Les 12 lois du karma

Karma est un mot que nous utilisons quotidiennement mais peut-être ne comprenons-nous pas pleinement sa signification, son origine et les 12 lois qui le composent.
Les 12 lois du karma
Raquel Aldana

Rédigé et vérifié par la psychologue Raquel Aldana.

Dernière mise à jour : 28 décembre, 2021

Dans les traditions religieuses telles que le bouddhisme et l’hindouisme, le karma est compris comme un principe universel de justice et d’équilibre à partir duquel toutes vos actions ont une conséquence équivalente. Selon la tradition bouddhiste, le karma ne vient pas de l’existence d’un dieu qui juge et punit vos actions mais, au contraire, d’une force cosmique qui tend toujours vers la compensation et l’harmonie.

Le karma est le juge de nos actions ; c’est l’énergie transcendante et invisible qui découle de nos comportements et qui accumule les conséquences et les paiements en fonction d’eux. Les lois du karma nous disent essentiellement que les forces que nous avons mises en mouvement il y a dix minutes ou il y a dix vies nous reviendront.

Intimement lié aux réincarnations à venir, selon les principes de l’hindouisme, le karma devient l’énergie que nous utiliserons pour nettoyer notre âme jusqu’à atteindre la perfection. Ainsi, alors que le Karma symbolise la responsabilité et le paiement de nos actions, la réincarnation nous offrirait l’opportunité de continuer à avancer.

Selon ce principe, nous sommes libres de nous comporter comme nous le souhaitons dès notre première incarnation et, ainsi, nous accumulerons cette énergie. La création du bon et du mauvais karma, intentionnel ou non, dictera ce que nous devrons affronter et résoudre dans la vie. Notre premier objectif sera d’apprendre, à travers l’expérience, à être meilleur.

Ainsi, le karma ne laisse pas de place au hasard. Examinons ci-dessous les lois du karma qui dicteront la façon dont nous réagirons à nos actions, pensées et sentiments.

« Y a-t-il une maxime qui devrait être à la base des actions que l’on entreprend tout au long de sa vie ? C’est sûrement la maxime de la compassion : ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’ils vous fassent. »

-Confucius-

1. La grande loi du karma ou la loi de cause à effet :

Nous avons grandi avec cette loi très présente, même si nous ne la connaissons pas. Selon elle, nous récolterons ce que nous sèmerons. Ce que nous mettons dans l’Univers nous reviendra. L’énergie négative envoyée aux autres nous reviendra, mais en 10 fois plus puissante. Le karma est le juge de nos actions qui nous aide à réfléchir sur nos souffrances.

Ainsi, et en laissant de côté cette approche spirituelle, ce principe a une grande correspondance psychologique. Prenons, par exemple, certaines dynamiques comportementales, dans ce père ou cette mère autoritaire ou dans cet ami qui trahit ou propage des rumeurs. L’effet de tous ces actes est évident dans de nombreux cas : la distance, la nécessité de mettre de côté cette focalisation qui, à un moment donné, ne nous a apporté que souffrance et malheur.

Réfléchissons donc à cette correspondance, à cette causalité entre nos actions et leurs conséquences.

Main touchant la lumière arc-en-ciel

2. Loi de la création

La vie exige que nous y participions. Nous ne faisons qu’un avec l’univers, à l’intérieur et à l’extérieur : nous faisons partie du courant de naissance de la nature et nos vies se reproduisent comme le reste des cycles naturels. Ce qui nous entoure nous donne des indices sur notre état intérieur. Créez les options que vous voulez avoir dans votre vie.

Dans le bouddhisme, chacun de nous est entièrement responsable de ce qu’il fait. Les lois du karma nous enseignent que nous avons suffisamment de liberté pour pouvoir créer la réalité que nous voulons. Cependant, plus tard, nous agirons sur la base de ces choix faits, sur ce tissu conçu en fonction de nos actions.

3. Loi de l’humilité

Ce que vous refusez d’accepter continuera à vous arriver. Ce principe bien connu des lois du karma est quelque chose que nous voyons très souvent dans notre vie quotidienne. En quelque sorte, nous mettons en scène certaines réalités internes que nous ne voulons pas voir. En nous habitent l’égoïsme, l’attachement excessif au matériel ou encore notre dépendance absolue vis-à-vis de certaines personnes.

Être humble, c’est être capable de voir la réalité, même si elle ne nous plaît pas. Cela implique de regarder à l’intérieur pour voir toutes nos blessures, nos défauts et nos faiblesses. Seuls ceux qui sont capables de se voir de manière authentique sont capables de faire un changement. Et cette avancée, cette réalisation, doit partir de la loi de l’humilité.

4. Loi de croissance

Pour grandir de façon authentique, c’est nous qui devons changer et non les personnes, les lieux ou les choses qui nous entourent. Mais la mise en œuvre de ce principe très basique demande beaucoup d’efforts. Pourquoi ? Notre société ne nous a pas éduqués selon la loi de la croissance. Nous sommes obsédés par le regard des autres, par l’envie de ce que nous n’avons pas, par l’envie de ce que l’autre possède. Nous sommes des entités passives qui attendent que les autres changent pour s’adapter à nos besoins.

Nous n’aurons le contrôle de nous-mêmes que lorsque nous serons capables de grandir de l’intérieur. De laisser de côté le contexte, d’accepter ceux qui nous entourent pour ce qu’ils sont et non pour ce que nous voudrions qu’ils soient. Si nous essayons de faire des changements dans notre propre être, notre vie changera également. Et cela doit se faire avec soin afin d’avoir une répercussion sur le bénéfice karmique.

5. Loi de responsabilité

Prenez-vous la responsabilité de chacune de vos actions ? Votre bonheur dépend de ce que vous faites, de ce que vous dites ou ne dites pas, de vos silences, de votre présence ou de votre absence. Vous êtes responsable de vos choix, de vos erreurs et de vos succès. Selon les lois du karma, tout ce qui nous arrive est le reflet de notre propre monde intérieur.

Il est clair, cependant, qu’il y a des choses qui échappent à notre contrôle. L’adversité apparaît quand on s’y attend le moins. Dans ces cas, ce qui compte, c’est votre attitude vis-à-vis de ces événements. La façon dont vous réagirez déterminera également leur effet. Par conséquent, soyez responsable de vous-même, de vos paroles, de vos actions et de vos réactions.

Femme regardant l'horizon

6. Loi de connexion

L’univers lui-même s’inscrit dans les plus petites choses. Dans le désinvolture, dans chaque rencontre, dans chaque acte, décision, choix personnel. Toutes ces dynamiques sont liées, selon les lois du karma. Car tout ce qui existe est serti comme un bracelet de perles. Si une perle bouge, les suivantes bougeron ; si l’une se casse, les autres se détacheront également.

De même, chaque pas que nous faisons est le résultat de notre passé. Nos décisions présentes affectent notre futur. Rien n’est laissé au hasard, aucun lien n’est lâche dans notre existence… Pouvoir percevoir la loi de connexion nous permettra d’être plus cohérent (et prudent) dans chacune de nos décisions.

Ni la première ni la dernière étape ne sont plus ou moins importantes car les deux sont nécessaires pour accomplir la tâche. Les lois du karma nous rappellent que nous sommes tous connectés dans le passé, le présent et le futur.

7. Loi d’attention

Vous ne pouvez pas penser à deux choses en même temps. Il faut avancer pas à pas, petit à petit. Lorsque nous perdons le nord dans notre boussole, nous nous réveillons dans l’insécurité et la colère. Avouons-le, c’est aussi un autre de nos problèmes en suspens. Daniel Goleman lui-même nous rappelle l’importance d’entraîner cette attention, comme s’il s’agissait d’un muscle.

Notre réalité est pleine de mystères, d’opportunités et de coins où se trouve le bonheur. Seuls ceux qui sont attentifs dans leur esprit et dans leur cœur se connecteront avec ce que l’univers leur réserve. En revanche, ceux qui ne regardent le monde qu’à travers le manque, le matérialisme et le désir de possession comprendront rarement le mystère du hasard. La magie de la vie.

Se concentrer, c’est regarder le monde avec notre cœur. Ajuster notre regard à ce qui nous entoure, c’est se connecter à la réalité avec sagesse.

lois du karma

8. Loi du don et de l’hospitalité

Celui qui est capable de donner aux autres ce qui lui appartient, offre aussi une partie de son énergie : il rend notre univers plus large et plus réceptif. Offrir et accueillir sont deux principes vitaux dans l’humanité, ce qui nous rend grands, ce qui nous rend nobles. Car ces deux actes s’accomplissent par l’humilité et cette approche toute nue de l’égoïsme où pouvoir accueillir l’autre comme faisant partie de soi.

Selon les lois du karma, cette énergie nous revient également. Celui qui protège, accueille et est capable de donner finit aussi par recevoir. Tôt ou tard, cet acte de noblesse nous récompensera comme nous le méritons.

9. La loi de l’ici et maintenant

Regarder en arrière et vivre ancré dans le passé est ce qui nous empêche de profiter du présent. Nous devons apprendre à nous concentrer sur ce qui se passe en ce moment, dans l’ici et maintenant. Mais comment y parvenir ? Nous sommes cette société occupée et hyper-connectée : nous attendons de multiples stimuli et le présent s’estompe à l’horizon face à tant de pressions, d’informations et d’angoisses.

À ce stade, il est également nécessaire d’appliquer la loi d’attention. Une chose qui nous enseigne de très bonnes pratiques comme la pleine conscience. Ce n’est que lorsque nous apprenons à entraîner notre attention dans le moment présent que nous pouvons mieux apprécier chaque instant et être conscient de tout ce qui se passe.

10. Loi du changement

L’histoire se répète jusqu’à ce que nous apprenions les leçons nécessaires pour changer notre chemin. C’est ce que nous dit l’une des lois les plus pertinentes du karma. Mais la question est sans doute la suivante : comment savoir si nous sommes sur le bon chemin ? Comment pouvons-nous deviner que nous ne commettons pas les mêmes erreurs du passé ?

La loi du changement est aussi la loi de la responsabilité. Chaque pas que nous faisons, chaque choix fait doit s’effectuer avec gentillesse et humilité. Sans blesser les autres et sans aller à l’encontre de nos besoins et de nos essences. Une telle chose se réalise à partir de la connaissance de soi. Car ce n’est que lorsque nous serons capables de nous comprendre nous-mêmes que nous mettrons en mouvement les changements qui construiront notre véritable destin.

11. Loi de la patience et de la récompense

Les lois du karma nous rappellent que toutes les récompenses nécessitent un effort initial. Rien ne vient par hasard, rien n’arrive juste parce que le destin ou la chance l’ont souhaité ainsi. Même si ces coïncidences magiques peuvent se produire, ces événements répondent à une cause initiale. Nous sommes les architectes de notre présent. Nous construisons notre avenir. Et cela implique un effort, de la volonté et de la détermination.

La plus grande récompense est celle qui finit par venir après avoir combiné patience et persévérance.

Femme aux yeux fermés regardant vers le bas

12. Loi de l’importance et de l’inspiration

La valeur d’une chose est le résultat direct de l’énergie et de l’intention qui y sont mises. Chaque contribution personnelle est aussi une contribution à l’ensemble. Les apports médiocres n’ont aucun impact sur l’ensemble : ils sont si fréquents qu’ils s’annulent. Nous devons donc pouvoir nous impliquer dans tout ce que nous faisons, trouver cette inspiration qui fait naître de grands rêves et finit par leur donner vie.

Si nous accordons de l’importance à chaque objectif proposé et investissons les meilleures ressources personnelles dans ce but, la magie opérera. Le destin se réalisera.

Que vous croyiez ou non à la philosophie karmique, la vérité est que, parfois, la seule chose dont nous puissions être sûrs est que le printemps ou l’hiver reviendront. En réalité, comme le disait Voltaire, « il n’est pas plus surprenant de naître deux fois qu’une ; la résurrection est une idée toute naturelle ».

Les lois du Karma sont des leçons de vie qui nous aident à être meilleurs.

Image reproduite avec l’aimable autorisation de vsanandhakrishna