Le mythe d'Apollon, le dieu des prophéties

02 décembre, 2020
Le mythe d'Apollon est l'un des plus importants mythes de l'Antiquité. Il fait à la fois référence à un dieu artiste et à un guerrier implacable.

Le mythe d’Apollon raconte l’histoire du dieu le plus vénéré de l’Antiquité grecque, après Zeus. Il était si important que son culte survécut secrètement jusqu’au Moyen Âge. Nous savons même qu’il dispose encore aujourd’hui d’adeptes qui l’invoquent.

L’importance du mythe d’Apollon découle des grands pouvoirs attribués à cette divinité. Il était considéré comme le dieu des arts, de la prophétie, porteur de la lumière de la vérité, maître des fléaux, des épidémies et de la mort subite, mais aussi de la guérison et de la protection contre les forces du mal.

Le mythe d’Apollon confère également à ce dieu la régence de la beauté, de l’harmonie, de l’équilibre, de la perfection. Il était l’initiateur de la maturité chez les jeunes, le protecteur des bergers, des marins et des archers, seigneur suprême de l’arc et des flèches, dieu de la musique et de la poésie, chef des muses et patron de l’Oracle de Delphes.

« Plus nous nous renions nous-même, plus nous recevrons des dieux. »

-Horacio-

Apollon était un dieu grec important.

L’origine du mythe d’Apollon

Le mythe d’Apollon raconte que ce dieu était le fils de Zeus, la plus haute autorité de l’Olympe, et de Leto, une titane. Zeus s’intéressa d’abord à la sœur de Leto, Asteria, et essaya de la prendre de force. Effrayée, Asteria se transforma en caille pour échapper à son assaillant. Comme il continuait de la harceler, elle se jeta à la mer et devint l’île d’Ortigia.

Le dieu suprême de l’Olympe fixa ensuite ses yeux sur Leto, qui lui rendit la pareille. Elle tomba enceinte, mais Hera, la femme légitime de Zeus, découvrit l’aventure et commença à poursuivre férocement Leto. La femme trahie demandé à sa fille Llitía, déesse de l’accouchement, d’empêcher la naissance.

Leto connut donc neuf jours d’horribles douleurs. Les dieux eurent alors pitié d’elle. Leto attendait des jumeaux et les dieux permirent à Artémis de naître et de devenir rapidement adulte afin qu’elle puisse aider sa mère à accoucher de son frère Apollo. Artemis fut tellement impressionnée par la souffrance de sa mère qu’elle décida de rester vierge pour toujours.

Un Apollon fantastique

Le calvaire de Leto ne se termina pas avec la naissance d’Apollon. Hera, toujours furieuse de la trahison, envoya le serpent Python tuer la petite famille. Encore une fois, les dieux, compatissants firent grandir Apollon en seulement quatre jours et tuèrent le monstre.

Apollon détruisit Python, le serpent sacré, avec mille flèches. S’agissant d’un animal divin, il dut faire pénitence pour l’avoir tué. L’Oracle de Delphes fut alors construit là où le monstre tomba. Apollon devint le patron de ce lieu, pour plus tard susurrer les prédictions à l’oreille des pythias ou diseurs de bonne aventure.

Le mythe d’Apollon raconte que lui et sa sœur demeurèrent les protecteurs de leur mère pour toujours, car Hera ne cessa jamais de la poursuivre. Les jumeaux tuèrent le géant Titius, qui tenta de la violer. Ils tuèrent également les 14 fils de Níobe, qui se moquaient de la malheureuse titane.

Il s'agit d'un temple grec.

Un dieu humain

Le mythe d’Apollon raconte que ce dieu avait de nombreuses progénitures, mais qu’il était malchanceux en amour. Il s’intéressa à Cassandra, à qui il fit un don prophétique, mais elle le rejeta. Il tomba ensuite amoureux de Daphné, à cause d’une flèche de Cupidon, mais la relation ne lui correspondait pas et il la transforma en arbre.

Le mythe d’Apollon raconte que ce dernier participa à de nombreux actes de violence. L’un des plus importants eut lieu lorsque Zeus ordonna aux Cyclopes de tuer Asclépios, fils d’Apollon. Envahi par la douleur, Apollon tua les Cyclopes et fut puni pour cela. Zeus l’envoya en effet dans le monde des mortels où il dut vivre comme eux et éprouver leur souffrance.

Apollon était également un grand joueur de lyre et participa activement à la guerre de Troie. Il y combattit aux côtés des Troyens et aida Paris à tuer Achille, qui avait tué ses fils Héctor et Troilo. Le mythe d’Apollon passa à la mythologie romaine sans grandes variations. Il y était en effet l’une des divinités les plus respectées et admirées.

Vozmediano, M. M., & Pelaez, A. M. (2018). Análisis cuantitativo y perspectiva de género como nuevo significado en el mito de Apolo y Dafne. Arquetipo, (17), 81-102.