L’art d’être sage consiste à ignorer avec intelligence

· 17 mai 2016

Ce n’est pas celui qui accumule de nombreuses connaissances et expériences qui est sage, mais bien celui qui sait utiliser à bon escient chaque chose qu’il apprend, qui est capable d’ignorer tout ce qui n’est pas utile, tout ce qui ne lui permet pas de s’épanouir et d’évoluer en tant que personne.

Finalement, vivre, c’est savoir faire le tri et ne garder que ce qui est essentiel. Or, il semble que la plupart d’entre nous n’appliquions pas cette règle simple.

Selon une étude menée à bien par les chercheurs de l’Université de Harvard, il a été prouvé que nous avons une capacité étonnante à nous concentrer sur des choses « qui ne se produisent pas ».

En d’autres termes, on s’inquiète pour des choses qui ne sont pas vraiment importantes, et on mine notre capacité à être heureux et à vivre pleinement le moment présent.

 


La première règle de la vie nous apprend que la personne la plus sage, c’est celle qui sait être heureuse et éliminer de son existence tout ce qui lui fait du mal ou tout ce qui ne lui est pas utile.


 

chica-en-bici

L’art de savoir ignorer est loin d’être simple à appliquer au quotidien. Cela est dû au fait qu‘ignorer suppose souvent de s’éloigner de certaines situations, voire même de certaines personnes.

Nous sommes alors face à un véritable acte de courage, qui se précède toujours d’une discrimination intelligente. Nous vous invitions à lire la suite de cet article et à réfléchir à cette question. 

Ignorer, c’est apprendre à faire des priorités

Le bonheur, c’est l’art du choix personnel. On peut avoir de la chance à un moment donné, mais la plupart du temps, cela va dépendre de nous-même et des décisions que l’on prend.

Il est donc nécessaire de porter un regard non seulement plus positif sur les choses, mais aussi plus réaliste ; c’est pourquoi la connaissance de soi et l’estime de soi seront toujours fondamentales.

 


La vie est trop courte pour perdre du temps avec l’amertume et la frustration : séchez vos larmes, ignorez les critiques et entourez-vous de ceux qui comptent pour vous et qui vous apportent vraiment des choses.


Comment apprendre à établir des priorités

Pour apprendre à établir des priorités, il est nécessaire de donner à chaque chose qui nous entoure sa vraie valeur. Non pas celle qu’elles peuvent avoir de façon objective, mais celle que l’on peut accumuler en fonction de nos besoins et de nos désirs.

C’est pourquoi nous devons accorder une attention toute particulière aux dimensions suivantes :

  • S’il nous coûte de choisir entre ce qui et important et ce qui ne l’est pas, c’est parce que sévit en nous un conflit interne entre les choses que l’on aime et celles que l’on sait qui nous conviennent. De plus, on a peur « d’aller mal », de « faire du mal », voire d’agir d’une façon différente de ce que les autres attendent si on ose rompre les liens.
  • Lorsqu’on est très stressé et anxieux, il nous coûtera davantage d’établir des priorités. Retrouvez votre calme, relaxez-vous, et réfléchissez alors aux situations et aux personnes ayant une vraie valeur pour vous.
  • Pensez à ce qui est important pour vous et pas pour les autres, ne craignez pas les critiques de ces derniers ou encore ce qu’ils peuvent penser du fait des décisions que vous voulez prendre.
  • Comprenez que faire des priorités, ce n’est pas uniquement ignorer ce qui vous fait du mal, mais c’est aussi réorganiser votre vie pour trouver des espaces propres au bonheur.
mujer-con-lechuza

Ignorer certaines personnes peut se révéler être un acte sain

Selon un étude intéressante dont les résultats ont été publiés dans la revue Livesciencie, les relations personnelles qui nous occasionnent du stress ou de la souffrance affectent notre santé mentale.

Notre taux de cortisol dans le sang et notre pression artérielle augmentent, si bien que l’on peut en arriver à courir le risque de souffrir de problèmes cardiaques sévères…ça n’en vaut pas la peine.

Apprendre à ignorer ceux qui ne nous apportent rien

Il ne s’agit pas d’avoir recours à des ultimatums ou des chantages. Savoir ignorer, c’est un art qui peut être mené à bien avec élégance et sans avoir à en arriver à des extrêmes inutiles.

C’est pourquoi vous devez tenir compte de ces points sur lesquels réfléchir :

  • Ne vous inquiétez pas pour ce que vous ne pouvez pas changer : acceptez que cette personne dont vous êtes proche continue à avoir cette attitude fermée, ou que votre collègue de travail soit toujours aussi indiscret. Arrêtez d’accumuler des émotions négatives comme la haine ou la frustration, et contentez-vous de les accepter telles qu’elles sont.
  • Ignorez les critiques des autres tout en renforçant votre confiance en vous. Il est bien possible que les reproches fassent leur apparition au moment où vous déciderez de prendre vos distances avec ceux qui ne vous intéressent pas. Renforcez votre estime de vous-même, et profitez de chaque pas que vous faites en liberté, loin de ceux qui vous font du mal ; voilà une belle victoire personnelle.
  • Quand l’aide est un acte intéressé : il est important d’apprendre à discriminer ces actes d’altruisme supposé. Il y a ceux qui nous répètent parfois « je fais tout pour toi, tu es la personne qui compte le plus pour moi », alors qu’en fait, la balance de cette relation ne penche pas de votre côté ; il n’y a jamais d’équilibre.
  • Plus vous serez léger, mieux vous vous porterez. Dans la vie, mieux vaut compter sur des « personnes » que sur des « gens ». Ainsi, vous avancerez dans la vie d’un pas léger ; léger de toute colère, de toute haine, de toute frustration, et surtout de toute personne qui, loin de mériter la joie, ne méritent que peine et distance.
mujer-en-el-agua-con-un-corazón-hundido

 


L’art d’être sage, consiste à comprendre quels liens il vaut mieux arrêter d’alimenter sans pour autant subir une quelconque charge de conscience pour avoir dit « non » à ceux qui n’ont jamais peur de nous dire « oui ».