Le syndrome de Wanderlust, ou l’obsession de voyager

10 juin 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
Le syndrome de wanderlust

Le syndrome de Wanderlust est un terme qui renvoie à l’obsession ressentie par certaines personnes pour le voyage. Un désir né d’un “besoin”, inhabituel, de connaître de nouveaux lieux et de découvrir d’autres cultures.

Son étymologie vient de wandern (excursion, voyage, promenade) et de lust (désir, aspiration). De l’union des deux lexèmes naît le terme “désir de voyager”. La traduction littérale de wanderlust serait en français “la passion pour les voyages”. Autrement dit, une signification similaire à celle de dromomanie qui est définie comme une inclinaison excessive ou une obsession maladive pour se déplacer d’un endroit à un autre.

Le syndrome de Wanderlust, l’obsession de voyager

Les voyages d’agrément, à la recherche d’aventures et laissant libre cours à l’esprit vagabond des jeunes étaient jusqu’à récemment inimaginables. Le syndrome de Wanderlust, c’est beaucoup plus que le désir de partir en vacances.  Il s’agit donc d’un besoin générant la passion de voyager, de découvrir de nouveaux endroits et différentes cultures.

homme atteint du syndrome de Wanderlust

Ce syndrome affecte autant les hommes que les femmes, généralement entre 20 et 40 ans. Ces personnes ont une irrésistible envie de partir. Elles aiment par ailleurs s’échapper dans n’importe quelle partie du monde. Elles recherchent constamment de nouvelles destinations. Certaines enquêtes et études ont montré qu’il s’agit de la priorité et de l’intérêt de cette génération. Internet est leur meilleur allié pour y parvenir. En effet, ce dernier constitue leur meilleur agent de voyages. Réservations, achats, billets et informations. Tout peut être résolu grâce aux nouvelles technologies.

Ces voyageurs invétérés passent donc la plupart de leur temps libre à lire des guides de voyages, à surfer sur Internet à la recherche de vols, d’hôtels, d’hébergement, etc. Ils apprécient de regarder des documentaires sur les endroits exotiques. Une bonne partie de leurs revenus est en outre investie dans les voyages. La destination est secondaire dans l’approche du voyage. Il s’agit d’une simple excuse pour profiter du plaisir de voyager. De sorte que l’expérience Wanderlust prend ici tout son sens et devient un mode de vie.

Voyager enrichit la personne. Voyager ouvre de nouvelles perspectives et favorise d’autres points de vue. Connaître d’autres cultures, s’imprégner des traditions et vivre dans des lieux différents, nous aide à élargir notre vision et à nourrir – et satisfaire en même temps – cette curiosité inhérente à l’inconnu.

“Dans mon cas, je ne voyage pas pour aller à un endroit particulier, mais pour y aller. Je voyage pour le plaisir de voyager. L’idée est de se mouvoir.
-Robert Louis Stevenson-

Le syndrome de Wanderlust et la génétique

Certaines personnes ne ressentent pas le besoin de voyager. Elles ne possèdent donc pas cette inquiétude particulière pour découvrir de nouveaux lieux. Les vacances sont dès lors considérées comme un moment de repos et de tranquillité. Elles se rendent par exemple à l’hôtel pour se déconnecter de la préparation des repas ou du ménage. Cette approche est à l’opposé du syndrome de Wanderlust, où prévaut la nécessité de ne pas rester trop longtemps à un endroit et où le désir de voyager devient le centre de la vie de ceux qui en souffrent.

Au-delà d’une mode, certains experts disent que l’esprit aventureux ou syndrome de Wanderlust se trouve dans nos gènes. Et plus précisément dans ce que nous appelons DRD4-7R. Il s’agit d’un récepteur de la dopamine (neurotransmetteur du plaisir) auquel fut donné le surnom de “gène voyageur”.

Selon David Dobbs, chercheur au National Geographics, ce gène fait que les personnes qui le possèdent “acceptent mieux les changements et l’aventure, et sont également plus enclin à prendre des risques en termes d’idées nouvelles, de nourriture, de relations, etc”. Les individus qui portent ce gène sont créatifs et osent. Ils cherchent à connaître de nouvelles cultures et d’autres formes de vie. Autrement dit, tout ce qui apporte une croissance personnelle.

femme atteinte du syndrome de Wanderlust

Etes-vous atteint du syndrome de Wanderlust ?

Les personnes atteintes du syndrome de Wanderfust présentent des caractéristiques qui les différencient des autres :

  • Leur passeport est toujours valide et à portée de main au cas où se présenterait une occasion inattendue de voyager. Elles n’ont pas peur de quitter leur zone de confort car elles aiment les changements.
  • La curiosité de découvrir de nouveaux lieux et d’autres cultures dépasse l’imagination et devient une nécessité. Tout l’argent qu’elles économisent est destiné à vivre de nouvelles aventures.
  • Dès qu’elles reviennent de voyage, elles planifient le suivant. Elles consultent des pages Internet spécialisées, regardent des documentaires ou lisent des guides.

La passion de voyager et de connaître le monde ne se réduit pas seulement à posséder le gène voyageur. Elle est par ailleurs liée à l’enfance, époque où nous apprenons par le jeu et l’imagination. C’est à ce stade que se développe l’intérêt pour savoir ce qui se trouve au-delà des limites de la maison. Au-delà de la frontière de l’école et des devoirs. De sorte que certains adultes continuent de ressentir la même passion qu’alors, voire une passion encore plus forte.


A découvrir aussi