Le chocolat, un petit plaisir essentiel à notre cerveau

· 19 août 2016

La légende nous dit que le cacaotier était l’arbre le plus beau du paradis des Aztèques et qu’il poussait de manière naturelle à l’ombre des forêts tropicales depuis plus de 4000 ans.

Le chocolat est encore considéré comme un aliment béni des dieux, un plaisir obscur, velouté et stimulant qui séduit tous nos sens.

Le « chocolha » qui était consommé par les Mayas était bien plus amer que celui que nous connaissons aujourd’hui et il était réservé à l’élite des nobles et des rois.

Il était considéré comme une offrande de la nature : il apportait de la vigueur, de la longévité et de la santé.

Cependant, une large part de ses attributs a été perdue au moment où le « chocolha » est arrivé en Europe et qu’il a été adapté aux goûts des habitants locaux : c’est-à-dire lorsqu’il a été mélangé avec du sucre.

Le chocolat est un cadeau que les dieux ont offert à la terre située entre l’Amazone et l’Orénoque.

Un plaisir envoûtant qui a séduit des milliers de générations et que notre cerveau adore expérimenter pour de nombreuses raisons.

Le chocolat est un plaisir pour notre cerveau, il n’y a pas de doute là-dessus, mais nous devons prendre en compte que, malgré la croyance populaire, il ne permet pas de guérir les peines.

Selon une étude menée à bien par l’Université du Minnesota, l’excès de sucre limite fortement les vertus du cacao en ce sens.

Cependant, le chocolat a de nombreuses autres qualités, dont nous allons vous parler dans la suite de cet article.

gateaux-chocolat

Le chocolat, un parfum envoûtant

Le chocolat est très attirant pour une grande partie de la population et cela va bien au-delà d’une simple perception sensorielle, car il s’inscrit au plus profond des émotions que ressent notre cerveau.

Les experts en neuromarketing recommandent aux commerçants d’utiliser l’arôme du chocolat pour attirer les clients dans leurs boutiques.

  • Une équipe de psychologues de l’Université de Hasselt, en Belgique, a démontré que le simple fait de pulvériser toutes les demi-heures une douce odeur de chocolat dans une librairie, permettait d’augmenter les ventes de 20%.
  • Nous devons prendre en compte que de nombreuses boutiques saturent la sensibilité visuelle et auditive de leurs clients en leur offrant trop de stimuli. Les effets de leurs différentes techniques de marketing finissent alors par s’annuler. L’utilisation de l’arôme de chocolat peut permettre de résoudre ce problème.
  • Il a été démontré que les boutiques de luxe utilisent des bougies en chocolat pour parfumer leurs boutiques depuis des années déjà. Cela permet de créer une ambiance calme et attirante, subtile et envoûtante, qui incite les clients à rester plus longtemps dans le magasin et qui permet d’améliorer sensiblement les ventes.
chocolat-tasse

Nous devons garder à l’esprit que séduire le sens olfactif des gens est une technique infaillible pour augmenter sa clientèle.

La raison qui explique ce phénomène est fascinante : notre voie olfactive et les canaux neuronaux qui gèrent nos émotions sont connectés.

Le chocolat et sa fragrance agissent donc comme des détonateurs très puissants de notre monde émotionnel.

Le chocolat, un séducteur de notre cerveau émotionnel

Le chocolat ne guérit pas la dépression et ne peut pas nous aider à vivre plus longtemps.

Si nous voulons profiter au maximum des bienfaits naturels de cet aliment, de ses flavonoïdes, de ses vitamines et de ses composés naturels capables de déclencher la production de sérotonine, il est conseillé d’opter pour du chocolat noir, le plus pur possible, sans sucres ajoutés.

Si le chocolat nous séduit autant, au-delà de sa saveur agréable, c’est qu’il déclenche en nous une chose très particulière : il est un interrupteur de nos émotions.

Notre cerveau aime se souvenir des moments agréables de notre passé et, curieusement, un grand nombre de ces moments sont stockés dans notre mémoire en lien avec les aspects suivants :

  • Cette tarte au chocolat que nous préparait notre grand-mère.
  • Ce petit carré de chocolat que nous mangions à la sortie de l’école.
  • Ce gâteau d’anniversaire que nos parents nous préparaient chaque année.
  • Cet après-midi de pluie avec notre partenaire où nous nous préparions un bon chocolat chaud.
  • Cet après-midi d’été sur la plage où nous consommions une bonne glace au chocolat.
  • Une boîte de bombons, des frais et une nuit très spéciale…
macaron-chocolat-e1464300791448

Il est le protagoniste principal de bien des moments les plus complices et les plus intimes de notre vie.

C’est pour cela que même les palais les plus fins sont séduits par sa saveur incomparable.

Le chocolat provoque également la production par le cerveau d’endorphines, car l’encéphale associe cet aliment à des moments de joie. Cette saveur est donc un véritable réconfort pour tous nos sens.

Le chocolat, en lui-même, ne dispose pas d’une composition nutritionnelle qui le rendrait capable de soigner toutes les peines.

C’est davantage un canalisateur, un médiateur infaillible, suggestif et puissant pour nos émotions positives, ainsi que pour nos désirs les plus profonds. 

Il est impossible de résister à cet « aliment des dieux », à ce fruit qui pousse depuis des temps immémoriaux, dans le coeur sacré des terres mayas et aztèques.

chocolat-e1464300813707