Le syndrome de la solitude chronique

· 21 août 2018

Etre isolé des autres est une situation très douloureuse, surtout lorsque cet isolement n’est pas recherché ou désiré. En tant qu’animaux sociaux, nous avons besoin du contact avec d’autres personnes pour nous sentir bien. Cependant, dans la société moderne, il y a de plus en plus de personnes qui assurent se sentir peu intégrées. Une des versions les plus extrêmes de cette émotion consiste en le syndrome de la solitude chronique.

Cette condition a été étudiée et présentée pour la première fois par des chercheurs de plusieurs universités du monde, dont celles de Gand (Belgique) et de Duke (Etats-Unis). Les scientifiques chargés de cette étude ont découvert que de plus en plus de jeunes se sentaient totalement isolés des autres, mais le plus préoccupant, c’est que cette sensation de solitude s’accompagnait de plusieurs éléments négatifs.

Dans cet article, vous découvrirez en quoi consiste exactement le syndrome de la solitude chronique, et pourquoi il est de plus en plus fréquent de le trouver. De plus, enfin, vous trouverez différents conseils qui vous aideront à lutter contre lui si vous pensez que certains de ses symptômes peuvent s’appliquer à votre vie.

Qu’est-ce exactement que le syndrome de la solitude chronique ?

La sensation d’être isolé des autres est, en grande mesure, subjective. Au bout du compte, nous vivons constamment entourés d’autres personnes. C’est pourquoi la solitude n’a généralement rien à voir avec le manque réel de gens dans notre vie : la plupart du temps, elle est davantage liée à la croyance que personne ne nous valorise ni ne veut passer de temps avec nous.

femme souffrant du syndrome de solitude chronique

Le syndrome de la solitude chronique serait la version extrême de cette croyance. Les personnes qui en souffrent pensent qu’elles sont totalement déconnectées du reste du monde. Elles se sentent incomprises et pensent que les autres ne veulent pas passer de temps avec elles. Cela génère chez elles tous types de problèmes dans leur quotidien.

De plus, les personnes qui souffrent de ce syndrome ont tendance à s’isoler du reste du monde. De même qu’elles pensent que personne ne les acceptera, elles choisissent de ne pas s’impliquer dans des situations sociales. Bien sûr, cela a tendance à devenir « le chien qui se mord la queue » : plus elles évitent de se rapprocher des autres, plus elles se sentent seules, et moins elles ont envie de chercher à tisser un contact social quelconque.

De plus, les personnes souffrant de ce syndrome non seulement se sentent isolées, mais pensent aussi que si elles se trouvent dans cette situation, c’est de leur faute. Elles ont tendance à croire qu’il y a quelque chose de mauvais en elles, et que c’est la raison pour laquelle les autres ne veulent pas établir une relation avec elles.

Pourquoi ce syndrome se présente-t-il ?

Selon les experts, la principale cause de ce problème ne résiderait pas dans les relations sociales de la personne. Au contraire, le syndrome de la solitude chronique puiserait son origine dans les croyances que les personnes en souffrant ont sur elles-mêmes. En raison du fonctionnement de leur propre esprit, ces individus se verraient comme moins capables et moins désirables que les autres.

Cela, bien sûr, serait fortement lié à l’estime de soi et à la manière dont chacun se voit lui-même. Une fois que les premières croyances négatives sur soi sont apparues, les personnes affectées filtreraient tout l’information qui les mènent à les renforcer.

Ainsi, par exemple, si quelqu’un évite de parler avec elles, ces personnes le prendraient comme un signal voulant dire qu’effectivement, elles ne méritent pas la compagnie des autres. Dans le cas où il leur arrive quelque chose de positif, cependant, elles retournent la situation pour retomber sur leurs idées irrationnelles. Ainsi, si une autre personne les invite à une fête, elles penseront qu’elle le fait uniquement par peine.

Cette façon de penser porte un nom : le biais de confirmation. C’est le facteur qui alimente le plus le syndrome de la solitude chronique. Or, existe-t-il une manière de le combattre ? Comment peut-on sortir de ce puits que nous avons nous-mêmes creusé ?

homme souffrant du syndrome de solitude chronique

Comment résoudre ce problème ?

Dans la suite de cet article, vous trouverez différents conseils qui vous permettront d’éliminer ou de réduire les symptômes de la solitude chronique.

  • La première chose que vous devez faire, c’est vous souvenir du fait que personne n’est parfait. Généralement, ce syndrome est lié à un manque d’amour propre.
  • Ceci étant dit, s’il y a quelque chose chez vous que vous voulez changer, mettez la main à la pâte. Si vous souhaitez renforcer votre estime de vous-même, rien de plus efficace que de tout faire pour atteindre un but qui vous motive. Une fois que vous serez fier de vous, vous verrez comme il vous sera plus simple de faire face aux autres.
  • Exposez-vous à plus de situations sociales : si vous vous isolez des autres, probablement vous sentirez-vous de plus en plus seul et de moins en moins valide. Pour cette raison, peut-être est-il nécessaire que vous soyez plus tolérant au risque sur le terrain social. Même si au départ, cela peut être dur, vous verrez que ce sera de plus en plus simple.
  • Améliorez vos habilités sociales : qu’on le veuille ou non, se lier aux autres efficacement est une habitude qui peut être prise et apprise. Par chance, aujourd’hui, il existe bien plus d’informations à ce sujet : renseignez-vous et demandez-vous si vous pensez que cela peut vous être utile.

Comme vous pouvez le voir, le syndrome de la solitude chronique peut devenir un grave problème si on ne s’en occupe pas ; or, heureusement, il existe bien des manières d’y échapper. Y arriver n’est pas toujours facile, mais lorsque vous y arrivez, votre qualité de vie s’améliore de manière notable.