Le choix de l'objet dans la dépendance émotionnelle

20 mai, 2020
Le choix du partenaire pour les personnes dépendantes sur le plan émotionnel n'est pas une question de hasard. Dans de nombreux cas, c'est le résultat d'une recherche inconsciente.
 

Souvent, les personnes qui ont vécu des relations néfastes et destructrices se retrouvent à répéter le même schéma avec d’autres personnes. Il peut être frustrant et douloureux de voir le malheur qui nous accompagne dans l’amour, mais la réalité est que le choix de l’objet ne se fait pas par hasard.

Ce n’est pas la chance qui vous amène à vous lier avec le même type de personne encore et encore. C’est votre inconscient qui vous guide dans l’ombre. C’est pourquoi il est si nécessaire d’analyser nos décisions et de découvrir l’origine qui les motive.

Un homme pleurant après une rupture

Le choix de l’objet dans la dépendance émotionnelle

La dépendance émotionnelle est un style de lien pathologique qui repose sur un déficit affectif. Le besoin d’approbation et la peur de l’abandon sont si intenses que l’individu subit souvent des mauvais traitements et des humiliations. En retour, il cherche à maintenir la relation.

 

Lorsque le couple se sépare (généralement par décision de l’autre membre), le dépendant émotionnel se retrouve sans le pilier qui le soutenait. Il souffre alors d’une sorte de syndrome d’abstinence qui l’amène à renouer des liens dès que possible. Cependant, le schéma a tendance à se répéter et la personne se retrouve à nouveau dans une relation conflictuelle, instable et douloureuse.

Il est fréquent qu’après plusieurs expériences similaires, on se demande comment il est possible de se retrouver toujours en relation avec des sujets froids et abusifs. Des personnes qui sapent encore plus leur estime de soi déjà faible. Il est important de comprendre que c’est précisément ce manque d’estime de soi qui conduit à choisir inconsciemment ce type de partenaire.

Quelles sont les caractéristiques de l’objet ?

Susceptible d’être idéalisé

Ceux qui ont un équilibre émotionnel adéquat cherchent à se lier avec des personnes similaires pour établir un échange réciproque et symétrique. Mais, au contraire, les personnes dépendantes émotionnellement sont attirées par des personnes qu’elles perçoivent comme supérieures et ont tendance à les idéaliser.

 

Cette supériorité supposée n’implique généralement pas que l’individu possède réellement des qualités particulières. C’est la forte estime de soi et la confiance en soi débordante qui suscitent la fascination de la personne dépendante.

Ils trouvent chez ces individus qui s’encensent eux-mêmes l’idéal de ce qui leur manque : l’estime de soi. Ainsi, il est courant que la personne dépendante soit beaucoup plus valide et capable que son partenaire, mais aucun des deux ne le perçoit de cette façon.

Narcissique

Cette haute estime de soi se traduit souvent par le narcissisme et l’égocentrisme. En effet, les objets choisis sont souvent égocentriques, manipulateurs et manquent d’empathie. Des sujets froids et inaccessibles qui se sentent grands et méritent tous les privilèges.

Leur surestimation est parfaitement complétée par la sous-estimation de la personne dépendante. Cette dernière lui offre l’éloge et le dévouement que le narcissique estime qu’il mérite.

 

Dominant

Un autre élément pertinent dans le choix de l’objet est la tendance dominante des partenaires. Leur narcissisme les conduit à rechercher une position supérieure dans la relation et à exiger la subordination à l’autre.

Là encore, une correspondance parfaite se forme, car le dépendant émotionnel (en raison de sa faible estime de soi) n’éclipse par le narcissique. Au contraire, il l’admire, le loue et le complimente constamment.

Il ignore ses défauts et se soumet à toutes sortes d’humiliations et de mépris, qu’il va même jusqu’à normaliser.

Un couple se tournant le dos

Le choix de l’objet : une adéquation parfaite

Après analyse de ces caractéristiques, il est clair que l’union entre les personnes dépendantes émotionnellement et les narcissiques n’est pas aléatoire. Leurs qualités et leurs défauts se complètent parfaitement, faisant que chacun obtient de l’autre ce qu’il recherche inconsciemment.

 

En aucun cas, il ne s’agit d’une décision consciente ou délibérée. Personne ne choisirait volontiers une personne qui exploite et abuse pour partager sa vie. Cependant, tant que l’on n’aura pas le courage de regarder son propre vide, le cycle se poursuivra.

Par conséquent, si vous vous identifiez à ce qui précède, si vous avez été immergé dans ce type de relation asymétrique et préjudiciable, prenez-en conscience. Analysez ce qui vous amène à faire ce choix d’objet dans vos relations et soignez l’origine. Ce n’est qu’en travaillant sur votre estime de soi que vous pourrez éliminer vos peurs et vos défauts. Ce n’est qu’alors que vous atteindrez la position qui vous permettra d’avoir des relations d’égal à égal, dans l’amour et le respect.

 
  • Castelló, J. (2000). Análisis del concepto dependencia emocional. Recuperado el25.
  • Tello Carrillo, J. D. C. (2016). Autoestima y dependencia Emocional en los Adolescentes de Tercero de Bachillerato de la Unidad Educativa Salcedo (Bachelor’s thesis, Universidad Técnica de Ambato-Facultad de Ciencias de la Salud-Carrera Psicología Clínica).