Le Roi Lion réveille la nostalgie de notre enfance

Faire un remake est toujours délicat, et c'est d'autant plus difficile que le film fait appel à la mémoire des spectateurs. Le Roi Lion est le grand classique de Disney des années 90. Dans cet article, nous abordons certains points de son remake.
 

Disney prend un certain plaisir à jouer avec notre nostalgie, en faisant des remakes de ces films qui ont séduit les enfants dans les années 90, comme celui du Roi Lion. Certains appellent cette période la « Renaissance Disney ».

Le public va certainement au cinéma pour se replonger dans le passé, même si parfois, il en sort déçu parce que le remake n’est pas à la hauteur. Le Roi lion est le dernier des remake de Disney sorti sur les écrans. C’est aussi un des films les plus appréciés par ces enfants devenus adultes. Il s’inspire de l’oeuvre d’Hamlet de Shakespeare en plus moderne.

La période entre 1989 et 1999 a été une période glorieuse pour les studios Disney. Au cours de ces années sont sortis des films qui sont aujourd’hui des classiques tels que Mulan, Tarzan, Hercule, La Belle et la Bête, La Petite Sirène et, bien sûr, Le Roi Lion.

Disney a donné un tournant à ses productions en réalisant des films de haute qualité que même les adultes pouvaient apprécier. Ils sont arrivés à une époque où les nouvelles technologies en étaient encore à leurs balbutiements. Mais la technologie avait suffisamment progressé pour que la magie de l’animation atteigne de nouveaux sommets.

 

L’essentiel du divertissement visuel des enfants provenait encore de ce type de productions. Internet était encore une fantaisie du futur et l’expérience du cinéma était une expérience passionnante et sans pareil.

Parmi tous ces films, Le Roi Lion est une des plus grandes réussite de Disney. Ce film est sur toutes les lèvres, personne ne peut le détester et on ne peut que s’y abandonner. Cette fascination l’a conduit à devenir une œuvre musicale qui continue à remplir les salles de spectacle. Bien sûr, les studios Disney ont voulu profiter à nouveau de ce succès à l’occasion d’un remake.

Mais que signifie cette nouvelle version du classique ? Quelles sont les nouveautés de cette réédition ?

Pourquoi un remake du Roi Lion ?

Pour répondre à cette question, dans ce cas précis, on pourrait mentionner une seule raison : la rentabilité. En effet, ce film a été très rentable. cependant, les choses sont un peu plus complexes. C’est vrai que les spectateurs se sont précipités pour voir une nouvelle version d’un classique de leur enfance. Cependant, il est aussi certain que le public a tendance à être très critique face aux remakes. Et ce, parfois de façon injuste.

 

Le film dont nous vous parlons ici a également une particularité. Dans certains remakes de classiques de Disney, on accorde plus de liberté créatrice aux cinéastes car la version originale du film ne fait pas l’unanimité. Il y a toujours des divergences d’opinion au sein du public. Cependant, avec Le Roi Lion de 1994, il y a une unanimité absolue. Pour certains, c’est l’un des meilleurs films de Disney. Pour d’autres, c’est de loin le meilleur films toutes catégories confondues.

Ainsi, la nostalgie et la fidélité absolue jouent contre toute liberté créative. En d’autres termes, Le Roi Lion devient, en quelque sorte, intouchable. Il n’est plus possible de le modifier, de le changer ou de l’embellir. Tout élément ajouté, même si l’intention est bonne, sera sujet à critique.

Les raisons d’un Roi Lion version 2019

Les raisons qui peuvent conduire à faire un remake sont très diverses. Elles vont du fait de raconter l’histoire d’un autre point de vue à la mise à jour de ses valeurs, ou encore à une distanciation intentionnelle par rapport à l’original. Ici, le point intéressant est que Le Roi Lion de 1994 est en lui-même un remake. En effet, il s’agit d’une adaptation de l’oeuvre d’Hamlet de Shakespeare. Le Roi Lion s’est ainsi inspiré de cette oeuvre et l’a transféré au règne animal.

 

Après avoir vu la version de 2019, on se rend compte que ses créateurs étaient très conscients de la difficulté de reproduire ce classique. Ils sont donc restés très fidèles – même trop – à l’original. En ce sens, nous nous demandons pourquoi avoir fait un remake ? Était-ce de la nostalgie ? L’envie de renvoyer les adultes à leur enfance, à la « Renaissance Disney » ? Ou peut-être que la seule raison est d’ordre économique ?

En tout cas, le film a atteint son but. Le public va au cinéma et se laisse emporter par l’élément nostalgique. Cette nostalgie est parfaitement soutenue par la bande sonore qui reprend les thèmes inoubliables de l’original.

De même, il s’agit d’un film agréable avec une grande qualité visuelle, mais que nous oublierons probablement dans quelques années. Peut-être était-il superflu car il ne montre presque rien de nouveau. Mais peut-être n’a-t-on rien voulu de nouveau non plus. A part peut être un doux voyage dans notre plus tendre enfance.

Simba dans Le Roi Lion

 

L’empreinte de Hamlet

Comme nous l’avons déjà mentionné, Le Roi Lion s’est inspiré de l’oeuvre de Hamlet. Les similitudes sont plus qu’évidentes. Cependant elles sont mises en scène sur un ton plus tendre et plus proche du public infantile. Notons qu’Hamlet était absolument novateur à son époque. En effet, il approfondissait les personnages et les aspects psychologiques, ce qui rompait avec la tradition. Cette tragédie a énormément influencé la littérature mondiale et c’est aujourd’hui un classique.

 

Le Roi Lion, en plus de prendre l’œuvre comme référence, se concentre sur les émotions, les sentiments et les motivations de ses personnages. Il trace ainsi une histoire qui, bien que racontée par des animaux, nous semble profondément humaine.

Shakespeare n’a pas seulement parlé de la vengeance dans Hamlet. Il a aussi décomposé la nature humaine en dessinant quelques personnages qui ont donné lieu à une infinité d’analyses à partir de perspectives très différentes. Dans Le Roi Lion, nous apprenons à mieux connaître Mufasa et à approfondir la relation entre le père et le fils. Cela justifie grandement la vengeance et permet d’obtenir l’empathie du public enfantin.

Ainsi, Le Roi Lion n’est pas seulement similaire à Hamlet dans son intrigue, mais aussi dans le rôle-même qu’il joue dans l’imaginaire collectif et dans les studios Disney. Il réunit le théâtre, la comédie, la musique et nous fait participer à la tragédie de la mort d’un être cher.

Le Roi Lion donne une vision plus profonde des personnages, laissant de côté la vision trop enfantine qui caractérisait les films d’animation et atteignant également un public adulte plus large.

Simba et Zazou dans Le Roi Lion

 

Le Roi Lion (2019) : de l’importance de notre planète

Bien qu’il ne modifie guère l’intrigue originale, Le Roi Lion de 2019 présente un certain discours qui, bien que présent dans les années 1990, a été actualisé et valorisé. Nous parlons du message latent tout au long du film. Plusieurs personnages rendent explicite ce message. Il s’agit de l’utilisation que nous faisons des ressources et de la valeur de la nature.

Le cycle de la vie est la clé du film. Par exemple, Mufasa explique à Simba l’importance de comprendre que tous les êtres sont fondamentaux. Qu’il s’agisse des animaux comme des plantes. Si la cupidité finit par nous corrompre et que nous commençons à abuser des ressources que la terre nous donne, le cycle est rompu et, avec lui, la vie devient impossible.

Les lions pourraient être les animaux « forts », puisque ce sont eux qui se nourrissent d’autres animaux herbivores. Cependant, Mufasa souligne l’importance que leurs corps, après la mort, finissent par nourrir le sol sur lequel les plantes poussent, et qui à leur tour, seront consommés par les herbivores.

 

Ainsi, si chacun contribue et si chacun n’abuse pas de sa condition, la vie sera harmonieuse et possible, même si elle peut parfois sembler injuste.

Le lien entre Scar et l’urgence climatique

Scar sera le personnage qui incarne l’avidité, la corruption pour le pouvoir et le désir de tout posséder. Il ne se soucie pas du fait que le reste des animaux de son royaume meurent de faim, que les plantes ne poussent plus sur Terre… Ainsi, nous voyons comment Scar contribue à la destruction de son propre monde.

Ce message établit un parallèle clair avec notre planète. A l’image de l’urgence climatique dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui. Mais aussi avec les problèmes qui découlent d’une distribution inégale et abusive des ressources. Sans se distancer de l’original, le remake récupère un message et le transfère à notre réalité la plus proche. Il fait en sorte que le public s’identifie à ce qu’il voit à l’écran.

Le Roi Lion sera toujours le classique des classiques de Disney et, probablement, dans quelques années, nous ne nous souviendrons même plus de cette nouvelle adaptation. Nous ne le verrons probablement pas des centaines de fois comme nous l’avons fait avec la première version.

 

Or, cela n’enlève rien à la nostalgie qui s’empare de nous lors de son visionnage, nous rappelant notre enfance. Il donne envie de revoir l’original et nous conduit à chanter ses chansons. Pour beaucoup de personnes, ces chansons font partie de la bande sonore de notre vie.