus et parvenir à le mener à bien :

  • Tout d’abord, nous devons établir un accord de responsabilité émotionnelle avec nous-mêmes. Si une personne vous blesse, la responsabilité lui revient. Si la même personne vous blesse à nouveau et que vous vous êtes protégé, la responsabilité deviens la vôtre. Une responsabilité qui ne vous rend pas coupable pour autant.
  • En retour, nous devons faire prendre conscience à l’autre personne de son attitude. Nous lui ferons comprendre qu’une relation, quelle qu’elle soit, exige respect et responsabilité. Ce qui s’est passé ne peut plus se reproduire. Nous tirerons des leçons de ce qui s’est passé et nous nous efforcerons de créer des interactions plus empathiques, humaines et significatives.

Pour conclure, nous devons vous signaler une chose très importante : ces processus prennent du temps. Apprendre à s’affirmer et à gérer ses émotions afin de communiquer efficacement, est quelque chose qui s’obtient par la pratique. Par conséquent, n’oubliez pas que si vos sentiments sont blessés, appliquez ces stratégies : vous remarquerez rapidement des changements dans votre vie intérieure.

 

  • Damasio, A. (2001, 25 de octubre). Sentimientos fundamentales. Naturaleza . https://doi.org/10.1038/35101669
  • Schwarz, N. (2012). Feelings-as-information theory. In Handbook of Theories of Social Psychology: Volume 1 (pp. 289–308). SAGE Publications Inc. https://doi.org/10.4135/9781446249215.n15