5 réalités qui vous enferment

· 2 août 2018

En tant qu’êtres humains, nous aimons croire que nous sommes libres. Que nos goûts, nos préférences et nos décisions naissent de cette idée de libre-arbitre qui nous rend indépendants et nous séduit. Or, la réalité démontre qu’il existe en fait plusieurs petites réalités. Celles-ci vous enferment, décident pour vous avant même que vous ne vous en rendiez compte. Et ceci est absolument inévitable.

Nous naissons à un endroit précis et à une époque déterminée. Pour faire partie de cette société dans laquelle nous sommes né-e-s, nous devons adopter les normes qu’elle a fixées. Nous nous approprions une bonne partie de ces normes sans les remettre en question, sans les évaluer de manière consciente. Lors de ce processus d’adaptation, nous les assimilons et les incorporons, en les considérant comme « naturelles ».

« Les chaînes de l’habitude sont généralement trop fines pour que nous les sentions, jusqu’à ce qu’elles soient trop fortes pour que nous puissions les briser. »

-Samuel Johnson-

Très souvent, ces normes sont le fruit d’une rationalité collective qui recherche le bien général. D’autres fois, non. C’est à ce moment qu’elles se transforment en réalité qui vous enferment et que vous suivez sans vous demander si elles vous apportent des bénéfices. Voici donc les cinq réalités les plus fréquentes.

1. Les systèmes de valeurs

Les systèmes de valeurs sont cet ensemble d’idéologies ou de principes moraux qui indiquent ce qui est bon ou mauvais pour une société. Elles incluent aussi une sorte de prototype de « l’être humain idéal ». Par exemple, quelqu’un qui soit travailleur, intelligent, beau, etc.

On nous inculque ces valeurs dès notre naissance. Notre famille s’en charge puis les institutions sociales prennent le relais. Nous pensons parfois que les valeurs qui priment dans notre société sont les seules ou les meilleures. Or, ce n’est pas toujours le cas. Certaines valeurs, comme par exemple la solidarité, cherchent à promouvoir votre évolution. D’autres, en revanche, comme l’obéissance aveugle, sont simplement des réalités qui vous enferment.

masques prouvant les réalités qui vous enferment

2. Les modes, des réalités qui vous enferment

Les modes ont acquis un pouvoir inhabituel, surtout depuis la seconde moitié du XXème siècle. Elles existaient bien sûr depuis longtemps mais c’est à l’époque de la révolution industrielle qu’elles se sont transformées en un facteur essentiel dans la vie des gens.

Elles constituent une façon d’accentuer une identification au sein d’un groupe en nous donnant un sens d’appartenance. Elles se transforment en réalités qui vous enferment quand vous les adoptez sans les remettre en cause ou les apprécier. Ou quand elles sont le fruit d’un désir d’acceptation démesuré.

3. Coutumes

Les coutumes sont comme les valeurs: nous en suivons certaines dès notre naissance. Elles nous aident à nous intégrer une société et à accepter ses normes. Cependant, elles peuvent aussi nous limiter et entraver notre développement.

Des coutumes comme les habitudes d’hygiène basique sont positives parce qu’elles nous aident à préserver notre santé. En revanche, d’autres comme le fait que quelqu’un doive se marier avant 15 ans ne sont pas si bénéfiques. L’essentiel, dans tous les cas, est de savoir que nous avons toujours la possibilité d’évaluer ces coutumes que nous suivons, de les maintenir ou de les changer. Cela dépendra de nous-mêmes.

groupe de personnes

4. Rôles

Le rôle est l’étiquette spécifique que nous avons au sein d’un groupe. En d’autres termes, il s’agit de la fonction que le groupe assigne à une personne. Il existe des rôles de différentes sortes et chacun d’eux obéit à des patrons. Les personnes doivent agir en fonction du rôle qui leur a été assigné. Par exemple, dans la famille, il peut y avoir des attentes distinctes pour les différents enfants.

Les rôles se transforment en réalité qui vous enferment quand vous n’en êtes pas conscients et les adoptez passivement. Ceci peut par exemple avoir un grand impact sur les rôles de genre. Si vous acceptez simplement que vous devez vous comporter d’une certaine façon en fonction de votre sexe, sans tenir compte de la logique qui règne dans cette idée, il est possible que votre croissance personnelle en ressorte limitée.

groupe social et les réalités qui vous enferment

5. Stéréotypes

Les stéréotypes sont des schémas mentaux qui s’appliquent à des personnes ou des groupes. Ils comprennent un ensemble d’idées ou de patrons à propos de cette personne ou de ce groupe. Leur principale caractéristique est qu’il s’agit de préjugés, c’est-à-dire d’idées qui s’appliquent à une réalité avant de procéder à un raisonnement sur sa véracité ou sa fausseté.

Les stéréotypes vous poussent à penser ou à agir de manière automatique et souvent erronée. Par exemple, un homme qui porte un costume coûteux peut vous sembler important et digne de confiance. En revanche, une personne débraillée peut avoir l’air dangereuse ou indigne. Or, dans la réalité, c’est le contraire qui peut se produire.

Toutes ces réalités qui vous enferment sont filtrées dans votre conscience et déterminent en grande partie la façon dont vous voyez le monde. Il est toujours bon de réfléchir à tout ce que l’on nous a inculqué pour savoir si cela nous est bénéfique ou nous limite.