Les 6 règles de la simplicité intelligente

· 20 mai 2018

Yves Morieux est consultant au Boston Consulting Group et professeur dans plusieurs universités à travers le monde. Il a étudié les environnements de travail et les entreprises. Au cours des dernières années, il s’est concentré sur l’étude des raisons pour lesquelles il existe autant d’improductivité dans les entreprises et si peu d’engagement vis à vis du travail. Ses réflexions l’ont amené à proposer le concept de la simplicité intelligente.

La simplicité intelligente est définie comme une capacité à transformer des problèmes complexes en solutions coopératives, concrètes et facilement compréhensibles pour tous. Yves Morieux a axé ce concept essentiellement sur les problèmes de coopération et d’intégration dans les entreprises. Il est néanmoins actuellement applicable à tous les types de groupes et même aux actions individuelles.

« La faute n’est pas d’avoir échoué, mais de ne pas avoir aidé ou demandé de l’aide. »

-Jorgen Vig Knudstorp-

Les 6 règles de simplicité intelligentes sont des lignes directrices visant à permettre que les organisations et les groupes fonctionnent mieux. Elles tendent notamment à ce que prédominent le climat de travail, la motivation et la solidarité. Ceci constitue en outre un facteur augmentant la productivité et l’engagement. Voyons en quoi elles consistent.

1. Comprendre ce que font les autres, la base de la simplicité intelligente

Dans le cas des organisations, si chaque travailleur comprend réellement les fonctions de ses collègues, il peut également mieux comprendre ces derniers. Cela va en outre au-delà de la simple description des fonctions. Chacun doit véritablement comprendre la complexité de ce que fait l’autre.

la simplicité intelligente

Cette règle de la simplicité intelligente peut également être appliquée dans d’autres groupes et dans les relations personnelles. Cela implique de faire l’effort de se mettre réellement à la place de l’autre. Non de manière superficielle, mais en comprenant la complexité de sa place dans le monde.

2. Renforcer les intégrateurs

Renforcer les intégrateurs sur le lieu de travail signifie donner plus de pouvoir et d’autonomie aux dirigeants ou aux patrons. Autrement dit, leur permettre de décider sans avoir à suivre des protocoles complexes de contrôle ou d’une procédure, notamment pour les décisions qui ont trait à la coopération.

Ce principe de simplicité intelligente peut également être appliqué dans la vie personnelle. Cela signifie faciliter les décisions de ceux qui ont plus de capacité ou de compétence pour concilier les intérêts ou à promouvoir des accords. De nombreux conflits seront évités si ces personnes bénéficient d’un large soutien.

3. Augmenter le pouvoir de tous les membres

Les travailleurs répondent généralement avec un niveau d’engagement plus élevé lorsqu’ils estiment avoir une marge de pouvoir dans leur travail. La simplicité intelligente indique qu’il convient de renforcer la capacité des employés à utiliser leurs propres critères et intelligence dans à leur travail.

la simplicité intelligente

Ceci est également applicable dans la vie de famille et de couple. Il est très sain de rechercher l’équilibre du pouvoirQue chaque membre dispose de sa propre marge de contrôle sur l’espace, objectif et subjectif, qui est partagé. Cela signifie que nous serons mieux disposé envers les autres.

4. Étendre l’ombre du futur

« L’ombre du futur » est un concept intéressant proposé par Yves Morieux. Cela signifie, en termes très simples, « créer des cycles de feedback«  . Autrement dit, organiser les activités par cycles. Et évaluer, lorsque ces derniers ce terminent, les conséquences des actions qui ont été entreprises au début desdits cycles.

Il est essentiel de réaliser des feedback sur les actions. Tant dans le monde personnel que dans le monde du travail. Le feedback favorise la simplicité intelligente. En effet, il amène tout le monde à s’engager. Il aident également à identifier les points ou les aspects, de notre comportement ou de notre activité, qui causent des problèmes.

5. Augmenter la réciprocité

Il est par ailleurs très important de renforcer la réciprocité et de promouvoir l’autonomie. L’autonomie n’est pas synonyme d’autosuffisance. En effet, nous avons besoin des autres tant dans la vie professionnelle  que dans la vie quotidienne. Il existe néanmoins des obstacles pour éviter la coopération. « Chacun vit comme il l’entend », dit le dicton.

Ces barrières mentales, et parfois matérielles, ne facilitent pas la simplicité intelligente. En effet, une collaboration mutuelle renforce les liens, améliore le climat qui nous entoure. De sorte que tout tend à s’améliorer. Les cultures coopératives sont plus efficaces et disposent un plus grand bien-être émotionnel.

6. Récompenser ceux qui coopèrent

La solidarité est très importante pour atteindre des objectifs communs. Par conséquent, tous les comportements coopératifs doivent être systématiquement renforcés. La meilleure façon de le faire est de les reconnaître et de les récompenser d’une manière ou d’une autre. Ceci est nécessaire pour réintroduire cette grande valeur dans la culture, dans la famille, dans le couple, etc.

la simplicité intelligente

L’idée sous-jacente est que toute difficulté ou conflit peut être résolu si la coopération existe. Les résultats sont généralement optimaux si nous demandons ou offrons l’aide en temps voulu. La solidarité est donc une valeur essentielle à installer, à renforcer et à promouvoir.

Les règles de la simplicité intelligente sont le fruit de grandes études et de longues réflexions. Elles furent testées dans la pratique et se sont avérés efficaces pour obtenir quelque chose qui est très important dans la vie professionnelle et personnelle : se concentrer sur ce qui est important et abandonner ce qui est trivial.