Le syndrome de l'objet brillant : qu'est-ce que c'est ?

Avez-vous déjà été ébloui par quelqu'un puis vécu une profonde déception ? Avez-vous déjà suivi aveuglément un objectif qui ne vous a mené nulle part ? Ces phénomènes ont un nom et une explication. Apprenez-en plus ici !
Le syndrome de l'objet brillant : qu'est-ce que c'est ?
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 27 octobre, 2022

Aveuglés, hypnotisés et même obnubilés. C’est ainsi que nous nous sentons parfois quand quelque chose devient à la mode dans notre société. Cela peut être une nouvelle technologie, un livre qui nous vend le bonheur éternel ou même un politicien qui nous promet des châteaux en Espagne. Les gens sont souvent comme des enfants qui poursuivent des lumières colorées en pensant que les toucher réalisera leurs souhaits.

L’être humain est un éternel rêveur et se trompe facilement, surtout si quelque chose ou quelqu’un de suffisamment attrayant pour capter son attention apparaît sur son chemin. Ce phénomène ne se pose pas qu’au niveau individuel : de nombreuses entreprises tombent aussi souvent dans ce piège. Elles démarrent un projet en se laissant porter par une tendance du marché sans évaluer aucune variable.

Parfois, nous sommes tellement obsédés par une idée, un concept ou un désir que tout le reste disparaît de notre champ de vision. C’est comme quelqu’un qui est captivé par une lumière dans l’obscurité sans savoir que c’est en fait un train qui approche. Nous avons tous, à un moment donné, éprouvé ce sentiment dans lequel quelque chose nous intéressait tellement que nous étions incapables de voir que tout était faux, un simple mirage à l’horizon…

Le syndrome de l’objet brillant apparaît maintenant plus que jamais en raison des multiples sources d’attraction qui nous entourent. Il ne nous donne pas le temps d’analyser tout ce qui nous arrive.

Femme avec une lumière dans son esprit et ses yeux fermés pensant au syndrome de l'objet brillant
Parfois, nous sommes comme des petits enfants qui se laissent emporter par leurs émotions, sans analyser ce qui est devant nous.

Qu’est-ce que le syndrome de l’objet brillant ?

Le syndrome de l’objet brillant définit une expérience à travers laquelle on se sent captivé par un phénomène à la mode. Pendant un moment, nous en devenons obsédés au point de ne plus faire attention à rien. Plus tard, nous découvrons que cette idée, ce concept ou cette personne n’était pas aussi incroyable que nous le pensions. Vient ensuite la déception.

Il se peut aussi qu’un autre « objet brillant » apparaisse et que le premier perde de l’intérêt. Après tout, dans ce présent si hétéroclite de stimuli, d’idées et de concepts, il est facile de se sentir attiré par l’un puis par l’autre. Ce ne serait pas un problème si, parfois, ces fascinations temporaires nous coûtaient très cher sur les plans émotionnel et financier.

Ainsi, une étude du Dr Teresa Pearson de l’Université Stony Brook à New York met quelque chose d’intéressant en évidence. Il est paradoxal que, dans notre société, certaines idées soient instantanément vulgarisées et que d’autres, au contraire, atteignent à peine le grand public. C’est très courant dans le domaine scientifique.

Bon nombre des messages que la science essaie de diffuser n’atteignent pas toujours les gens, ou on ne leur donne pas de validité. En revanche, d’autres qui ne sont ni utiles ni vrais peuvent devenir viraux. À quoi est dû ce phénomène ?

Si ça brille et a l’air bien, c’est utile et c’est vrai

Dans le monde des affaires, le syndrome de l’objet brillant apparaît avec une fréquence élevée. Il donne forme à cette tendance dans laquelle un entrepreneur démarre des projets en se laissant emporter par une idée sans évaluer les risques, la faisabilité et la durabilité. Parfois, cette idée lui semble brillante, simplement parce qu’elle est à la mode et que beaucoup en parlent. Par conséquent, il la valide. Il pense qu’il a une bonne affaire entre les mains, puis l’échec survient.

La même chose se produit dans la sphère personnelle. Combien de fois avons-nous rencontré quelqu’un qui nous a éblouis par sa façon d’être et, après un certain temps, avons découvert sa fausseté ? Bien trop souvent. En effet, notre réalité est habitée par une infinité d’objets brillants (concepts et personnes) qui nous aveuglent par leur charme et finissent par être complètement inutiles et décevants.

La partie compliquée de tout cela est que l’on perd de l’argent, du temps et que l’on traîne mille et une frustrations pour ne pas avoir été plus prudents, réfléchis et analytiques.

Qu’y a-t-il derrière le syndrome de l’objet brillant ?

Il est important de noter que le syndrome de l’objet brillant n’est pas un trouble psychologique décrit dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5). Nous sommes confrontés à un comportement assez courant qui a été étiqueté sous cette désignation non clinique et, par conséquent, non pathologique.

Maintenant, bien que nous ne soyons pas face à un problème psychologique, il est évident que c’est un phénomène gênant. En général, derrière ceux qui se laissent emporter par des idées qui s’avèrent infructueuses, on retrouve une impulsivité, une tendance à agir sans prévoyance ni réflexion. Parfois, une toute petite chose peut tellement obscurcir notre jugement que nous perdons de vue la situation dans son ensemble.

De même, le syndrome de l’objet brillant est plus fréquent que jamais compte tenu de cette situation actuelle, tellement dominée par les stimuli et la distraction. Il y a tellement d’idées qui nous viennent en même temps que nous ne sommes pas capables de les analyser avec calme, mesure et objectivité.

Femme tapant sur mobile pour représenter le syndrome de l'objet brillant
De nombreuses nouvelles, idées et messages qui nous parviennent via les réseaux sociaux peuvent nous éclipser et finir par être totalement trompeurs.

Quand tout ce qui brille n’est pas or : comment se protéger du mensonge ?

Dans cette réalité dominée par les réseaux sociaux et l’information constante, tout ce qui brille n’est pas or. Plutôt du laiton. Se laisser occulter par les influenceurs et leurs messages, par les fake news et les tendances à la mode, est quelque chose de tout à fait normal. Cependant, tout ce qui nous arrive ne nous est pas bénéfique, mais peut plutôt nous nuire de manière infinie.

Il y a ceux qui suivent des régimes qui finissent par affecter leur santé. Beaucoup se laissent emporter par cette psychologie pop sans preuves scientifiques, qui promet de nous apprendre comment réaliser ce que nous voulons. D’autres rencontrent des personnes qui ne sont pas ce qu’elles prétendent être et certains démarrent des projets en se laissant porter par des tendances qui durent à peine deux jours. Comment se protéger du syndrome de l’objet brillant ?

L’esprit critique est notre bouée de sauvetage dans un environnement de plus en plus diffus, complexe et peuplé de lumières qui nous aveuglent. Il est plus que jamais nécessaire de développer une approche cognitive capable d’analyser et d’évaluer la cohérence et la validité de ce qui vous arrive. Cela nécessite de contrôler l’esprit accéléré, celui qui est avide de toute stimulation et qui ne s’attarde pas sur la réflexion.

Nous avons le pouvoir de ne pas continuer à nous laisser captiver avec des néons. Soyons prudents, analytiques et patients, car parmi toute cette densité d’informations, il y a toujours des faits intéressants et même des personnes qui méritent qu’on s’y attarde. Entraînons notre attention et notre regard critique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Il y a deux choses insupportables : le mensonge et la fausseté
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Il y a deux choses insupportables : le mensonge et la fausseté

Quand un sentiment aussi important que la confiance se brise, quelque chose en nous meurt. Dans cet article, nous allons tout vous expliquer sur le...



  • Church, Allan H.; Del Giudice, Matthew; Margulies, Alyson (2017-08-07). “All that glitters is not gold: Maximizing the impact of executive assessment and development efforts”. Leadership & Organization Development Journal. 38 (6): 765–779. doi:10.1108/LODJ-05-2016-0127
  • Pearson T. Why Does It Take So Long for New Ideas to Catch On? AADE in Practice. 2015;3(3):8-10. doi:10.1177/2325160315580963
  • Roberts, James A. (2011). Shiny objects : why we spend money we don’t have in search of happiness we can’t buy. New York: Harper One. ISBN 978-0-06-209360-8. OCLC 526084214