Le stade de développement sensorimoteur selon Piaget

Le stade sensorimoteur est la première des phases décrites dans la théorie du développement de Piaget. Nous vous disons ici ce que c'est.
Le stade de développement sensorimoteur selon Piaget

Dernière mise à jour : 20 janvier, 2021

Les parents, les enseignants et tous ceux qui ont vécu avec des enfants pendant de longues périodes ont observé le processus de développement qui se déroule dans les premières années de la vie. C’est précisément ce progrès cognitif qui est incarné dans la théorie du développement de Piaget. Nous parlerons ici de la phase initiale : le stade sensorimoteur.

Le psychologue Jean Piaget a décrit l’une des théories les plus pertinentes du développement de l’enfant. Le processus est divisé en quatre étapes par lesquelles les enfants développent leurs capacités cognitives. La première de ces étapes (de la naissance à deux ans) est remarquable en raison de l’expansion rapide des connaissances.

Qu’est-ce qui caractérise le stade de développement sensorimoteur ?

Un bébé qui tente de marcher.

Exploration et découverte de l’environnement

Au cours de ces premières années, les enfants commencent à explorer et à découvrir leur environnement par le biais de leurs sens. À cet égard, Piaget souligne que l’assimilation et l’adaptation sont les principaux processus d’apprentissage.

Cependant, pour comprendre ces concepts, nous devons savoir que le cerveau de l’enfant fonctionne sur la base de schémas mentaux qui sont modifiés en fonction de l’expérience.

Ainsi, l’assimilation aurait lieu lorsque l’enfant utilise ses schémas existants pour se relier à un nouvel objet ou événement. Par exemple, lorsqu’il tète un biberon pour la première fois, en répétant le mouvement qui lui a permis de téter au sein de sa mère.

D’autre part, l’adaptation se produit lorsque la réalité à laquelle l’enfant est confronté ne correspond pas à ses schémas préexistants et qu’il doit donc les modifier. C’est le cas d’un enfant qui a une conception de la famille basée sur le père, la mère et les enfants et qui connaît une famille dans laquelle le père est décédé.

L’égocentrisme, une des caractéristiques du développement sensorimoteur

Un autre des éléments fondamentaux de ce stade sensorimoteur est l’égocentrisme infantile. Il s’agit de l’incapacité de l’enfant à percevoir les points de vue des autres.

Autrement dit, l’enfant suppose que les autres voient, pensent et ressentent la même chose que lui. Il devra alors apprendre à se comprendre en tant qu’être individuel, séparé de la réalité et des autres.

La permanence de l’objet

L’un des principaux jalons atteints par le nourrisson au cours de la phase sensorimotrice est la permanence de l’objet. C’est-à-dire qu’il apprend que les objets, les personnes et les événements continuent d’exister même lorsqu’il ne peut pas les voir, les entendre ou les percevoir de quelque manière que ce soit.

À la fin de cette étape, l’enfant sera capable de comprendre, par exemple, que sa mère continue d’exister même si elle est hors de sa portée et de sa perception. Avant ce jalon, il penserait qu’en partant, elle a simplement disparu.

Les sous-étapes du stade sensorimoteur

À chaque instant de cette étape, nous pouvons observer les mécanismes que l’enfant utilise pour se développer sur le plan cognitif. En gros, ce sont les suivantes :

  • Jusqu’au premier mois, le bébé est en relation avec son environnement principalement par des actions réflexes qui répondent automatiquement à la stimulation.
  • De un à quatre mois, des réactions circulaires primaires apparaissent, c’est-à-dire que l’enfant répète intentionnellement des mouvements du corps qui lui procurent du plaisir (par exemple, sucer son pouce).
  • Jusqu’à 1 mois, les bébés répètent des actions stimulantes qui peuvent ou non être liées à leur propre corps. Par exemple, ils donnent intentionnellement un coup de pied au jouet sonore placé au pied de leur berceau. On appelle cela des réactions circulaires secondaires.
  • De 10 à 12 mois, l’enfant est en mesure d’appliquer ses compétences pour atteindre un objectif. Par exemple, il va ranger le coussin qui recouvre la poupée avec laquelle il veut jouer.
  • Les réactions circulaires tertiaires se produisent entre 12 et 18 mois. Le bébé va alors commencer à modifier les comportements qu’il connaît déjà afin de découvrir, par essais et erreurs, de nouvelles relations de cause à effet.
  • Enfin, entre 18 et 24 mois, l’enfant est capable de construire des représentations mentales des objets.
Un bébé en train de jouer.

L’étape sensorimotrice : le début d’un voyage fascinant

En somme, cette première phase pose les bases du futur développement cognitif du nourrisson. L’apprentissage et les compétences acquises pendant ces années permettent à l’enfant de commencer à fonctionner dans le monde.

C’est pourquoi il s’agit d’une étape extrêmement importante dans le développement de l’enfant. Cependant, une fois cette étape franchie, l’enfant a encore un long et fascinant chemin à parcourir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Points communs et différences entre Piaget et Vygotsky
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Points communs et différences entre Piaget et Vygotsky

Piaget et Vygotsky ont deux approches à la fois semblables et différentes de l'apprentissage et du développement dans leurs théories.



  • Piaget, J. (2003). Part I: Cognitive Development in Children–Piaget Development and Learning. Journal of research in science teaching40.
  • Huitt, W., & Hummel, J. (2003). Piaget’s theory of cognitive development. Educational psychology interactive3(2), 1-5.