La technique du bac à sable

13 juillet 2018 dans Psychologie de l'éducation et du développement 0 Partagés
technique du bac à sable

Souvent, nous allons chez le psychologue avec une idée de ce qui nous arrive ou avec la cause de notre malaise identifiée. Dans d’autres cas, il nous est difficile de trouver le problème, et le spécialiste doit employer diverses techniques pour obtenir et séparer les informations importantes. Parmi elles se trouve la technique du bac à sable, une méthode souvent appliquée en psychologie de l’enfant, car les enfants, en raison de leur niveau de développement, ont souvent de la difficulté à exprimer leurs sentiments.

La technique du bac à sable,  son nom original, a été conçue par la psychothérapeute suisse Dora M. Kalfflos à partir de la psychologie analytique de Carl Gustav Jung et du travail de la pédopsychiatre Margarita Lowenfeld. Elle est principalement utilisée pour accéder à des informations que le patient n’a pas consciemment remarquées.

Qu’est-ce que la technique du bac à sable ?

Pour accéder à ces contenus inconscients, on utilise une boîte à fond bleu (bois ou plastique) remplie de sable, dans laquelle le patient place silencieusement différentes figures. Ce sont des éléments ou des personnages, réels ou fantastiques, que le patient doit placer en silence et selon ses préférences. Parmi ces figures, on trouve des personnes, des animaux et des plantes, des bâtiments, des moyens de transport, des signes ou des séparateurs naturels (rochers, bois), des éléments fantastiques, des personnages de films, des accessoires…

technique du bac à sable chez l'enfant

Pendant le processus, le thérapeute doit se limiter à offrir une aide auxiliaire, en laissant l’interprétation de ce qui s’est passé après avoir écouté le patient. D’autre part, il est courant que le psychologue prenne ensuite une photographie de la scène, pour interprétation ultérieure, en dehors du contexte de la consultation.

Les résultats sont variés et il existe de nombreuses interprétations possibles pour un bac à sable. Par exemple, si nous trouvons des personnages solitaires dans la boîte, cela peut dénoter la solitude ou un sentiment d’abandon de la part du patient. D’autre part, si la violence prévaut sur la scène, cela peut signifier un certain sentiment de désolation.

Avec quels patients faut-il utiliser cette technique ?

Bien qu’elle soit principalement utilisée en psychologie de l’enfant, la technique du bac à sable peut être appliquée à tout âge. C’est très utile lorsque l’on parle de personnes qui ont de la difficulté à parler de leurs émotions. Cette technique est précisément liée aux patients qui ont souffert, par exemple, d’un traumatisme (abus, mauvais traitements…). Elle est également utile pour les personnes en deuil ou qui souffrent de troubles émotionnels ou comportementaux.

Les enfants viennent de commencer leur vie émotionnelle. Ils sont au milieu d’émotions complexes et sont souvent incapables d’exprimer ce qui leur arrive. C’est pourquoi ils sont les patients les plus fréquents et cette technique est utilisée dans les contextes scolaires pour l’évaluation des troubles liés au langage, à l’estime de soi, aux relations interpersonnelles, à l’intimidation ou aux problèmes familiaux.

A quoi sert la technique du bac à sable ?

Le bac à sable ramène un élément important dans le développement mental de notre enfant : le jeu. Ce jeu créatif qui se déroule dans le sable explore les anciens modèles archétypiques qui font partie du patient. C’est l’action même du jeu dans le sable (la visualisation, le choix personnel et la façon dont les miniatures sont placées dans le sable) qui active cette dimension archétypique intérieure.

technique du bac à sable et jeu

A l’aide de photographies prises par le thérapeute du résultat de la boîte, différents schémas mentaux dans l’inconscient du patient peuvent être analysés. C’est une technique intéressante parce qu’elle s’éloigne du plan linguistique. Dans de nombreux cas, le patient n’est pas capable de verbaliser ce qui lui arrive, surtout quand on parle d’enfants. Ainsi, malgré l’impossibilité de verbalisation, le psychologue peut avoir un échantillon du problème.

Ces techniques sont extrêmement utiles, car elles créent un espace sans stress dans la pratique où le patient se sent à l’aise. Le jeu créatif aide aussi à relâcher la tension et crée un lieu de respect et de liberté pour que le patient puisse s’exprimer dans la pratique.

A découvrir aussi