L’aire de Broca et la production du langage

23 février 2018 dans Psychologie clinique 0 Partagés
aire de Broca

La production du langage est la capacité de l’être humain à communiquer à travers un système symbolique appelé langue. Cette capacité nous a beaucoup aidé tout au long de notre histoire évolutive. La capacité à communiquer de manière efficace nous a permis de collaborer et de créer des sociétés complexes pour affronter un monde hostile. Il s’agit de la raison pour laquelle nous trouvons dans le cerveau des noyaux biologiquement enracinés tels que l’aire de Broca.

Un aspect essentiel de la disposition neurale du langage est qu’il est latéralisé. Autrement dit, la grande majorité des structures liées au langage se trouvent dans l’hémisphère gauche ; Il est vrai qu’il existe des études qui prétendent que les processus tels que les blagues, la pragmatique et le sarcasme sont gérés dans l’hémisphère droit. L’aire de Broca, responsable de la production de la langue, est située dans l’hémisphère gauche, en particulier dans la zone 44, selon les aires de Brodmann.

Nous traiterons dans cet article de deux aspects fondamentaux pour comprendre l’implication de l’aire de Broca dans le langage. Le premier sera ses aspects anatomiques et fonctionnels. Et le second aura trait à l’aphasie de Broca, générée par des lésions dans cette zone.

Anatomie et fonctionnalité de l’aire de Broca

Nous avons découvert avec le temps que l’aire de Broca n’est pas la seule impliquée dans la production du langage. En dehors de l’aire 44 de Brodmann, les aires 45, 47 et une grande partie de la zone 6, le sont également. Par conséquent, il serait plus correct de parler du système Broca, englobant toutes les aires responsables de la production de la langue.

aire de Broca

Nous pouvons trouver une subdivision en deux grandes structures au sein même du système de Broca : (a) la triangulaire et (b) l’operculaire. L’aire triangulaire serait située dans la partie antérieure à l’aire de Broca, alors que l’operculaire serait située dans la partie postérieure. Au niveau anatomique, il est également pertinent de parler des grandes connexions que ce système possède avec l’aire de Wernicke ; cette zone est principalement responsable de la compréhension du langage. Ces deux zones (Wernicke et Broca) sont reliées par une série de faisceaux neuronaux, qui forment à leur tour ce que nous appelons le fascicule arqué.

Les fonctions que remplit l’aire de Broca sont les suivantes :

  • Production du comportement verbal, à la fois dans sa forme parlée et écrite.
  • Gestion de graphèmes, des phonèmes et des mots pour structurer la grammaire et la morphologie.
  • Coordination des organes articulatoires pour réguler la prononciation de la langue.
  • Régulation de la prosodie, ton de la voix et rythme de la parole.

Ces fonctions sont les piliers qui soutiennent une production adéquate du langage, permettant la communication. Par conséquent, des lésions dans l’aire de Broca peuvent avoir des conséquences négatives importantes lors de l’utilisation du langage et de la communication. Nous discuterons dans la section suivante des conséquences spécifiques des lésions dans ladite aire.

L’aphasie de Broca

L’aphasie de Broca est un trouble de la production du langage provoqué par des lésions dans l’aire de Broca. Ce trouble est caractérisé par un parler lent, réalisé avec effort et de manière non fluide. Mais, bien que la prononciation soit souvent inquiétante, le message véhiculé est généralement significatif, nous amenant ainsi à la conclusion que la sémantique n’est pas endommagée dans ce type de trouble.

communication

Il  est plus facile pour les personnes souffrant d’aphasie de Broca de prononcer certains mots que d’autres. Par exemple, les mots fonctionnels (un, le, sur, de …) sont beaucoup plus difficiles à prononcer pour les patients que des mots de contenu. Ceci est principalement dû au fait que les premiers sont des mots d’usage grammatical uniquement et que la gestion de la grammaire est de la responsabilité de l’aire de Broca. En revanche, la sémantique restant intacte, les mots de contenu sont plus faciles à prononcer.

Un autre aspect fondamentale de l’aphasie de Broca est que la compréhension de la langue reste également intacte. Les sujets atteints de ce trouble n’ont aucun problème à lire ou à écouter la langue. Il en est ainsi parce que la structure du cerveau responsable de ce processus est la zone de Wernicke. Cela nous aide à comprendre que l’aire de Broca est spécialisée dans la production du langage et, en dépit de ses liens avec d’autres domaines, ces dernières restent à même de continuer à fonctionner de façon indépendante.

Enfin, un curieux processus est celui qui se produit lorsqu’une lésion apparaît dans les zones du langage à un très jeune âge. En raison de la grande plasticité du cerveau, si l’hémisphère gauche est endommagé, il est possible que le langage se développe dans l’hémisphère droit. En conséquence, une lésion cérébrale avant la consolidation du langage peut être réduite, réalisant ainsi un développement normal ou proche de la normale.


A découvrir aussi