Le Hobbit : sortir de notre zone de confort

2 février 2019
Avez-vous vous la série de films du Hobbit ?

Le Hobbit est une série de films réalisés par Peter Jackson. Basés sur le roman du même nom, ils font partie de l’univers de la Terre du Milieu. Le livre a été écrit par l’auteur du Seigneur des Anneaux, J. R. R. Tolkien. Dans l’ensemble, la trilogie est une préquelle à la trilogie du Seigneur des Anneaux. Le Hobbit se déroule 60 ans avant Le Seigneur des Anneaux.

Le scénario des films a été écrit par Fran Walsh, Phillipa Boyens, Peter Jackson et le célèbre Guillermo del Toro. Le Hobbit raconte l’histoire d’un petit hobbit nommé Bilbo dans ses aventures à travers la Terre du Milieu. Bilbo est convaincu par un mystérieux magicien, Gandalf le Gris, de se lancer dans une aventure avec 13 nains. Cette compagnie naine est dirigée par Thorin Oakenshield. Thorin cherche à vaincre Smaug le dragon et à regagner la Montagne solitaire, le royaume déchu des nains.

Le Hobbit, une histoire d’aventure

Dans son livre Le Hobbit, Tolkien ouvre un monde imaginaire plus innocent que celui que nous voyons dans Le Seigneur des Anneaux. Tolkien crée des petites gens heureux, les hobbits, qui vivent leur vie dans la paisible Comté. Bilbo Sacquet est l’un des hobbits qui aime le plus profondément le confort que lui offre sa vie quotidienne. Toute sa vie est centrée sur son confort.

Le Hobbit Bilbon Sacquet

Ce que Bilbo ne savait pas, c’est que tout allait changer quand un magicien frappa à sa porte. Gandalf est le magicien qui pousse Bilbo à commencer ses aventures, tout comme des années plus tard il poussera Frodon. Bilbo va découvrir les 13 nains qui l’accompagneront tout au long de son voyage. Bizarres, mais pleins de vivacité et de ruse. Lorsque le chef nain, Thorin, lui offre le voyage pour reconquérir le royaume déchu d’Erebor, Bilbo refuse catégoriquement.

Bilbo est si à l’aise chez lui, avec son fauteuil, sa pipe et son jardin, qu’il n’a jamais pensé à le quitter. Finalement, il se rend compte qu’il lui serait impossible de mûrir sans prendre de risques. Bilbo savait que le voyage en valait la peine parce que cela signifiait vivre les aventures qu’il avait toujours lues.

Quittez la Comté, quittez votre zone de confort

La Comté, le petit village créé par Tolkien, illustre très bien ce qu’est une zone de confort. Plein de beaux paysages, de prairies fertiles et de hobbits amicaux. Tous les habitants de la Comté sont à l’aise dans leurs routines, ils ne veulent pas de changements.

Rien d’improvisé ne se passe dans la vie des hobbits. Cependant, Bilbo n’a besoin que d’un petit coup de pouce pour oser quitter sa zone de confort. Cela signifie pourtant abandonner ses amis, sa maison et le confort de la Comté pour entrer dans l’inconnu.

Dans le cas de Bilbo, cette sortie de sa zone de confort s’est produite au bon moment. Mais comment savoir quel est le bon moment pour oser franchir nos propres barrières ? Pour y répondre, nous pourrions considérer ces trois points.

1. Est-ce le moment opportun ?

Vous avez toujours rêver de devenir chanteur un jour, mais vous n’avez jamais suivi de cours de chant. Vous avez la possibilité de chanter dans un spectacle ouvert au public à proximité de votre travail. Quelle est la meilleure décision ? Vous devez penser à vos capacités.

S’il est vrai que nous pouvons toujours apprendre un peu plus, il est encore plus intelligent de reconnaître quand nous avons les compétences de base pour entreprendre une tâche. Dans le cas du spectacle musical, il serait préférable de répéter un peu avant de commencer à chanter devant un public qui jugera notre prestation.

2. Avez-vous précisé votre objectif ?

Avoir une idée claire de nos priorités et de nos objectifs nous aidera à relever les défis que nous rencontrons en cours de route. Les défis sont inévitables, ce qui change, c’est notre attitude envers eux.

Un point important concernant les défis est d’identifier les raisons qui nous amènent à y faire face. Cette liste, avec les réflexions qui y sont associées, nous aidera dans les moments difficiles où notre motivation est menacée.

le hobbit et la zone de confort

3. Êtes-vous prêt à relever des défis ?

Quitter notre zone de confort exige un investissement de temps et d’efforts. Qu’il s’agisse de parler en public, d’apprendre à dire « non » ou de mettre nos chaussures et de marcher sur des chemins que nous n’avons jamais empruntés. Tous les défis auxquels nous sommes confrontés exigent courage, effort et attention (souvenez-vous que nous parlons d’un terrain qui nous est inconnu).

Comment sont vos forces ? Comment vous sentez-vous émotionnellement ? Un bon moyen de trouver des réponses à ces questions est la réflexion. Ce n’est que lorsque vous connaîtrez les réponses que vous pourrez décider s’il est temps de quitter votre zone de confort ou, au contraire, s’il vaut mieux que vous essayiez de partir d’une autre manière ou que vous y restiez, au moins pour un temps. D’autre part, une fois la décision prise, allez-y, ne la retardez pas, aujourd’hui mieux que demain, maintenant mieux que plus tard.

Dans le cas de Bilbo, les trois questions ont reçu une réponse favorable. Il avait le goût de l’aventure, voulait relever des défis et avait tout le temps pour cela. De plus, il avait un but clair : aider les nains à reconquérir leur Montagne.