Le syndrome de la personne pâte à modeler

· 29 septembre 2018

Le syndrome de la personne pâte à modeler amène une personne à se consacrer aux soins des autres, laissant de côté son propre bien-être. Ce curieux phénomène affecte non seulement le moral de la personne, mais aussi ceux qui se préoccupent pour cette dernière.

Cette personne, en assumant les besoins des autres, laisse son bien-être en arrière-plan. Elle satisfait non seulement les besoins des autres, mais acquiert en outre souvent une curieuse capacité à les anticiper. Le centre de son attention pointe toujours vers les personnes qui l’entourent.

La personne atteinte du syndrome de la pâte à modeler se donne tellement aux autres qu’elle finit par s’oublier.

Les traits qui caractérisent une personne pâte à modeler

Interagir avec les autres, se soucier de leurs préoccupations et de leurs problèmes, est un bon moyen de prendre soin de nos relations et de les renforcer. Il convient néanmoins d’être prudent car toute bonne attitude, à l’extrême, peut causer des dommages importants à la personne qui la soutient. Nous vous présenterons ci-après quelques-uns des traits qui caractérisent la personne pâte à modeler :

1. Elle oublie ses propres désirs et besoins

La « personne pâte à modeler » est une personne qui donne tellement aux autres qu’elle oublie ses propres besoins et préoccupations, reléguant au second plan tout désir autre que celui d’aider les autres. Cela peut énormément user la personne présentant une attitude. Il est en effet difficile, voire impossible, que quelqu’un couvre les besoins de quiconque ne s’en soucie pas.

La personne pâte à modeler finit par oublier ses besoins et ses préoccupations.
personne pâte à modeler

2. Elle n’attend rien des autres en retour

Ce syndrome possède un puissant fondement : nous parlons d’une manière d’agir pouvant compter d’innombrables renforcements positifs au niveau social. Nous parlons en outre de personnes qui donnent sans attendre / accepter quoi que ce soit en retour.

Ce manque de demande ou de sollicitude les différencie des personnes toxiques, qui utilisent leurs offres et concessions comme une forme de manipulation pour obtenir ce qu’elles veulent des autres.  Elles ne rendent service que lorsqu’elles ont besoin de quelque chose de l’autre, contrairement à la personne en pâte à modeler.

La personne pâte à modeler n’attend rien en retour, contrairement aux personnes toxiques.

3. Il s’agit de personnes très généreuses

Une personne pâte à modeler a tendance à confondre la générosité avec le fait de se laisser elle-même de côté. Bien qu’être généreux soit positif, son dévouement extrême la rend très vulnérable aux manipulateurs et que ces derniers profitent de son dévouement excessif. 

4. Il s’agit de personnes excessivement serviles

Les personnes qui souffrent du syndrome de la personne pâte à modeler deviennent souvent les instruments des autres. Elles peuvent par ailleurs se sentir mal lorsqu’elles regardent autour d’elles et ne trouvent pas un besoin extérieur de couvrir. C’est dans ces moments qu’elles se sentent perdues ou sans valeur. Nous pensons que leur estime de soi est hautement conditionnée par le degré d’aide quelles peuvent apporter.

Une des causes de mal-être de la personne pâte à modeler est de ne pas trouver un besoin extérieur à couvrir.
personne pâte à modeler

Comment surmonter le syndrome de la personne pâte à modeler

Nous pouvons suivre quelques stratégies simples pour augmenter notre estime de soi et commencer à prioriser nos besoins :

  • Pensons à la réponse si une faveur nous est demandée. Réfléchissons à ce que cela signifie pour nous et évaluons le coût d’un certain engagement.
  • Dire non lorsque nous le désirons. Il s’agit de la chose la plus difficile. M si nous nous montrons fort et confiant et que nous expliquons raisonnablement nos raisons, personne ne sera en droit de critiquer notre position.
  • Laissons la culpabilité de côté. Il est possible que cette dernière surgisse lorsque nous refusons de faire quelque chose pour une autre personne. Pensons néanmoins qu’il s’agit de ce qui convient le mieux pour nous et que nous avons également nos propres besoins à couvrir.

Si vous vous identifiez à l’un des traits décrits dans la section précédente, rappelez-vous que vous avez des désirs et des besoins que vous seul pouvez prendre en charge. Soit parce que les autres ne s’en rendent pas compte, soit parce qu’ils ne le peuvent tout simplement pas. Il existe en effet une partie essentielle à votre équilibre émotionnel que vous seul êtes à même de satisfaire. En fin de compte, le syndrome de la personne pâte à modeler ne cesse d’être une forme indirecte de dépendance.