Les explosions de rage : tempérament ou trouble ?

· 15 janvier 2019
Avez-vous déjà vous-même vécu une explosion de rage ?

Tout le monde a sans doute déjà eu une explosion de rage au cours de sa vie. Ce sont ces moments où nous perdons tout contrôle et où la rage s’empare de nos pensées, de notre langue et de nos actions. Une perte de conscience temporaire a lieu et une seule chose se dessine dans notre esprit : l’attaque, ou un désir irrépressible de faire mal.

Lors des explosions de rage, le cerveau s’éteint et la bête féroce que nous portons tous en nous montre les crocs. Il s’agit de notre côté sauvage qui n’a jamais disparu. Nous réussissons généralement à dompter ces instincts et ils ne sortent que rarement à la lumière du jour, lorsque les conditions sont véritablement extrêmes. Cependant, certaines personnes lâchent ce fauve à chaque fois qu’elles connaissent une contrariété.

« Il ne faut point agir en furieuse passion. C’est prendre le large par un temps d’orage. »

-Thomas Fuller-

La question qui anime cette réflexion est la suivante : ces explosions de rage sont-elles simplement un trait du tempérament de certaines personnes ? Il est vrai qu’il y a des façons d’être qui s’appuient énormément sur les émotions exaltées. Mais jusqu’à quel point est-ce normal ? Et à quel moment cette rage devient-elle le symptôme d’un trouble ?

Les explosions de rage

La rage naît de deux sources basiques. L’une est la peur, sous toutes ses formes : simple crainte, anxiété, angoisse, panique, etc. L’autre est la frustration, également sous toutes ses formes : ne pas se sentir à l’aise avec soi-même, ne pas atteindre ses objectifs ou désirs, le fait que les choses ne se passent pas comme on le souhaite, etc.

explosions de rage : femme en colère

Lorsqu’une personne ressent fréquemment de la rage, cela veut en général dire qu’elle suit des croyances erronées qui la poussent à interpréter la réalité d’une façon terrorisante ou frustrante. Voici quelques-unes de ces fausses croyances :

  • Les autres peuvent facilement me faire du mal. Cela mène à des réactions de colère au moindre signe de désapprobation ou de rejet.
  • Les autres doivent agir en fonction de mon bien-être et de mes désirs. Ce type de croyance conduit à une intolérance vis-à-vis des actions des autres, lorsqu’ils contreviennent à ce que nous désirons, pensons ou ressentons.
  • Il ne doit pas y avoir d’obstacles sur mon chemin. L’apparition d’une barrière déclenche de la colère et, parfois, des explosions de rage.
  • Les autres doivent lire mes pensées et être au courant de mes sentiments. S’ils ne nous comprennent pas sur-le-champ ou s’ils ne prennent pas en compte notre état émotionnel, nous le considérons comme une attaque.
  • Je ne peux pas et ne dois pas admettre que je ressens de la frustration. La frustration est pour les faibles. Je dois toujours me montrer fort, même si l’anxiété ne cesse de s’accumuler en moi.

Le cycle de la rage

Les explosions de rage sont le résultat d’anxiétés ou de peurs accumulées. Elles commencent à s’installer en nous quand nous ne faisons pas attention à de petites gênes qui, peu à peu, deviennent fréquentes. On commence par ne plus se sentir si à l’aise avec soi-même, puis avec quelqu’un en particulier et avec le monde en général.

le cycle des explosions de rage

Avec le temps, la personne détecte cette gêne et l’étudie mais ne l’exprime pas. Pire, elle ne la gère pas. Elle pense qu’elle finira par s’en aller toute seule. Or, étant donné que la réalité frustre et ne change pas, les premiers symptômes de colère apparaissent. Des critiques acides, des sarcasmes, des petites expressions de rejet.

Malgré cela, la personne affectée essaye de ne pas y faire trop attention. Elle essaye de tourner le dos à la situation, de l’ignorer ou de s’en écarter. Cependant, à un moment ou un autre, un élément déclenchera l’explosion de rage. C’est à ce moment que toute cette frustration se déchaînera sans contrôle, donnant lieu à de nouveaux cycles de conflit et de rage.

Le trouble explosif intermittent

Le trouble explosif intermittent est une maladie mentale au cours de laquelle des expressions de rage extrême ont lieu. Elles surgissent en réponse à des situations qui ne justifient pas ces explosions. D’un point de vue psychiatrique, on classe ce trouble dans la catégorie de trouble du contrôle des impulsions. C’est dans cette catégorie que nous retrouvons la cleptomanie, la ludopathie, la pyromanie, entre autres.

Ceux et celles qui souffrent de ce trouble connaissent des épisodes de colère brefs, au cours desquels ils font l’expérience d’une sensation de libération et/ou de plaisir. C’est cette explosion de colère qui leur fait connaître ces sentiments. Cependant, quelques minutes plus tard, ils ne ressentent plus que des remords. Généralement, ils détruisent des objets ou agressent physiquement les gens qui les entourent. L’élément déclencheur est normalement quelque chose sans importance. Ces personnes sont habituellement en proie à de hauts niveaux d’anxiété.

 

Si une personne connaît fréquemment des explosions de rage pour des raisons insignifiantes et devient violente, il est clair qu’elle a besoin d’une aide professionnelle. Ce n’est pas une question de tempérament mais un problème qui dépasse largement cette dimension. La personne a besoin d’une attention adéquate avant que les conséquences ne deviennent plus graves.