L'effet Michel-Ange ou comment les couples "sculptent" mutuellement

L'effet Michel-Ange définit l'influence positive que notre partenaire a sur nous. Parfois, les attentes positives que l'autre crée à notre sujet nous encouragent à être meilleurs chaque jour.
L'effet Michel-Ange ou comment les couples "sculptent" mutuellement
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2022

L’effet Michel-Ange définit la dynamique par laquelle un couple se sculpte en fonction du renforcement positif. Autrement dit, si je sais que mon partenaire est quelqu’un d’optimiste et de confiant, je ne le laisserai pas tomber dans le pessimisme. Je lui offrirai un soutien et des renforts constants (je le sculpterai) pour que sa meilleure version, ses valeurs, sorte toujours au grand jour.

Cette approche a une grande importance dans le domaine des relations affectives. C’est un exercice, un art quotidien dans lequel nos ciseaux sont des mots et nos marteaux sont des caresses émotionnelles. Grâce à ces éléments, nous sculptons notre “moi idéal” entre deux, nous enrichissant de nos qualités mutuelles pour créer une relation saine et enrichissante.

Nous sommes tous influencés par les gens qui nous entourent. Mais ce sont souvent nos partenaires qui ont le plus d’impact sur nous. Si nous avons son admiration, ses encouragements et son soutien constant, nous avons tout.

Une relation saine est une relation dans laquelle nous nous épanouissons en tant qu’êtres humains, en étant toujours nous-mêmes, sans être contraints d’aller à l’encontre de nos essences, valeurs et identités.

Michel-Ange

Qu’est-ce que l’effet Michel-Ange ?

Nous connaissons tous l’effet Pygmalion. Il définit le pouvoir d’une personne d’influencer le comportement d’une autre. Un exemple de ceci est l’image classique de l’enseignant et de ses attentes vis-à-vis d’un élève. S’il pense qu’il a du potentiel, l’enfant donnera sûrement le meilleur de lui-même. Au lieu de cela, s’il pense que l’étudiant n’a pas de valeur, il imprégnera cette image de lui pour façonner la prophétie auto-réalisatrice.

Maintenant, quelle est la différence entre l’effet Michel-Ange et l’effet Pygmalion ? Pour le comprendre, rappelons d’abord ce qui était l’un des buts du célèbre sculpteur de la Renaissance. Pour lui, le processus de sculpture signifiait façonner le “moi idéal”. En ce sens, l’effet Michel-Ange définit ce processus dans lequel deux personnes se modèlent pour en tirer le meilleur parti.

L’instrumentalité mutuelle perçue

Le terme « instrumentalité mutuelle perçue » peut nous sembler froid et même suspect. Voir notre partenaire comme un “instrument” de notre bien-être peut sembler égoïste. Cependant, l’effet Michel-Ange a une composante intéressante d’instrumentalité positive aussi intéressante qu’enrichissante qui mérite d’être décryptée.

Les chercheurs Edward Orehek et Amanda Forest de l’Université de Pittsburgh inventèrent ce terme dans une étude. C’est une perspective systématique dans laquelle notre partenaire est essentiel pour nous aider à atteindre nos objectifs. C’est un type d’interaction quotidienne dans laquelle chacun de nous parvient à tirer le meilleur de lui-même grâce au soutien constant de l’autre.

Si les gens étaient des blocs de marbre, l’amour authentique serait ce ciseau qui parvient à faire ressortir notre meilleure version, ce “moi idéal” qui nous offre un bonheur authentique. C’est atteindre notre meilleure version et nos objectifs grâce à ce travail quotidien à deux dans lequel on essaie de tout donner pour l’autre et vice versa.

L’effet Michel-Ange est un type d’interaction enrichissante parce que grâce à cette relation, nous parvenons à atteindre notre “moi idéal”. Le soutien constant, la validation émotionnelle et le fait que nous soyons poussés et encouragés à atteindre nos objectifs personnels sont très positifs.

Michel-Ange

L’effet Michel-Ange et l’atteinte de nos objectifs de vie

Lorsque nous nous penchons sur les mécanismes de réalisation et d’atteinte des objectifs, nous le faisons presque toujours d’un point de vue individuel. “Je travaille dur, je planifie, je comprends.” Maintenant, il est intéressant de découvrir comment l’effet Michel-Ange favorise également la réalisation de plusieurs de nos objectifs existentiels.

De quelle manière? Des travaux de recherche comme celui du Dr Wilhelm Hofmann nous rappellent à quel point nos relations étroites sont essentielles pour réguler le comportement et atteindre nos objectifs. De cette façon, lorsque nous jouissons d’une relation stable et satisfaisante, nous nous sentons plus motivés et confiants pour travailler vers nos objectifs.

De même, l’effet Michel-Ange favorise cet épanouissement personnel qui nous permet de travailler au quotidien pour ce que nous voulons. Le couple nous rappelle quotidiennement qui nous sommes et ce que nous valons. C’est cette figure qui, dans les moments faibles, est capable de nous offrir de précieux renforts émotionnels pour nous relever et avancer.

Le psychologue de l’Université de Londres, Madoka Kumashiro, le définit ainsi :

Pour tailler efficacement un bloc de pierre, le sculpteur doit non seulement comprendre la forme idéale qui dort dans le bloc, mais doit également comprendre le bloc en soi. Savoir quelles possibilités il a et quels aspects doivent être évités.

Pour conclure, l’effet Michel-Ange nous rappelle fondamentalement qu’il n’y a rien de plus puissant que des relations basées sur le respect et l’admiration. Lorsque nous aimons quelqu’un pour ce qu’il est, nous ne voudrons pas le changer. Nous n’aspirons qu’à ce que vous puissiez toujours offrir le meilleur de vous-même.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
En amour, il y a ceux qui n’utilisent qu’une loupe, alors qu’il leur faut un miroir
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
En amour, il y a ceux qui n’utilisent qu’une loupe, alors qu’il leur faut un miroir

Il y a ceux qui agissent dans l'amour comme un tireur d'élite émotionnel. Ces personnes auraient réellement besoin d'un miroir.



  • Orehek E, Forest AL. When People Serve as Means to Goals: Implications of a Motivational Account of Close Relationships. Current Directions in Psychological Science. 2016;25(2):79-84. doi:10.1177/0963721415623536
  • Orehek E, Forest AL, Barbaro N. A People-as-Means Approach to Interpersonal Relationships. Perspectives on Psychological Science. 2018;13(3):373-389. doi:10.1177/1745691617744522
  • Ntoumanis N, Sedikides C. Holding on to the Goal or Letting It Go and Moving On? A Tripartite Model of Goal Striving. Current Directions in Psychological Science. 2018;27(5):363-368. doi:10.1177/0963721418770455