Le sang fait de nous des parents mais la loyauté fait de nous une famille

Nous avons tendance à accorder beaucoup d'importance aux liens du sang, mais... ceux-ci sont-ils plus ou moins importants que la loyauté dans une relation ? Nous allons vous l'expliquer ci-dessous.
Le sang fait de nous des parents mais la loyauté fait de nous une famille

Dernière mise à jour : 25 septembre, 2021

Nous sommes arrivés dans ce monde comme tombés d’une cheminée. Instantanément, nous nous retrouvons unis à une série de personnes avec qui nous partageons notre sang, nos gènes. Une famille qui nous fera rentrer dans son univers particulier, dans ses modèles éducatifs, qui tentera de nous inculquer ses valeurs, avec plus ou moins de succès…

Tout le monde a une famille. En avoir une est facile : nous avons tous une origine et des racines. Cependant, entretenir une famille et savoir la construire, entretenir le lien au jour le jour pour la garder unie, est plus compliqué.

Nous avons tous des mères, des pères, des frères, des oncles… Et, parfois, de gros noyaux familiaux avec des membres que, peut-être, nous avons cessé de voir ou avec qui nous avons cessé d’échanger. Devons-nous nous sentir coupables ?

La vérité est que, parfois, nous ressentons presque une obligation « morale » de nous entendre avec ce cousin avec qui nous partageons si peu d’intérêts, et qui nous a tant méprisé tout au long de notre vie. Le sang peut nous lier mais la vie ne nous unit d’aucune façon : nous éloigner ou maintenir un traitement juste et ponctuel ne devrait donc pas être traumatisant.

Mais que se passe-t-il lorsque nous parlons de la famille la plus proche ? De nos parents ou de nos frères et sœurs ?…

Le lien va au-delà du sang

Nous avons parfois tendance à penser qu’être une famille signifie partager quelque chose de plus que le sang ou le même arbre généalogique. Il y a ceux qui, presque inconsciemment, croient qu’un enfant devrait avoir les mêmes valeurs que ses parents, partager la même idéologie et avoir un comportement similaire.

Enfants avec une couronne montant sur un bateau

Il y a des pères et des mères qui sont surpris de voir à quel point les frères et sœurs sont différents les uns des autres… Comment cela est-il possible, s’ils sortent tous du même ventre ? C’est comme si une harmonie explicite devait exister au sein du noyau familial, où il n’y aurait pas de différences excessives, où personne ne devrait sortir du « modèle » et où tout serait sous contrôle et en ordre.

Il y a une chose que nous devons garder à l’esprit : notre personnalité ne se transmet pas génétiquement à 100%. Certains traits peuvent être hérités et, sans aucun doute, vivre dans un environnement avec plusieurs personnes nous fera partager une série de dimensions. Mais les enfants ne sont pas les moules des parents, et ceux-ci ne réussiront jamais à faire en sorte que leurs enfants soient comme ils le souhaitent.

La personnalité est dynamique, elle se construit au jour le jour et ne se soucie pas des barrières que les pères ou les mères tentent parfois de dresser. D’où les habituelles déceptions, affrontements, désaccords qui peuvent surgir…

Pour créer un lien fort et sécurisant au niveau familial, les différences doivent être respectées, l’indépendance promue ainsi que la sécurité. Il faut respecter l’essence de chaque personne dans sa merveilleuse individualité, sans mettre d’entraves, sans sanctionner chaque parole et chaque comportement…

Sœurs au lit en train de se parler

Clés des familles vivant en harmonie

Parfois, de nombreux parents voient leurs enfants s’éloigner de la maison familiale sans le moindre contact. Il y a des frères et sœurs qui arrêtent de se parler et des familles qui voient combien de chaises vides gisent silencieusement dans le salon de la maison.

À quoi est-ce dû ? Il est clair que chaque famille est un monde, un microcosme avec ses lignes directrices, ses croyances et, en même temps, avec ces stores tirés où seuls les membres savent ce qui s’est produit dans le passé, et comment le présent est vécu. Cependant, nous pouvons bien parler de quelques axes fondamentaux qui devraient nous faire réfléchir.

famille avec plusieurs sœurs

  • L’éducation a pour but de faire évoluer des personnes sûres d’elles, capables et indépendantes afin qu’elles puissent atteindre leur bonheur et sachent l’offrir aux autres. Comment y parvenir ? En offrant un amour sincère qui n’impose pas et ne contrôle pas. Une affection qui ne sanctionne pas la façon dont on est, pense ou agit.
  • Nous ne devrions pas toujours tenir les autres pour responsables de ce qui nous arrive. Cette mère ou ce père n’est pas à blâmer pour le fait qu’aujourd’hui, je me sens toujours peu sûr de moi et incapable de faire certaines choses. Ou ce frère qui, peut-être, a toujours été mieux traité ou écouté.

Il est clair qu’en matière d’éducation, des erreurs sont toujours commises. Mais il faut aussi prendre sa vie en main, et savoir réagir, avoir une voix, savoir dire non, penser que l’on est capable d’entreprendre en toute sécurité et avec maturité de nouveaux projets, de nouveaux rêves, sans être esclaves des souvenirs familiaux d’hier.

Être une famille ne signifie PAS partager constamment les mêmes opinions et points de vue. Par conséquent, il ne faut pas juger, sanctionner et encore moins mépriser. De tels comportements créent des distances et nous font trouver, au quotidien, plus de loyauté chez nos amis que dans notre famille.

Nous avons parfois l’« obligation morale » de devoir continuer à maintenir le contact avec des membres de la famille qui nous blessent, qui nous dérangent, qui nous punissent.

Ils font partie de notre famille, cela ne fait aucun doute, mais nous devons garder à l’esprit que ce qui compte vraiment dans cette vie, c’est d’être heureux et d’avoir un équilibre interne. Une paix intérieure. Si des membres de la famille violent nos droits, nous devons prendre nos distances.

Quand nos amis sont notre famille

La plus grande vertu des membres d’une famille est de s’accepter tels qu’ils sont, en harmonie, avec affection et avec respect.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’amour dans la famille : compréhension, acceptation et protection
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’amour dans la famille : compréhension, acceptation et protection

L'amour dans la famille doit toujours être présent, peu importe la façon dont celle-ci se structure. Découvrez quels sont ses piliers.